WestJet se posera à Londres en 2016

air-journal_WestJet-767

La compagnie aérienne low cost WestJet a annoncé une troisième destination transatlantique pour le printemps prochain au départ du Canada, l’aéroport de Londres-Gatwick venant rejoindre ceux de Dublin et Glasgow dans son réseau.

La spécialiste canadienne du vol pas cher n’a pas donné beau coup de détails lors de son annonce le 16 juin 2015, si ce n’est que le programme complet, villes de départ et fréquences comprises, et la « stratégie tarifaire » seront dévoilés au cours de l’été. Et qu’il s’agira de la première destination transatlantique de ses Boeing 767-300ER ; elle va en louer quatre auprès de Boeing Capital, et les configurera pour accueillir 24 passagers en classe Plus (2-2-2), et 238 en Economie (leur première destination sera Hawaï). « Avec cette annonce, nous amorçons une nouvelle étape du volet international de notre plan stratégique », se réjouit Bob Cummings, vice-président directeur, Services commerciaux dans un communiqué. « Chez WestJet, nous avons toutes les cartes en main pour aborder avec confiance ce nouveau chapitre de notre histoire. Outre notre connaissance du secteur du transport à bas prix et le service axé sur les gens qui a fait notre réputation, nous pouvons nous appuyer sur un réseau, une marque et une infrastructure qui sont autant d’atouts pour nous permettre de nous faire une place et de connaître du succès sur le marché des gros porteurs ». Il précise que les capacités de WestJet sur le segment des gros porteurs permettent d’embarquer des voyageurs partout au Canada et de les emmener à l’aéroport Gatwick de Londres ; de plus, « elles nous ouvrent les portes d’autres destinations à l’international. Nous préciserons cet été quelles seront nos villes de départ au Canada ; nous allons discuter avec les équipes dirigeantes des aéroports partout au pays afin de déterminer ceux qui, selon nous, répondent le mieux à nos besoins et à ceux de nos invités ».

Pour une low cost comme WestJet, « un aéroport aussi bien géré et aussi performant que celui de Gatwick est un partenaire idéal », explique Chris Avery, vice-président, Planification du réseau, Alliances et Développement corporatif. Cette plateforme « est un aéroport très pratique qui donne accès au centre de Londres, ainsi qu’à d’autres compagnies à bas prix qui assurent un service vers plusieurs destinations en Europe et au-delà ». Le gestionnaire de Gatwick a aussitôt déclaré que l’arrivée de la compagnie canadienne démontre qu’il peut servir « toutes les compagnies et tous les marchés », et que la croissance du secteur long-courrier low cost doit être prise en compte dans toute décision concernant « l’expansion des capacités dans le sud-est de l’Angleterre par la Airports Commission » – en clair, accéder à sa demande de construction d’une deuxième piste plutôt que celle d’une troisième à Heathrow.

Rappelons que WestJet propose cet été des vols St John’s – Dublin six fois par semaine et HalifaxGlasgow au quotidien.

http://www.air-journal.fr/2015-06-17-westjet-se-posera-a-londres-en-2016-5145753.html

Commentaire(s)

  1. Realvision
    Publié le 18 juin 2015

    Westjet est tout sauf du low-cost. Ces tarifs sont aussi chers qu’Air Canada. Si économie (sur les coûts d’opérations) il y a, c’est sur l’absence de syndicat dans la cie.

    Depuis quelques temps, le service sur Westjet s’est dégradé au point d’être aussi « bien » que celui d’AC. Ils ont même réduit le « pitch » entre le sièges. La bulle Westjet s’est dégonflée.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter