MH370 : étude du flaperon terminée et bouées dérivantes pour repérer le 777

air-journal_Malaysia Airlines MH370 puzzle

L’expertise du débris d’aile retrouvé fin juillet sur une plage de la Réunion, est terminée. La Dépêche du Midi indique que les experts ne peuvent certifier à 100 % qu’il provient du vol MH370 disparu il y a 17 mois au-dessus de l’Océan Indien. Et dans un autre journal (Libération), un expert en courants marins avance l’idée de bouées dérivantes pour retrouver le parcours du flaperon dans l’Océan indien.

Jeudi 19 août, les autorités australiennes ont confirmé que l’expertise technique, menée par la Direction générale de l’armement Techniques aéronautiques (DGA-TA) sur cette pièce appartenant très probablement à l’appareil disparu en mars 2014, était terminée. Si les conclusions envoyées au parquet de Paris en charge de l’enquête judiciaire, n’ont pas été divulgués, la Dépêche du Midi avance que « les experts n’auraient trouvé aucun élément technique irréfutable qui permettrait de certifier à 100% que cette pièce appartient bien au vol MH370 ».

Rappelons que malgré ce manque de preuves « irréfutables »,  nombre d’experts affichent publiquement leur conviction que ce débris d’aile provient bien du vol MH370, aucun autre 7777 n’ayant été porté disparu dans cette région de l’Océan indien. Najib Razak, Premier ministre malaisien a ainsi affirmé à la télévision que la provenance de la pièce ne faisait aucun doute. « C’est avec un cœur très lourd que je dois vous dire qu’une équipe internationale d’experts a conclu que le débris trouvé sur l’île de La Réunion provient effectivement du vol MH370 », a-t-il confié.

Dans Libération cette fois, François Vaudon, ancien officier de marine français, auteur du Guide des courants marins aux éditions Glénat, avance une idée peu coûteuse pour tenter de retrouver le chemin parcouru par le débris d’aile durant 8 mois au travers de l’Océan Indien : utiliser 5 bouées dérivantes équipées d’un système de localisation par satellite Argos. Déposées le long de l’actuelle zone de recherches, idéalement au début 2016, soit un an après sa disparition pour suivre les conditions saisonnières, elles pourraient donner des indications sur leur dérive et ainsi affiner une nouvelle zone de recherches. «  Les courants sont à peu près les mêmes d’une année sur l’autre », explique-t-il.

http://www.air-journal.fr/2015-08-22-mh370-etude-du-flaperon-terminee-et-bouees-derivantes-pour-reperer-le-777-5148893.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 22 août 2015 à 18 h 56 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 22 août 2015

    De plus en plus obscure …..Trop de non dit , d’affirmations , puis de démentis, donne l’impression d’une manipulation permanente ….avec un parfum de grande muette ….

    • Publié le 23 août 2015

      Exacte.

      Il est claire à 100% que cette pièce appartiens au MH370 pour la simple et bonne raison que toute pièce perdu par un avion fait l’objet d’une déclaration et aucune compagnie a dit que cette pièce lui appartiens.

  2. Bonjour

    Dans votre article vous dites que le vol MH370 a disparu depuis 8 mois, c’est un erreur, il a disparu le 8 mars 2014 un peu plus de 17 mois.

    Cordialement

    Sullivan Da Silva

  3. mais en France.. il ne faut pas dire.. ce que c’est et qui c’est.. pas de nom… il faut toujours resté vague.. comme le nom et la nationalité de celui qui a sorti sa kalachnikov dans le Thalys.. n’est ce pas Monsieur Cazeneuve ?

  4. pour info il parait que c’est un airbus qui s’est écrasé car un boeing ne s’écrase pas, se sont les meilleurs avions

    (sauras tu fils de cdb af trouver la faute d’orthographe toi qui es tant en manque de reconnaissance face à tes provocs infantiles ou tu es trop c** pour ça aussi ?).

  5. Twintair
    Publié le 23 août 2015

    .. Au delà de ce Puzzle « Atypique.. La vérité est ailleurs.!.
    .. Hommage aux Victimes.. Toutes mes condoléances à leurs Familles, et Amis(es).

  6. Trebor
    Publié le 23 août 2015

    J’ose penser que les sondages actuels de fond de l’océan Indien arriveront à déterminer la position de ce qui peut bien rester du vol MH370, cela avant l’usage de bouées dirivantes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum