Brussels Airport met en place des contrôles de traces d’explosifs

air-journal detecteur traces explosifs

Conformément à une réglementation de l’Union européenne, les passagers passant le contrôle de sûreté à Brussels Airport, sont contrôlés, depuis le 1er septembre, de façon aléatoire sur la présence de traces d’explosifs.

Déjà mise en place par des aéroports européens comme dans les plateformes parisiennes Paris-CDG et Orly, la détection des traces d’explosifs est intégrée dans le processus habituel de sûreté à l’embarquement (fouille corporelle et des bagages de cabine), après le passage du détecteur de métal. A l’aide d’un appareil dédié appelé spectromètre de mobilité ionique, un agent de sûreté fera alors des prélèvements sur les mains et au niveau de la taille du passager désigné. L’appareil donnera les résultats de l’analyse en quelques secondes.

Le gestionnaire Brussels Airport Company a investi 1,5 million d’euros dans l’équipement nécessaire pour effectuer ces contrôles. Les 800 agents de sûreté chargés du contrôle des bagages à main et de la fouille ont été spécialement formés à l’utilisation des équipements de détection et aux nouvelles procédures en vigueur. Les inspecteurs de Brussels Airport Company qui surveillent ces procédures, ont également reçu une formation en la matière.

En 2014, l’Union Européenne a émis des règlements à destination de l’ensemble des aéroports européens afin de recourir à des techniques spécialisées pour la détection d’explosifs dissimulés sur les passagers et de traces d’explosifs dans leurs bagages à main. Ce règlement est d’application pour tous les aéroports en Europe. La détection de traces d’explosifs se fait depuis le 1er mars 2015. Au 1er septembre cette détection doit aussi se faire sur les passagers.

http://www.air-journal.fr/2015-09-02-brussels-airport-met-en-place-des-controles-de-traces-dexplosifs-5149551.html

Commentaire(s)

  1. Cela ne servira à pas grand chose pour le corporel !
    Il sera facile pour un terroriste de faire manipuler des produits par un tiers, donc non détectable.
    Cela peut être efficace pour les bagages.

  2. Dur dur pour les employés de la société nationale d’explosif ou ceux qui manipulent de la poudre explosif (artificier, société de feu d’artifice, etc…) ça va être une vrai galère pour eux de voyager car ça veut dire interrogatoire très serre type CIA/KGP a chaque fois….

    • Vincent

      Le taliban de service vient encore se plaindre.

      Car bien évidemment, les passagers manipulant des feux d’artifice sont à ce point si nombreux que cela relève d’un vrai scandale : ils seront tous importunés, les pauvres !

      Franchement, il faut vous faire soigner, ou vous exiler avec vos petits camarades en Irak ou en Syrie.

      • Vincent, à titre d’infos, les passionnés de stand de tir ont presque en permanence des traces de poutre sur les main et leurs vêtements…… Ils ne sont pas pour autant des terroristes ! simplement des passionnés. Big brother 1 – liberté 0

        • Merci pour le support, Vicent fait partie de la meme catégorie que le Kevin ou « fils de CBD AF » c’est a dire la ayatollah de la pensée unique, c’est a dire « pensez comme eux ou alors vous etes des nazes » bref des gens inutiles et parasites

      • Pour ton information, toi qui un apôtre de l’ultra libéralisme et de Big Brother… je suis Francais et Lillois, a famille est originaire de Amsterdam (1710) et mon arrière avait un avion personnel en 1930 et mon grand père était un ami personnel de De Gaulle !!! Ca t’en coupe les jambes hein?? Je suis simplement plus intelligent et pose que toi et ne prend pas pour argent comptant toutes les âneries que veulent nous faire avaler les gouvernants de ce monde qu’ils soient de droite ou de gauche!!! J’ai simplement une capacité de réflexion et de jugement qui clairement manque a ton pauvre petit cerveau !!!!

  3. Je sais que je vais m’attirer les foudres de certains d’entre vous mais quelqu’un pourrait me dire ce qu’il en est du personnel au sol, celui qui manie nos bagages et qui a accès aux soutes. Nous on se fait palper et fouiller de la tête aux pieds, car on est tous de dangereux terroristes en puissance avec notre coupe-ongles à deux balles mais eux, on les contrôle aussi? et si oui, comment? Merci d’avance.

    • Vincent

      Excellente question.

      Il existe à Roissy des salles de prière clandestine pour le personnel islamiste au sol.

      Le premier voleur de bagages est celui présent dans la soute de l’avion, ayant tout le loisir de se servir loin des caméras de surveillance. Or, s’il peut voler à guise, il peut tout aussi bien placer ce qu’il veut en soute, puisqu’il est seul.

      Etc… etc … Bref, de nombreux PNT considèrent que la première menace provient désormais du personnel de l’aéroport.

      • Mais pas tous, il y a quelques années, un employé aux bagages de CDG s’est fait piéger par sa belle famille avec qui il s’était fâché….. Ils ont mis dans sont coffre de voiture des « traces » d’explosifs (poudre noire, poutre de munition, etc…. et l’ont dénoncé à la police…… naturellement, il a été embarqué par la police et a perdu son travail !!! Alors que lui, était un « bon » musulman !

  4. Le personnel au sol est contrôlé à chaque fois qu’il accède en zône réservée , tout est filmé et il n’y a pas de passe droit. Je m’interrogerai plutôt concernant les salariers de ces sociétés de sûreté , de leur réelle motivation , du turn over et de leur formation…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum