Perform 2020 à Air France : le Spaf exprime son scepticisme

air-journal_Air France Chine A380

Le Syndicat des pilotes d’Air France (SPAF), second syndicat de pilotes après le SNPL  à Air France, a affiché son scepticisme quant à conclure un accord tant que les « préalables de bon sens » ne seront pas acquis.

Le Spaf qui a engagé des discussions sur le plan Perform 2020 que souhaite arracher la direction d’Air France auprès de ses différentes catégories de personnel, avant fin septembre, a indiqué dans un communiqué du 25 septembre que les trois premières réunions ont vu la direction poser ses objectifs de réduction des coûts. Ces objectifs présentés par la direction d’Air France comme non négociables « remettent en cause les fondements du contrat social des pilotes et le niveau de l’emploi à Air France ».

« Les exigences de la compagnie apparaissent également déconnectées des préoccupations concernant la sécurité des vols : diminution des repos des équipages en escale mais aussi à la base, baisse du nombre de vols renforcés par un pilote supplémentaire sur certains vols long courrier alors même qu’une une forte augmentation de productivité est demandée ».

Toujours selon le Spaf, les pilotes de KLM viennent de conclure un plan Perform « bien moins sévère ». « Mais à l’opposé de la négociation rationnelle accomplie avec les pilotes hollandais par le management KLM, l’équipe de Juniac/Gagey semble engagée dans une guérilla passionnelle contre les pilotes français. Bien qu’incapable de justifier cette différence de traitement et, alors que les pilotes sont prêts à s’engager dans un plan de développement, la direction d’Air France est incapable de préciser sa stratégie, que ce soit par manque de transparence, par défaut de plan cohérent ou par calcul. Les pilotes eux, demandent de la lisibilité, des engagements clairs sur les investissements pour Air France et pour l’emploi. 

À ce stade, la négociation d’un accord apparaît d’autant plus compromise que la satisfaction de ces préalables de bon sens ne semble pas acquise, pas plus que la confiance que M. de Juniac a une nouvelle fois rompue en contournant l’engagement pris par le gouvernement lors du conflit de septembre dernier : le retrait définitif de Transavia Europe. »

Rappelons que la direction d’Air France souhaite dans le cadre de la réduction de coûts de Perform 2020 (notamment « une augmentation du nombre d’heures de vol à rémunération constante »dit la direction, mais qui correspondrait « à un mois et demi de travail gratuit » selon un cadre du SNPL majoritaire chez Air France ), économiser 1,3 milliards d’euros d’ici deux ans, et dégager un résultat d’exploitation de 740 millions d’euros qui permettrait une reprise des investissements dans le réseau (et le maintien des livraisons de Boeing 787-9 Dreamliner fin 2016). Si les négociations avec les différentes catégories de personnel n’aboutissent pas, un plan B est prévu avec une baisse de 10 % de son réseau long-courrier, avec des conséquences inévitables sur l’emploi. La direction dévoilera ses intentions lors d’un CCE extraordinaire le 5 octobre prochain, quelques jours après les conseils d’administration d’Air France-KLM à Amsterdam le 1er octobre et d’Air France le 2 octobre.

http://www.air-journal.fr/2015-09-26-perform-2020-a-air-france-le-spaf-exprime-son-scepticisme-5150891.html

Commentaire(s)

  1. Il faut faire grève coûte que coûte dans les prochains jours, ne nous laissons pas faire. Une fois un bon accord trouvé les chiffres noirs reviendront.
    Ne laissons pas développer les compagnies low-cost a la sécurité douteuse comme s’en défend l’herpès de Nice. Ne donnons aucun droit de trafic en France aux compagnies subventionnés du golfes qui veulent nous tuer à petit feu par simple jalousie.
    Soutenez-nous chers clients, le service et qualité nationale s’en portera mieux

  2. James

    Ils ne réussissent pas à communiquer ensemble…Rien à faire…. Mieux vaut passer au plan B immédiatement…

  3. Je comprend bien que les pilotes aient peur du licenciement.Quelle compagnie irait s’emmerder à reprendre un ancien pilote d’AF et la foule d’emmerdes à venir qui va avec?

  4. Bien dit le SPAF! Tout a fait raison les pilotes de KLM ont moins de contrainte !

  5. un plus de 3000 h de vol - 26 septembre 2015 à 10 h 02 min
    un plus de 3000 h de vol

    Rien ne change , statut-quo ,tergiversation d’un autre age , on s’arc-boute sur les privilèges et la routine du statut « fonctionnaire » des trop longues années de la compagnie « Nationale »et de plus tout le monde se croit investi du droit de définir la stratégie de l’entreprise On va droit pour Air France à un futur identique à celui de la SNCM …C’est triste!

  6. bon les pauvres petit choux… ils vont devoir bosser.. je sais cela va être dur !!

  7. Vive le SPAF! Défendait vous! Ne vous laisser pas faire !

    Ont vous demandent des efforts d’accord! Mais je ne crois pas que la direction en face des efforts il et la le problème !

    • @ fils de cdb

      Avec des raisonnements de ce genre, il va arriver la meilleure des choses qu’il puisse arriver à cette compagnie, couler ou être rachetée par une compagnie du golfe.

      PS: il serai appréciable que tu active le correcteur orthographique de ton navigateur.

  8. Le vrai problème et la direction ! Pas les pilotes !

    La direction ne se remettra jamais en cause ni leurs acquis ! Bien au contraire ils gardes leurs privilèges et demande au PNT de remettres en causses leurs acquis sociaux! Une honte !

  9. Les salaires et avantages des PNT AF sont dans la moyenne ! Vu le nombre d’année d’études et la contrainte de vie cela et tout a fait justifier ! Ce sont les cie du golf! Qui ont baisser honteusement les acquis des PNT! Une honte ceux sont eux qui ne sont pas dans la moyenne point a la ligne

  10. TWA

    On pourrait penser que la direction d’AF cherche une raison d’appliquer son plan B en invoquant des négociations qui n’aboutissent pas. Qui peut croire qu’en une semaine les syndicats puissent signer un tel accord… Et de manière plus réaliste : AF a t’elle d’autres choix que de passer en force son plan d’attrition ?
    Rendez vous le 5 octobre.

  11. La bonne vielle excuse de la sécurité… Mais les pilotes des autres compagnies volent plus et ont moins d’accidents.

  12. Tout les PNT le disent ! Ceux qui remettent en cause c’est acquis sur ce genre de forum sont juste des jaloux, aigrie.. Point barre.

  13. Si j’ai bien compris on demande grosso modo un alignement sur Lufthansa et BA. Comme dans chaque industrie, ça parait logique de s’ajuster, non ?

  14. ben

    n’ayant pas rempli leurs engagements précédents, c’est naturel que les pilotes posent des préalables et donnent des leçons dans la nouvelle negociation…

  15. Vincent

    La réalité est simple : les pilotes AF volent 25 % de moins que leurs confrères travaillant sur des compagnies équivalentes (hors low lost), et ce pour un salaire très largement supérieur (jusqu’à + 75 %).

    Nul besoin de sortir de Polytechnique pour cerner le problème d’AF : diminuer sa masse salariale, mettre ses PNT et PNC au boulot, ou simplement disparaître !

  16. Nico777

    4 allers retour de plus par an correspond à 1 mois et demi de travail en plus? …non mais faut qu’ils arrêtent là, ils sont ridicules !! Nous en piste on travaille depuis 1 an 100h de plus à salaire constant ! A leurs tour ! Il n’y a pas de raison !

  17. il serait bien que les syndicats engagent un référendum au sol pour savoir si le PS suit la direction ou bien les pilotes mais il est temps que ces nantis se mettent un peu au travail et arrêtent d’avoir des repos à rallonge qui ne sont pas justifiés en temps de crise comme celle que traverse AF.

  18. A350

    Air France ira doit dans le mur, si les syndicats s’entêtent pour tout bloquer

  19. The Joke….

    C’est drôle tout de même: tous les mots et les phrases dites par le représentant du SPAF à propos de la direction d’ AF, et mentionnés dans les 3ème et 4ème § ,en inversant juste des noms, pourraient tout aussi bien être mis dans la bouche de la direction d’ AF en parlant des PNT et de leurs représentations syndicales…

  20. tu m’étonne que les syndicats était considéré comme des groupes dangereux dans les années 30

  21. Il faudra à terme embaucher des pilotes étrangers plus rentables et moins regardant sur les horaires.Leur formation n’a rien à envier de l’ENAC ou je ne sais quoi,ils pilotent aussi bien que les français imbus de leur personne.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum