Tourisme : la Grèce en faillite attire les vacanciers

air-journal_Aegean Airlines A320ceo

Si la crise financière en Grèce fait trembler l’Europe et décourage certains touristes, le pays garde tout son potentiel touristique en tant que destination bon marché.

Selon la Confédération du tourisme grec, les réservations de dernière minute ont diminué de 30% depuis une semaine. Des touristes qui prévoyaient de partir en Grèce mais qui, inquiets de la situation du pays, ont préféré réserver leurs vacances ailleurs. Paradoxalement, pendant la même période, les recherches sur le moteur de recherche Google avec les mots «vacances en Grèce» sont au plus haut en dix ans, rapporte le site Slate.fr, « ce qui laisse suggérer que des vacanciers malins cherchent à tirer avantage d’un possible sortie de la Grèce de la Zone euro pour faire des affaires lors de leur séjour à Athènes ou dans l’une des îles idylliques du pays». Selon un sondage publié par easyvoyage.com, 48,7% des Français pensent que les difficultés économiques du pays peuvent permettre d’y faire de bonnes affaires, et 38.2% pensent que les prix sur place vont baisser.

Même constat sur les comparateurs : Skyscanner a enregistré une augmentation de recherches de vols vers la Grèce de 16% par rapport à la semaine précédente et 12% par rapport à l’année dernière, tandis que Trivago a indiqué que les recherches d’hôtels en Grèce pour le mois de juin 2015 étaient en hausse de 15% par rapport au mois précédent.

Fabrice Dariot, qui dirige Bourse-Des-Vols.com, spécialiste des billets d’avion à petit prix, confirme le phénomène : « Nous assistons à une véritable sur-demande de tarifs à destination de la Grèce. Cette demande s’accompagne d’une crainte de troubles et difficultés pécuniaires, une fois arrivé sur place. Pour ma part, je ne crains pas que la Grèce sorte de la zone € attendu qu’elle n’aurait jamais du y rentrer. Un retour au drachme ne serait pas un drame si cette dévaluation compétitive permet à ce pays de retrouver le rapport qualité/prix qu’il a perdu il y a quinze ans. Il existe une demande européenne alternative au monde arabo-musulman qui effraie désormais la clientèle. C’est peut-être une chance à saisir pour la Grèce ».

Cet été, 20 millions de touristes se rendront en Grèce dont 13 millions sur la période de juillet-août. Toujours selon le sondage d’easyvoyage.com, parmi les Français qui partent en Grèce, près de 9 interrogés sur 10 déclarent qu’ils n’ont pas d’appréhension particulière sur cette destination, même si « 56.6% ont conscience qu’il ne sera pas facile de retirer de l’argent mais comptent bien régler leurs dépenses avec leur carte bancaire». Pour l’heure, la France conseille à ses ressortissants envisageant de se rendre en Grèce de prévoir suffisamment d’espèces et de prendre les médicaments nécessaires en raison d’un risque de pénurie provoquée par l’absence d’accord entre Athènes et ses créanciers.

http://www.air-journal.fr/2015-07-08-tourisme-la-grece-attire-toujours-les-vacanciers-5146925.html

Commentaire(s)

  1. Air journal est sensé être un site sur l’aérien pas sur le tourisme

    • Mais les deux sujets sont étroitement liés. Et vous n’êtes pas obligés de lire les articles qui ne sont pas seulement sur l’aérien.

    • Oui mais le tourisme fait parti du voyage et on voyage par avion ce qui entraînera peut-être une augmentation du nombre de vols, de passagers chez Aegan ou encore une diminution des tarifs par exemple et ça c’est de l’aérien, voyez plus loin ce que peut engendrer comme conséquences cette information… En résumé (sans vouloir être méchant, voyez plus loin que le bout de votre nez… cordialement…

    • Réaction ridicule, il évident que le tourisme et le transport aérien sont deux activités totalement imbriquées dans un pays comme la Grèce. Un peu d’ouverture d’esprit SVP.

    • Publié le 9 juillet 2015

      Si les avions n’étaient pas remplis de voyageur dits « touristes » un grand nombre seraient cloués au sol.

      Si l’on se base sur votre commentaire les articles concernant les changements d’uniformes devraient paraître que dans VOGUE ou ELLE !

      Comme le mentionne PASCAL R rien ne vous oblige de lire ce genre d’article les éditorialistes d’AIR JOURNAL ne tiennent pas un revolver braqué sur votre tempe vous imposant leurs lecture.

      A bonne entendeur Monsieur le mauvais coucheur je vous souhaite une bonne journée

  2. lemeilleurtarrifauboutduclic - 8 juillet 2015 à 17 h 59 min
    lemeilleurtarrifauboutduclic
    Publié le 8 juillet 2015

    c’est le moment d’y aller ! aidons les grecs !

  3. rantanplan
    Publié le 8 juillet 2015

    Tout d’abord, la Grèce n’est pas encore en faillite… attendons quelques jours…
    Aller en Grèce ou dans ses nombreuses îles pour « y faire des affaires » ne me semble pas une bonne alternative. Les prix des vols sont maintenus, les séjours aussi, et contrairement à ce qui est dit, les résas sur certaines destinations ont chuté de près de 30%. Le PIB de la Grèce est constitué pour 30% environ par le tourisme (17% en Tunisie), donc, il faut impérativement continuer à visiter cette région de l’Europe afin de contribuer à la sortie de la crise avant qu’elle ne gangrène le système Européen.

  4. Airbid
    Publié le 8 juillet 2015

    Ce n’est pas en spéculant sur leur difficultés financières qu’on va les aider. Voilà des sondages dont on pourrait se passer, belle mentalité!

  5. forza
    Publié le 8 juillet 2015

    Allez en Grèce pour visiter ce pays très beau et accessoirement pour les soutenir, c’est très bien. Y aller pour faire des affaires sur place parce que les prix sur place pourraient éventuellement baisser, c’est vraiment petit.
    Enfin que les gens pensent qu’ils vont être tranquilles avec leur CB, à Athène peut être, ailleurs ça risque d’être plus compliqué.

  6. C’est Aegean qui va pouvoir s’enGrècer… Ce qui est un luxe quand on voit la crise qui frappe le pays.

  7. Airbid
    Publié le 8 juillet 2015

    Ce n’est pas en spéculant sur leurs difficultés qu’on va les aider. Voilà des sondages dont on aurait pu se passer, belle mentalité!’

  8. groovy
    Publié le 9 juillet 2015

    Pays pourri par la corruption a eviter totalement si vous voulez vous changer les idees venez en france c top zen et soleil garantie en ce moment .

  9. Publié le 9 juillet 2015

    Les réservations sont en chute libre et les recherches sur Google battent des records…
    Mais c’est uniquement le virtuel qui est souligné dans le titre !!!
    Personnellement, j’en concluerais plutôt que ceux qui ont de l’argent réservent des vacances sans risque, ceux qui n’ont pas les moyens de partir espèrent profiter des déboires grecs…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum