Les pilotes d’Air France se font conciliants

aj_pilote_air-france

Le syndicat SNPL de pilotes de la compagnie aérienne Air France a indiqué hier vouloir faire des propositions dans le cadre du plan de restructuration Transform 2015, ce qui pourrait enfin permettre de passer à l’étape suivante – les mesures à prendre pour Perform 2020.

Dans son communiqué du 20 juillet 2015 intitulé « le SNPL consulte les pilotes pour sortir de l’impasse », le syndicat majoritaire dans la compagnie nationale française indique avoir « pris l’initiative d’ultimes négociations dans le cadre de Transform 2015 » après avoir pris acte de « la situation de blocage dans laquelle se trouve l’entreprise, alors que la Direction d’AF en est venue à ester en justice contre ses pilotes, sans succès ». Le bureau Air France du SNPL précise avoir proposé à la direction de « passer outre certaines des clauses suspensives contenues dans l’accord Transform 2015 et donc de mettre en œuvre la baisse de la majoration des heures de nuit à laquelle les pilotes n’étaient pas tenus ». Le SNPL a également proposé de « faire un effort significatif concernant la clause GVT (règle d’ajustement de la rémunération avec l’ancienneté et la technicité) en proposant une diminution de la rémunération des pilotes pour l’année 2015 ». Ces propositions « assorties de la demande à l’entreprise de respecter un certain nombre d’engagements précédemment pris », feront l’objet d’une consultation des pilotes de la compagnie. Le président du SNPL AF conclut le communiqué avec la déclaration suivante : « avec cette ultime proposition tout le monde devra s’accorder sur le fait que les pilotes d’AF font preuve d’esprit de responsabilité et font tous les efforts possibles pour participer activement au redressement de leur entreprise ».

Si certains des termes employés peuvent prêter à sourire, le dégel des relations entre le SNPL et Air France semble cette fois réel. Un signe annonciateur avait déjà été fourni par le Conseil du SNPL, qui avait mandaté le 9 juillet son bureau pour négocier les mesures de Transform 2015 non encore réalisées, et en particulier signer l’accord collectif tel que proposé par la direction sur les bases de province. Emmanuel Mistrali, le porte-parole du SNPL, explique dans Les Echos que la consultation devrait se dérouler « pendant les deux prochaines semaines » ; l’histoire montre que les pilotes approuvent les compromis proposés après une crise. Le syndicat ne s’est d’autre part pas manifesté après l’annonce de la fusion dans HOP! des compagnies régionales Airlinair, Brit Air et Regional, malgré les suppressions de postes que le processus entrainera.

Outre l’avantage de rendre caduques les poursuites judiciaires engagées par Air France à Bobigny, qui menaçaient de trainer en longueur après que le TGI s’est déclaré incompétent, le règlement du passif du SNPL permet à Air France d’espérer boucler comme prévu fin septembre les négociations sur Perform 2020, avec de nouvelles réductions de coûts à la clé.

 

http://www.air-journal.fr/2015-07-21-les-pilotes-dair-france-se-font-conciliants-5147498.html

Commentaire(s)

  1. Vu l’ambiance entre PNT et PNC/PS, il était temps qu’ils descendent de leur piedestal… Mais ne pas oublier que sur les augmentations de salaire 2015, ils ont bénéficié de 5% d’augmentation contre 0.5 et 1.3 % pour le PS.
    Toujours deux poids, deux mesures…

    • Tu fais erreur Pull Up, c’était 50% d’augmentation ! C’est toujours plaisant de bon matin de lire autant de conneries ! Et c’est toujours les mêmes qui font du Pilotes Bashing sans rien connaitre d’AF.

  2. @pull up: « ils ont bénéficié de 5% d’augmentation contre 0.5 et 1.3 % pour le PS. ». FAUX!!! D’où sortez-vous ce chiffre????

  3. Vite ! Vite ! Sortons de l’impasse et redonnons de l’air à notre compagnie nationale historique.

  4. chambord

    Le Président du SNPL ne manque pas d’air quand il affirme que les pilotes d’Air France font preuve de responsabilité. Leur grève de septembre dernier fut scandaleuse et ne pas comprendre que leur compagnie perd de l’argent depuis 7 ans est tout simplement pathétique! Il ne peut y avoir des avantages acquis que s’ils sont financés par le travail!!
    Ils devraient faire preuve de beaucoup moins d’arrogance et ne pas perdre de vue qu’Air France est loin d’être indispensable.
    Et malheureusement ne pas oublier que sur les trois dernières catastrophes subies par Air France deux étaient à mettre au passif des pilotes!!!!

    • Bragon

      Alors que dire du patron d’Air France qui a attendu 2 semaines pour signer un accord qui était sur la table dès le 1er jour ???
      Qui avait le plus intérêt à ce que la grève dure ????
      Vu votre commentaire, je constate que le patron d’AF a bien atteint son objectif.
      Méditez sur le dicton « quand on veut abattre son chien on dit qu’il a la rage »

  5. Le pisteur de trolls - 21 juillet 2015 à 8 h 26 min
    Le pisteur de trolls

    Dommage que le snpl n’ait pas réagit il y a plus longtemps que cela.

  6. j'me marre

    Avec en ligne de mire le procès de fin septembre appelé à trancher « sur le fond », c’est à dire sur le bien-fondé juridique ou non de la demande d’AF, et donc de voir soit le SNPL soit la direction d’ AF désavoué juridiquement, il est plus que probable que les conseillers juridiques du SNPL ont senti le vent tourner et ont poussé ce syndicat à accepter un compromis avec AF plutôt que de se voir désavouer publiquement, laissant alors à la direction d’ AF la possibilité d’en imposer plus aux PNT que ce qu’ils signeront dans un compromis….Donnons le doigt pour ne pas avoir à donner la main….

    • G22

      Vous croyez vraiment ce que vous écrivez? Air France sait très bien que cette procédure judiciaire ne sera jamais bouclée en septembre, la justice française étant connue pour sa célérité, car même avec un hypothétique jugement favorable pour AF, il y aura un appel qui est suspensif, donc penser que la justice réglera le pb en septembre la bonne blague. AF ne joue que la com interne et externe dans cette histoire, rien de plus et elle le sait très bien.

    • Bragon

      Peut-être, mais il faudra alors que la direction remplisse alors aussi sa part du marché car l’accord n’était pas à sens unique.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum