Iberia repart à Porto Rico

air-journal_Iberia IAG A330-200

La compagnie aérienne Iberia relancera au printemps une liaison directe entre Madrid et San Juan à Porto Rico, trois ans après l’avoir abandonnée.

A partir du 15 mai 2016, la compagnie nationale espagnole membre du groupe IAG (aux côtés de British Airways, Vueling et Aer Lingus) proposera trois vols par semaine entre sa base à Madrid-Barajas et l’aéroport de San Juan-Luis Muñoz Marín, opérés à bord d’un nouvel Airbus A330-200 pouvant accueillir 19 passagers en classe Affaires et 269 en Economie. Les départs sont programmés lundi, mercredi et dimanche à 12h25 pour arriver à 14h55, les vols retour décollant de Porto Rico à 17h35 pour atterrir le lendemain à 6h25. Iberia sera en concurrence avec Air Europa sur cette route.

La compagnie de l’alliance Oneworld avait abandonné la desserte de Porto Rico le 1er avril 2013 en même temps que six autres routes, dans le cadre d’un Plan de Transformation visant à rétablir sa rentabilité. Selon son PDG Luis Gallego qui parle de « jour très satisfaisant », Iberia avait lors de la suspension de cette route « annoncé son retour dès qu’il serait possible de la rendre économiquement viable ; ce moment est arrivé ». Et il rappelle que la bonne santé financière retrouvée de la compagnie lui a permis non seulement de relancer les trois lignes suspendues en Amérique du Sud, mais aussi d’en ajouter de nouvelles vers Cali et Medellin. De quoi « renforcer le leadership d’Iberia sur les vols entre l’Europe et l’Amérique latine », où elle propose 20 destinations desservies par 250 vols par semaine.

Iberia attend à partir du mois prochain treize A330-200, équipés de nouvelles cabines et d’une connectivité GSM et wifi, qui remplaceront progressivement les A340-300 ; elle attend également huit A350-900, a priori à partir de 2020.

air-journal_Iberia A330 vol

http://www.air-journal.fr/2015-11-17-iberia-repart-a-porto-rico-5153683.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER

    Impressionnant le redressement d’Iberia qui était auparavant en quasi faillite. Dommage que ce redressement ce fasse au dépens du bien-être des salariés. On sent malgré tout que les dirigeants de BA s’y connaissent !

  2. georges gva

    PUERTO Rico !!!!! Ils parlent espagnol , pas portugais !!!!!!!! Le nombre d’ illettrés qui font cette faute
    pfffffffff

  3. C’est tres facile quand vous mettez des milliers de gens à la porte, effectivement IB n’est qu’une marionnette manipulée par Willy Walsch de chez BA non pardon IAG…..
    Curieusement Puerto Rico avait été fermée l’année dernière pour ligne déficitaire et maintenant non….
    Tout comme St Domingue, Havane etc…., du cinéma pour que le personnel naviguant cède et çà a marché.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter