Ryanair se pose en Israël, renforce l’Italie

air-journal_Ryanair-737-MAX-survol

La compagnie aérienne low cost Ryanair a inauguré depuis le début du mois trois nouvelles routes sans concurrence reliant Budapest, Cracovie ou Kaunas à Eilat, ses premières vers Israël. Elle a d’autre part annoncé quatre nouveautés depuis Pise et deux autres à Bologne.

Depuis le 5 novembre 2015, la spécialiste irlandaise du vol pas cher propose deux vols par semaine entre Kaunas en Lituanie et l’aéroport d’Eilat-Ovda, avec départs jeudi et dimanche à 7h20 (arrivée 12h00) et retour des rives de la Mer Rouge à 12h35 (arrivée 17h00). Deux jours plus tard, Ryanair a inauguré deux rotations hebdomadaires entre Budapest-Ferenc Liszt en Hongrie et Eilat, avec des départ mercredi et samedi à 11h35 et 11h00 (arrivées 16h25 et 15h50), les vols retour décollant respectivement à 17h00 et 16h25 (arrivées 19h40 et 19h05). Enfin les Boeing 737-800 de 189 places de la low cost décollent depuis le 7 novembre de Cracovie en Pologne mardi et samedi à 8h00 (arrivée 12h50) et reviennent d’Eilat à 13h15 (arrivée 16h05).

Lors de l’annonce de ces trois routes en juillet dernier, Ryanair estimait leur trafic à 40 000 passagers par an, et mentionnait des négociations sont en cours avec le gouvernement israélien sur de futures routes afin de « renforcer le tourisme, le trafic aérien et l’emploi » dans le 31e pays qu’elle dessert. Situé 60 kilomètres au nord de la station balnéaire, l’aéroport Ovda est le deuxième du pays à accueillir des vols internationaux après Tel Aviv. Il est aujourd’hui desservi entre autres par Aeroflot, Corendon ou Finnair, rejointes le mois prochain par Pegasus Airlines ou Monarch Airlines, tandis qu’Arkia et Israir y proposent des routes depuis Tel Aviv-Ben Gurion (elles desservent aussi l’autre aéroport d’Eilat, qui en centre ville sépare les habitations des grands hôtels ; un nouvel aéroport doit ouvrir ses portes à Timna en 2017).

Ryanair a d’autre part annoncé de nouvelles routes en Italie pour l’été prochain, avec depuis sa base de Pise à partir d’avril 2016 trois vols par semaine vers Berlin-Schönefeld (en concurrence avec Alitalia et easyJet), une rotation quotidienne vers Catane (face à Alitalia), deux vols par semaine sans concurrence vers Sofia en Bulgarie et deux autres vers Corfou en Grèce, là encore sans concurrence. Toujours en avril, Ryanair relancera après trois années d’absence deux rotations hebdomadaires reliant Bologne-Guglielmo Marconi à Thessaloniki (Thessalonique), et deux autres vers Vigo.

http://www.air-journal.fr/2015-11-16-ryanair-se-pose-en-israel-renforce-litalie-5153650.html

Commentaire(s)

  1. Ryanair veut « renforer l’emploi » !!! Ils feraient dans l’humanitaire maintenant? ces escalavagistes de PNC des temps modernes devraient se prendre une correction !

  2. On peut se demander si RYR arrivera à faire des turn around de 25 min dans un pays si sécurisé. Quant à ce qui est proposé à manger dans l’avion, sera-ce au gout des passagers locaux …

  3. Mohammed

    Les contradicteurs de Ryanair sont comme ceux qui défendaient le cheval quand la voiture est arrivée. Effectivement, je plussoie : entre le fou obsessionnel qui place « Israël » environ 550 fois / an (comme si ça changeait quelque chose !) à chaque fois qu’on parle de RYR et ceux qui ne sont pas au courant que l’aérien ne reviendra jamais 20 ans en arrière et en sont encore aux critiques d’il y a 10 ans (Méééé les conditions, méééé les subventions, méééééé les actionnaires, mééééé nian nian…), nous sommes gâtés. Soyons constructifs, de grâce.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter