Plan B d’Air France : départs contraints et réduction de flotte

air-journal_A380 Air France Roissy©Air Journal

La direction d’Air France a précisé vendredi lors d’un Comité d’entreprise central (CCE) quel scénario elle prévoit en cas d’échec des négociations sur le plan Perform 2020 : des licenciements secs, réduction de flotte long-courrier et fermeture de lignes déficitaires.

C’est un menu plus qu’indigeste que propose Frédéric Gagey, PDG d’Air France à son effectif en cas d’échec des négociations sur une nouvelle hausse de la productivité dans le cadre du plan Perform 2020 (qui a succédé au plan de restructuration Transform 2015). Si les 700 millions d’économies sur deux ans ne sont pas garantis lors de prochaines négociations, Frédéric Gagey a profilé un plan d’attrition de sa flotte, avec une baisse de 10 % du programme long-courrier, qui viendrait compenser la non-signature d’accord avec les différentes catégories de personnel. Cette réduction des capacités entraînerait automatiquement une réduction de son effectif. Pour la première fois, la perspective de devoir procéder à des licenciements secs a été esquissée.

Dans le détail, le nombre de lignes à supprimer serait compris entre 9 et 14, de sources syndicales. La direction a également évoqué une dizaine d’avions long-courrier à minima qui sortiraient de sa flotte, qui comprend 343 avions dont 107 dédiés au long-courrier. De même, une avion supprimé équivaudrait à au moins une centaine d’emplois supprimés. Au final, ce seraient donc plus de 3 000 licenciements affectant toutes les catégories de personnel, qui sont envisagés dans ce plan B.

Autre déconvenue :  les 14 787 Dreamliner qui devaient rentrer dans la flotte d’Air France, le premier à partir de novembre 2016, pourraient faire faux bond, la direction n’ayant pas précisé s’il s’agit d’un report de livraison ou d’une annulation de commande.

Selon la direction, la moitié des lignes long-courrier d’Air France seraient déficitaires, l’objectif étant d’atteindre après coup le seuil de 15 à 20 % de lignes déficitaires. Ce plan sera présenté aux conseils d’administrations d’Air France-KLM et d’Air France les 1er et 2 octobre puis présenté lors d’un CCE extraordinaire le 5 octobre prochain.

Rappelons que British Airways avait procédé dans les années 2000 à une pareille politique de réduction de sa flotte, ce qui lui a permis de redresser ses comptes, alors qu’elle figure aujourd’hui parmi les premières compagnies traditionnelles dégageant des profits. Air France-KLM a vu quant à elle sa perte nette se creuser de 3 % au premier semestre, à 638 millions d’euros.

http://www.air-journal.fr/2015-09-05-plan-b-dair-france-departs-contraints-et-reduction-de-flotte-5149774.html

Commentaire(s)

  1. Si seulement les pilotes avaient soutenu la direction au lieu de faire perdre temps et argent à la compagnie…
    La solution serait de tous les virer, et d’en recruter d’autres qui veulent bosser, à conditions 2015, sans des privilèges d’un autre temps. (c’est bizarre, les gulf sister arrivent à recruter de pilotes à des conditions inférieures à celles d’AirFrance)

  2. C’était hélas previsible..
    Ce serait dramatique pour ceux qui se défonsent et salutaire pour la survie de la Compagnie, de se séparer brutalement de « certains » éléments
    Bon courage à ceux qui le méritent.

  3. L’accord sera signé! Juste une menace pour faire peur! D’après ma source interne!

  4. D’après ma source interne!! Cela devrait touche l’A340 et 777-200 pour la réduction de flotte!

  5. Tom

    Peut-être que ce message de la part d’AirFrance va être le déclic nécessaire pour le personnel de la compagnie!

  6. SYJ skanyery

    En meme temps vu le taux de déficits d’air france pour moi ce plan B était inévitable va falloir faire avec

  7. FLO

    Il n’y aura pas plus de production gratuitement de la part des employés. Nous ne signerons rien du tout à ce chantage!
    Il faut que le gouvernement intervienne et interdise certaines pratiques de compagnies dangereuses: du genre lowcost et du golfes ( pay to fly, précarités, vols avec réservoirs vides, PN qui vivent au camping, subventions déguisées, …) qui plombent les comptes de notre compagnie!

  8. Brams

    Si une ligne est déficitaire pour la compagnie continue t-elle de l’opérer ?

  9. clams92

    Toujours pas de plan d’effort de productivité pour ceux qui cirent leur chaise dans les bureaux…. On prefere détruire le cœur du métier …

  10. Honnêtement, je commence vraiment à m’inquiéter pour notre compagnie nationale. Je n’ai pas envie (je suis pas le seul) qu’il y ait un « Grounding ». Bon courage aux employés qui mettent toutes leur force en œuvre pour faire vivre cette compagnie.

  11. Enfin un PDG qui a des « corones »… j’espère simplement qu’il tiendra sa parole… marre du SNPL a 2 balles..

  12. Mais AF survivra a ça ! Comme à chaque fois ! Vive AF!

  13. Les personnels à force de savamment, systématiquement scier la planche sur laquelle ils sont assis vont la faire tomber… grèves à répétition, manque de motivation, freins des syndicats à chaque nouvelle tâche, etc. etc. A force de ne pas vouloir se réformer, anticiper, prévoir, et dans un monde de plus en plus compétitif, bien évidemment, rogner sur ses privilèges, AF coule et les mesures pour sauver cette compagnie seront « saignantes ». AF est à l’image de la France. Un géant aux pieds d’argile, englué dans une réelle sclérose, aveugle de l’environnement dans lequel il évolue, avec des dirigeants qui ont été incapables de prendre les nécessaires ambitieuses décisions réformatrice. Moralité, le pays, comme la compagnie, est en charpie… Cqfd… et il faudra du sang et des larmes pour s’en sortir, si on s’en sort…

  14. Face a l’obscurantisme et juste boutiste de certains dans cette entreprise, il faut parler vrai et agir. On va parler de menace (comme notre bien aime de l’école maternelle… CDB AF) mais ce n’est pas une enace. C’est tout simplement une décision clairvoyante et intelligente afin de sauver l’entreprise, AF/LKM met (enfin) les poings sur la table comme la fait BA et qui aujourd’hui se porte a merveille. Bravo a la Direction, c’est la bonne stratégie et surtout ne rien lâcher.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum