Air France : échec sans surprise des négociations

air-journal_equipage_air-france

La compagnie aérienne Air France a confirmé hier l’échec des négociations avec les pilotes sur les gains de productivité du plan Perform 2020. Le CCE du 5 octobre pourrait officialiser le Plan B de fermetures de lignes et de réduction de la flotte long-courrier, avec licenciements secs à la clé – à moins que de nouvelles discussions soient engagées.

Alors que se tient ce 1er octobre 2015 un conseil d’administration du groupe Air France-KLM, suivi vendredi par celui d’Air France, la compagnie française a déclaré hier soir « regretter l’échec des négociations autour de Perform 2020 avec les syndicats représentatifs de ses pilotes. Les nombreuses heures de discussion et de négociation, suivies de près par le PDG d’Air France, n’ont pas pu aboutir, dans des délais raisonnables, à un accord permettant d’assurer la croissance et la compétitivité de la Compagnie ». Air France avait fixé le 30 septembre comme dernier jour de négociations sur le plan Perform 2020, qui demande entre autres au personnel navigant de « voler plus sans gagner plus », pilotes, hôtesses de l’air et stewards devant assurer environ 100 heures de vol supplémentaires chaque année à salaire égal.

Le SNPL, syndicat majoritaire de pilotes, a déclaré hier soir qu’une nouvelle réunion est prévue après le Comité central d’entreprise du 5 octobre, qui doit justement officialiser la décision d’Air France pour la suite des évènements. « Clairement pour nous ce n’est pas fini », a déclaré sa porte-parole Véronique Damon à l’AFP, tout en reconnaissant que « malheureusement, nous n’avons pas encore trouvé le point milieu avec la direction ». Le deuxième syndicat SPAF a lui aussi confirmé l’échec des négociations. Selon des informations de La Tribune, Air France visait une économie de 170 millions d’euros sur la masse salariale des pilotes (pour la ramener à 1 milliard d’euros), alors que les contre-propositions des syndicats ne lui aurait fait gagner que 47 millions d’euros.

Le 5 octobre est aussi la date choisie par une intersyndicale de personnel au sol pour mener une action et dénoncer tout recours massif aux licenciements, la CGT ayant avancé le chiffre de 8000 suppressions de postes. Le Plan B d’Air France prévoit une réduction de 10% du long-courrier sur deux ans, avec un report de la livraison des premiers Boeing 787-9 Dreamliner, et des licenciements secs dans le personnel navigant et au sol (a priori dans les escales de province comme Marseille ou la Corse). Mais comme ce Plan B ne sera pas mis en œuvre avant janvier 2016 au plus tôt, certains syndicats espèrent que ce délai sera mis à profit par Air France pour poursuivre les négociations.

http://www.air-journal.fr/2015-10-01-air-france-echec-sans-surprise-des-negociations-5151151.html

Commentaire(s)

  1. nostradamus
    Publié le 1 octobre 2015

    Bonjour à tous, je me suis engagé à payer mon café en cas de non ratification des pilotes… aussi vous me trouverez au café en sortie de la gare rér du stade de France. bon courage au groupe Af KLM…

  2. @NOSTRADAMUS : N’oublie pas de passer au distrib avant le RER..

  3. Au moins toi, t’as une parole..

  4. La seule question qui se pose est de savoir qui va reprendre le leadership en France une fois qu’AF aura coulé: formation d’une autre compagnie Francaise d’envergure, reprise par des compagnie étrangères….?

  5. D autres compagnies seront ravies d’ouvrir les lignes fermées par Air France. Ces compagnies trouveront sans doute ces nouvelles lignes profitables grâce a une structure de coûts plus basse avec des pnt travaillant plus. C’est la loi du marché .

  6. Thierry
    Publié le 1 octobre 2015

    Les pilotes !! Le cancer air France !!

  7. Publié le 1 octobre 2015

    Et oui fallait s’y attendre, par contre on lit de part tout plan A ou B, personne ne parle de l' » »autre » » plan qui consiste a dégraisser en gros dans les escales au sol. Bizarre, pour tant SNPL ou pas là ca va trancher dans les effectifs d’ou l’appel a la grève le 5 octobre.

    Et franchement qu’on vienne pas parler de prise en otage des syndicats,,etc quand on voit la strategie d’AF c’est tout bonnement hallucinant ! Vous êtes en sous effectif, on peu pas prendre d’activité >> OK , mais comme on perd de l’activité et que maintenant le ratio est plus bon faut virer un max de personnes comme ça le coup est bon, et on sous traitera un max et on prendra de l’activité.

  8. Corentin
    Publié le 1 octobre 2015

    Si j’ai bien compris, sans accord d’ici 4 jours, Af va mettre en application son plan B à cause des pilotes avec à la clé des licenciements secs surtout chez les autres catégories de personnel
    Belle démonstration du syndicalisme à la française
    Ambiance ambiance !

  9. James
    Publié le 1 octobre 2015

    Encore des grèves à venir……pour plomber encore plus la compagnie….le plan B était malheureusement la seule issue dans une société ou les syndicats et dirigeant s ne travaillent pas dans la même direction pour l’avenir et les emplois futurs…..

  10. Client
    Publié le 1 octobre 2015

    Bonjour,
    est-ce que la compagnie Air France pense à la sécurité de ses clients,
    en demandant des ce pilotes de travailler plus!

  11. chambord
    Publié le 1 octobre 2015

    Au train où vont les choses Air France subira le même sort que la Compagnie Générale Translatantique dont les syndicats ont coulé le France. Bien sûr que des économies sur les coûts doivent être recherchées mais il faut aussi que les « clowns » qui sont censés gouverner la France arrêtent de plomber les entreprises avec toute une batterie de taxes. Cette « exception française » est tout simplement à mettre au crédit de nos dirigeants qui ne savent pas ce qu’est une entreprise, car ces dirigeants n’ont fait que profiter de leurs rentes de situation sans jamais générer la moindre richesse pour le pays. Parmi toutes ces taxes stupides il y a la taxe Chirac dont la démagogie n’est plus à démontrer. L’Etat est actionnaire d’Air France et son silence est hallucinant.
    Dieu que nous somme stupides et de moins en moins pris au sérieux par les autres pays!

  12. un plus de 3000 h de vol - 1 octobre 2015 à 8 h 14 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 1 octobre 2015

    Rien de nouveau dans le ciel ….le jeu de « Poker menteur » qui dure depuis trop longtemps entre le SNPL et la Direction d’Air France-KLM mène tout droit à une réduction de la flotte …… Voila ce qui arrive quand il y a une Direction bicéphale , l’une statutaire ( PDG , DG et relais) et l’autre les pilotes du SNPL qui se croit tout permis pour conduire la stratégie du groupe , au lieu de se limiter à piloter leur avion ….leur métier …point barre …ou barre toi ….

  13. la catastrophe … ! je pense a tous ceux qui ont des familles et qui dans cette période vraiment difficile se posent deja des questions sur le lendemain…
    par moment il faut savoir lâcher du « lest » et perdre des avantages mais garder des emplois..
    exemple air canada… les années 2001 jusqu’a 2012 furent vraiment pénibles… coupure de salaires avantages réduits au minimum.. voir inexistants… mais aujourd’hui cette compagnie est a nouveau dans le vert et le « management » rend la monnaie de la pièce a ses employés !! tout le monde est content… !
    on peut être anti AF mais inhumain…. bon courage a tous ceux qui vont devoir s’orienter vers des plans B….

  14. on peut être anti AF mais pas inhumain..

  15. jailemanche
    Publié le 1 octobre 2015

    faut « lacher » les antilles (les lignes sur PTP,FDF, sont déficitaires ).
    comme CAY aussi .ne parlons pas de MRS,BIA,AJA .
    des escales de la CGT , la ou il y a la CGT , c est la ( comme par hazard ) ou il
    y a sureffectif couteux …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum