Notre-Dame-des-Landes : l’Etat annonce la reprise des travaux en 2016

air-journal_aeroport Notre Dame des Landes

La préfecture de Loire-Atlantique de a annoncé vendredi 30 octobre que l’Etat engageait « la reprise des travaux » sur le site de Notre-Dame des-Landes, un aéroport vivement contesté et qui a déjà trois ans de retard.

La préfecture avait préalablement déposé en début de semaine un appel d’offres pour des travaux de débroussaillage, de rétablissements d’accès et de clôtures de la desserte routière de l’aéroport du Grand Ouest. Ces travaux, qui consistent à faire sortir de terre une deux fois deux voies reliant la RN137 et l’aéroport  devraient commencer « à partir de 2016 ». L’entreprise retenue dans cet appel d’offres se clôturant le 23 novembre prochain, aura alors 24 mois pour mener à bien le projet routier.

L’annonce intervient alors que le gouvernement semble vouloir reprendre la main sur ce dossier miné, déclaré d’utilité publique en 2008. Rappelons que le tribunal administratif a rejeté en juillet 17 recours déposés par les opposants (qui ont fait appel bien qu’il ne soit pas suspensif) au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et que le Premier ministre Manuel Valls s’implique désormais plus en avant en évoquant la « parfaite conformité du projet au droit ». 

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), dénonce pour un sa part un «passage en force» et une décision qui la « consterne » alors que la France va accueillir dans un mois la COP21, Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015. « L’exemplarité de la France vole en éclats à 1 mois de la COP21. Reprendre les travaux à NDDL: mépris pour le climat et tous les écologistes », a-t-elle lancé sur Twitter. De son côté, Bruno Retailleau, candidat Les Républicains aux régionales des Pays de la Loire évoque à l’inverse une « excellente nouvelle ». « Cela signifie que l’Etat de Droit pourrait bientôt être enfin de retour à Notre Dame des Landes. J’appelle désormais le gouvernement à faire preuve de courage et de fermeté en faisant évacuer la ZAD (Zone à Défendre) dans les plus brefs délais si les zadistes s’opposent au lancement du chantier », a-t-il ajouté.

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes devait initialement être inauguré en 2017.

http://www.air-journal.fr/2015-10-31-notre-dame-des-landes-letat-annonce-la-reprise-des-travaux-en-2016-5152824.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER

    Non à Notre Dame des Landes ! Un projet inutile sans consultation populaire (référendum) à Nantes. Et après, on nous parle de démocratie ? Pfff…
    L’aéroport de Genève fonctionne avec une seule piste et accueille 15 millions de passagers par an contre 4 millions pour Nantes. Pire, Gatwick accueille presque 40 millions de passagers par an avec une seule piste !
    Le Gouvernement cherche juste à satisfaire le groupe Vinci qui corrompt le gouvernement et les élu(e)s qui comme par hasard gère l’aéroport Nantes-Atlantique ! Puis après, on réduit les dotations aux communes ? L’argent doit être utiliser intelligemment car c’est notre argent, pas celui de Vinci et cie !

    • Ce n’est pas la piste qui est saturée mais les terminaux. Et il n’y a pas de possibilité d’en construire d’autres.
      Réfléchir est plus difficile que de raconter des âneries, mais essaye de faire un petit effort.

    • On ne va tout de même pas organiser un référendum chaque fois que l’on prévoit un grand projet. A-t-on fait un référendum à propos des centrales nucléaires? ou du viaduc de Millau, ou des lignes de TGV?. Evidemment non. S’ils étaient organisés ces référendums n’auraient aucun succès et de plus les participants seraient majoritairement les opposants. Alors laissons tomber ce genre d’idée. On vote de temps en temps pour élire des responsables politiques, cela doit suffire.

  2. un plus de 3000 h de vol - 31 octobre 2015 à 11 h 21 min
    un plus de 3000 h de vol

    On continue à bétonner , sans vergogne !…alors que l’aéroport actuel de Nantes est largement suffisant , et dispose de réserve ….. comme à Lyon Saint Exupéry !
    Les lobbies des TP ( Bouyges , Vinci et autres Effage) ont encore gagnés …il y a un gigantesque parc de machines de terrassement et de construction disponible , sous-employé ….Comme pour le « stade des lumières » à Lyon , bis repetita ! le business mène le Monde….

  3. Vincent

    Emmanuelle Cosse : quelle est la légitimité d’un parti ne recueillant que 2 % des voix à la dernière présidentielle ? Pourquoi donner une telle importance à un parti ne représentant que lui-même ?

    Actuellement, la ZAD est au mains de gauchistes ultra-violents : que fait l’Etat pour les déloger ?

    Néanmoins, l’opportunité de cette nouvelle plate-forme reste très discutable.

  4. chief pilot

    Liberté ,égalité , fraternité et foutage de gueule…

  5. Il y a déjà un aéroport à Nantes dont la capacité peut être accrue en constuisant une nouvelle aérogare et en refaisant la piste , il suffit de le vouloir alors pourquoi s’obstiner à gaspiller encore de l’argent public ?
    Si au moins ce nouvel aéroport devait remplacer l’ancien et celui de Rennes cela pourrait avoir un sens économique ….mais là on est hors sujet ..il faut les trois !

  6. François

    Reste à espérer que le projet a été bien étudié par des gens compétents (ils ont eu le temps) pour que le chantier ne dégénère pas en coût comme l’aéroport de Berlin « Brandenburg » dont l’inauguration s’éternise à cause de malfaçons ou de normes qui évoluent plus vite que le chantier…

  7. La vision depuis un cockpit me semble un peu réductrice… Certes la piste unique suffit à l’actuel aéroport, même si le terminal est hypersaturé sur les pointes (personne n’en parle!).
    Mais depuis un cockpit on se refuse à mesurer l’impact sur la réserve ornithologique que représente le lac de Grand-Lieu au sud (sauf le jour où aura lieu un crash dû à une ingestion massive d’oiseaux en phase décollage ou atterrissage!), et sur les riverains qui habitent dessous et autour. (Sauf lorsque ces derniers habitent sur le Cap d’Antibes bien évidemment, le CAPSSA étant largement composé de pilotes qui savent que les avions font du bruit, il faut donc aller le faire chez les autres!).
    La décision d’abandonner Bouguenais a été prise il y a 4 décennies, et le feu vert à alors été donné pour construire dans des zones aujourd’hui largement exposées aux nuisances.
    Même si je pense qu’un aéroport aurait mieux été plus au sud (la Vendée est un large contributeur au trafic affaires de NTE), il me paraît futile de remettre aujourd’hui en question le principe. Beaucoup plus utile que le 3eme aéroport parisien auquel poussaient les amis d’un ancien président…
    Il n’en demeure pas moins que les lobbies du BTP sont aussi actifs que ceux de l’automobile, ils savent que le parti affairiste majoritaire à BRU (le PPE) les écoute… Et sa composante française a donc donné le feu vert pour cette construction (bien avant Ayrault pour ceux qui pensent pouvoir lui mettre ça sur le dos!).

  8. Tim

    Des milliards jetés par les fenêtres, tout ça pour créer des emplois.
    La dette publique de la France va encore grossir avec tout ça.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum