Alitalia reprend la formation de pilotes

air-journal_Alitalia-E175

Après dix ans d’interruption, le Centre de formation de pilotes de la compagnie aérienne Alitalia a rouvert ses portes, 24 cadets ayant été sélectionnés sur les 550 candidats.

Agés de 18 à 27 ans, les 24 futurs pilotes du programme Alitalia-Etihad Airways Cadet Pilot commenceront leur formation de deux ans à Abou Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis et base d’Etihad Airways (actionnaire d’Alitalia), pour la partie théorique, les premiers vols devant avoir lieu dans le centre de formation d’Al Aïn. Puis ce sera un retour à Rome-Fiumicino dans le centre de formation d’Alitalia, qui dispose de sept simulateurs de vol. En cas de succès, ils recevront vers le milieu de l’année 2017 la licence nécessaire pour intégrer CityLiner, filiale de la compagnie nationale italienne dont la flotte est composée de cinq Embraer 190 et quinze Embraer 175. Ils doivent s’engager à y rester pour 36 mois au minimum.

Le coût de la formation est comme d’habitude à la charge des étudiants, mais Alitalia versera à chacun une aide financière, pour un total d’un million d’euros ; des prêts sur mesure seront facilités par la banque Unicredit, avec qui un partenariat a été passé. Le cursus a été approuvé par l’ENAC (Autorité italienne de l’aviation civile). A plus long terme et en prévision de l’arrivée de nouveaux avions long-courrier dans la flotte d’Alitalia, des programmes supplémentaires de formation seront mis en place.

Outre les futurs pilotes, les deux compagnies ont déjà lancé des initiatives similaires pour les jeunes diplômés et les ingénieurs (47 lauréats à ce jour).

 

http://www.air-journal.fr/2015-09-25-alitalia-reprend-la-formation-de-pilotes-5150855.html

Commentaire(s)

  1. Quel intérêt si les cadets doivent payer eux-même leur formation ? Je ne vois que la garantie d’un poste à la sortie…

  2. Nico777

    Et pourquoi pas ouvrir la possibilité aux pilote AF qui souhaite bouger ?

    • Et pourquoi pas aussi donner toutes les places chez Emirates aux PNT d’AF ?

      Et pourquoi pas leur donner en plus une prime de 5 ans de salaire pour un détachement de 24 mois ?

      Et pourquoi pas laisser les PNT aller sur la lune sans oxygène ? çà ce serait bien !

  3. Pirère de ne pas rouvrir les cadets d’AF.. (CF le Rio Paris)

  4. lamentable le commentaire de moreno … je ne suis pas cadet mais je ne tolère pas que les gens jugent sans savoir ; ignoble ce commentaire a bannir du site merci .

    • Vincent

      Certes, l’intervention de NADINE MORENO est provocatrice, mais il (ou elle) n’a pas tout à fait tort.

      Toute la génération de nouveaux pilotes AF ne sait plus piloter : ce n’est hélas pas un point de vue, c’est un fait (cf. les incidents graves à répétition mettant en cause des cadets fraîchement lâchés en ligne après quelques heures de simulateur).

      De plus, la lecture du rapport interne Colin préconisait aux pilotes AF de s’entraîner en aéroclub au pilotage basique : ça laisse tout de même rêveur !

  5. pilote

    Peut être boit elle pour oublier la perte d un proche… Seuls des gens en détresse, blessés ou malades malgré parlent de la sorte. Soit.

    A propos des possibilités de carrière avec Alitalia, elles sont toutes trouvées: le désert !

  6. Voilà une bonne nouvelle ! Il y a la garantie d’un poste, un coût réduit et un entraînement en conditions d’anglais

  7. bravo moreno pour avoir le courage de dire la vérité.. je suis de votre côté.. et il est temps de remettre à la place certains de ces CHER petits PNT AF..

  8. Voilà un bon exemple pour AF : les cadets et autres embauches intègrent la filiale sur des modules régionaux, et donc devenir de bons pilotes avant de poursuivre dans la maison mère !
    Allez, un scoop : c’est le cas dans quasiment toutes les grandes compagnies dans le monde…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum