Ryanair : un milliard de bénéfice en six mois

air-journal_Ryanair aircrafts

La compagnie aérienne low cost Ryanair a vu son profit augmenter de 37% à 1,088 milliard d’euros sur les six premiers mois de l’année fiscale. Elle revoir du coup ses prévisions à la hausse, y compris pour son trafic qui devrait atteindre 180 millions de passagers par an en 2024.

Sans tenir compte des gains réalisés par la vente d’Aer Lingus à IAG, la spécialiste irlandaise du vol pas cher a publié le 2 novembre 2015 un bénéfice pour le premier semestre en hausse de +37% par rapport à la même période de l’année dernière. Le trafic passager a bondi de +13% sur la période avec 58,1 millions de voyageurs transportés, le coefficient d’occupation augmentant de 4 points à 93%. Le prix du billet d’avion moyen a gagné 2% alors que les coûts unitaires baissaient de -6% (stables hors prix du carburant). « Nous avons profité d’un été exceptionnel grâce une accumulation rare d’éléments favorables, dont une livre sterling forte, une mauvaise météo dans le nord de l’Europe, des capacités stables dans l’ensemble de l’industrie et de nouvelles économies sur la partie non couverte de notre facture carburant », explique le CEO de Ryanair Michael O’Leary dans un communiqué. Le chiffre d’affaires de la low cost a pris +14% à 4,04 milliards d’euros, et la marge nette a gagné 4 points à 27%.

Du coup la prévision de trafic annuelle est revue à la hausse, de 104 à 105 millions de passagers (16% de plus que l’année précédente), avec une croissance à deux chiffres prévue en Irlande, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Portugal, Pologne et Danemark. Ryanair ouvrira cet hiver quatre nouvelles bases (Berlin, Corfou, Göteborg et Milan), et inaugurera 119 nouvelles liaisons. Sa flotte s’agrandira encore avec l’arrivée de 28 nouveaux Boeing 737-800 cet hiver, pour un total de 340 appareils (avec 330 en attente de livraison).

Pour les prévisions financières sur l’année entière (fin mars 2016), Ryanair se montre néanmoins prudente, s’attendant en particulier à une baisse du prix du billet au dernier trimestre : son bénéfice net devrait être dans le haut de la fourchette entre 1,175 et 1,225 millions d’euros.

A l’annonce de ces résultats financiers positifs, Ryanair a pour l’occasion prolongée jusqu’à ce soir minuit sa vente spéciale d’hiver, disponible sur plus de 370 lignes à travers l’Europe, avec 500,000 sièges à la vente pour seulement 9,99€ pour voyager en novembre, décembre, janvier et février. Cette offre spéciale hiver est disponible à la réservation sur www.ryanair.com  ainsi que sur les sites des agences de voyage jusqu’à ce mardi 3 novembre à minuit, et inclut des lignes vers/depuis Bruxelles, Cologne, Copenhague, Dublin, Edimbourg, Londres, Manchester et Paris. « Ces opérations de déstockage, servent de publicité à bon compte. La compagnie low cost irlandaise ouvre des vols sur des dates au remplissage défaillant, qui ont peu de chance d’intéresser le client et exclue généralement les vacances scolaires. C’est de bonne guerre, même si ça fausse un peu les repères tarifaires des clients pour les achats futurs. Quand le client pensent qu’aller à Barcelone pour 9,90 €, c’est le vrai prix… il devient difficile de le ramener à la réalité économique ensuite », commente Fabrice Dariot, le patron du site Bourse-des-vols.com qui affiche les vols à bas prix de Ryanair.

http://www.air-journal.fr/2015-11-03-ryanair-un-milliard-de-benefice-en-six-mois-5152964.html

Commentaire(s)

  1. Cela doit en faire baver plus d’un.

  2. Lyloo

    Ça ne fait baver que vous!
    Je vous souhaiterais presque d’être embauché par une telle société!!

    http://www.rtbf.be/info/economie/detail_400-euros-par-mois-10-heures-de-travail-par-jour-bienvenue-a-bord-de-ryanair?id=9112637

    • LSO

      même si les ingrédients sont avariés, la recette marche !

    • Ryanair utilise à merveille les failles de la construction actuelle de l’Europe. Et comme manifestement la commission, voir les gouvernements des pays de la CE (cf résultat non pris en compte du dernier référendum), n’a pas l’air de vouloir combler toutes ces failles, Ryanair a encore de beaux jours devant elle.

  3. Boussad

    C’est vraiment dommage qu’on en soit arrivés à glorifier une société qui a réinventé l’esclavage.

  4. flyrelax

    le président et propriétaire de Ryanair, le chairman David Bonderman, s’exprime peu, à l’inverse de son remuant collaborateur O’Leary (4% du capital seulement) mais quand il le fait ce n’est pas pour rien

    http://www.independent.ie/business/irish/ryanair-has-no-interest-in-ever-flying-to-the-us-bonderman-31555896.html

    il se permet également (c’est lui le patron, pas l’autre) de le contredire sur les vols vers les USA ! on y parle, bien sur, de la monstrueuse distribution de dividendes

    petit a petit la vérité sur la gouvernance de FR commence à émerger ainsi que le nom de son président, inconnu depuis 19 ans…

  5. CALIFORNIA974

    Ca fait surement réver les actionnaires , les salariés doivent se dire que tout cela c’est quand meme un peu beaucoup sur leur dos mais c’est le monde d’aujourd’hui du marche ou crève !!

  6. Boeing 777-300ER

    Je suis étonné que Ryanair soit première compagnie aérienne d’Europe alors que vu son positionnement dans les aéroports de seconde zone, elle attirerait surtout une clientèle loisir sachant que l’essentiel du trafic aérien en Europe repose sur les voyageurs d’affaires.

    • LSO

      avec une flotte de 340 appareils à la fin de l’année et une politique de prix très agressive AGB, rien d’étonnant. faut maintenant qu’elle assoit sa suprématie en terme de réseau.

  7. bob

    Les PN de Ryanair vont pouvoir réclamer des conditions de travail correctes…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum