Ryanair porte plainte contre eDreams et Google

air-journal_Ryanair eDreams screenscraper

La compagnie aérienne low cost Ryanair poursuit en justice à Dublin le site de voyage en ligne eDreams et le moteur de recherche Google, les accusant de tromperie et de contrefaçon.

Après un premier coup de semonce en octobre, la spécialiste irlandaise du vol pas cher a décidé de poursuivre les deux sociétés devant la Haute Cour « au nom des consommateurs », afin de les empêcher de « tromper les clients » via des publicités pour des prix « non-existants ». Ryanair précise dans son communiqué du 1er décembre 2015 que ces pratiques sont « interdites par la législation sur le droit des consommateurs », et que son action en justice a en outre été rapportée à la Commission sur le Concurrence. La low cost affirme que Google permet à eDreams comme d’autres screenscrapers (gratteurs d’écran, comparateurs de prix) d’utiliser des noms de sous-domaines trompeurs « tels que Ryanair Cheap Flights ou www.Ryanair.eDreams.com », menant vers un site internet ressemblant comme deux gouttes d’eau au sien, où le voyageur réservera à un prix augmenté. Et elle rappelle que les voyageurs qui se retrouvent sur le site d’eDreams ne peuvent se méfier des taxes cachées, ou de l’absence de détails sur les moyens de contact entre la compagnie et le passager.

air-journal_Ryanair edreams googleLors d’une conférence de presse, le CEO de Ryanair Michael O’Leary a précisé avoir « un problème avec la tromperie, pas avec la publicité » ; mais il a déjà exigé du moteur de recherche « d’appliquer plus de transparence sur la publicité et d’interdire les pratiques trompeuses ». Devant le refus de Google de modifier ses pratiques, qui permettent moyennant paiement de faire figurer eDreams en tête des résultats de recherche de vols en Irlande et au Royaume-Uni (avec une pastille indiquant qu’il s’agit de publicité), Ryanair a donc décidé de porter plainte.

Le directeur du marketing de la low cost Kenny Jacobs souligne que cette action en justice fait suite à celle menée « avec succès » en Allemagne, et répond à un nombre grandissant de plaintes de consommateurs estimant avoir été floués. Il souligne que Ryanair n’a « aucun accord commercial avec eDreams », qui continue à « faire de la publicité pour des faux tarifs (…) avec des taxes cachées ». Et si il n’a « aucun problème avec le fait que Google fasse payer la publicité », il attend du moteur de recherche qu’il « suive son propre code de conduite » et s’assure que la publicité soit « honnête et transparente », en clair que eDreams apparaisse en tant que tel et nom accolé au nom Ryanair.

Un porte-parole d’eDreams, tout en expliquant que la plainte n’avait pas été étudiée, a répété la position adoptée sur le sujet en octobre : il s’agit d’une nouvelle tentative de Ryanair « d’interdire aux agences de voyage en ligne de vendre ses vols et de proposer les meilleurs prix et choix au consommateurs ». Google n’a pas réagi.

http://www.air-journal.fr/2015-12-02-ryanair-porte-plainte-contre-edreams-et-google-5154393.html

Commentaire(s)

  1. flyrelax

    l hopital se fout de la charité !

    -un prédateur a trouvé plus fort que lui en matière d’embrouille et vient se plaindre au prof

    monsieur, faut le punir, il fait rien que me copier

    devant la justice irlandaise, dont on connait la neutralité face à Ryanair (understatement) celle ci a toutes ses chances

    • fcb1962

      +1000

    • Triste vérité, sur laquelle nos chers technocrates de Bruxelles se hâtent de…fermer les yeux. Ce qui ne veut pas pour autant dire que lesdits Google et eDreams sont des enfants de chœur!
      Le consommateur restera le cocu de l’histoire.

    • Stéphane

      Vous avez vraisemblablement mal lu.
      E-dream vend les billets de Ryanair ce qui est plutôt positif pour cette dernière. Cependant elle le fait en ajoutant sa commission ce qui génère un surcoût pour le passager qui aurait payé moins en passant en direct. Cela n’a aucun impact pour Ryanair. Ce qui pose problème c’est qu’e-dream usurpe l’identité de Ryanair pour faire croire au client que ce dernier passe en direct. Le client pense donc que le surcoût qu’il a payé est dû à une escroquerie de la part de Ryanair et s’en plaint auprès de la compagnie.
      Ryanair attaque donc e-dream à cause des plaintes reçu suite aux déconvenues générées par le revendeur avec lequel elle n’a aucun lien.

      • Mon propos était surtout de dire qu’en ce qui concerne tromper le client, Ryanair a peu à apprendre des autres!

        • Peut être; mais les tarifs resteront très longtemps effrontément inférieurs aux autres Cies classiques, et il est connu que : plus on offre au pax, plus il en exige au point qu’ils s’étonne meme que c’est pas gratuit ! on le vérifie tous les vols .C’est un réflexe naturel mais difficilement supportable quand on participe au bas cout du vol par un salaire low cost .

          • Brumos

            C’est mettre le doigt dans un engrenage pervers…….. On achète un billet RYR on pérennise des emplois précaires ou on nivele par le bas tout un secteur d’activité et l’on contribue à détourner de l’argent public des CCI et autres…… Tout cela pour payer p être moins cher son billet … Car souvent tt comptes faits avec les taxes incidieuses, les frais pour se rendre ds des aéroports excentrés etc etc……

      • Isabelleize

        Elle ne fait pas que ca je nai jamais recu mes billets payer

  2. Le seul truc contestable ici, c’est l’adresse http://www.ryanair.edreams.com utilisée par edreams. Là OK pour la tromperie. Le reste, à savoir qu’Edreams sorte en tête sur google et vende des vols Ryanair, est bon pour la concurrence et le consommateur.

  3. Airbid

    L’histoire de l’arroseur arrosé ! mdr

  4. 1 z’ami vient de booker 1 BES-MRS A/R en février pour… 12 €…
    C’est même pas les taxes aéroports !!!
    Il me maintient que tout va bien, et là il vient de booker 1 loc’ de voiture pour 40 € la semaine, kilométrage illimité à Séville au printemps… Et tout va bien…
    On marche sur la tête mais tout va bien !

  5. Isabelleize

    Je me retrouve avec un billet de 46 euro plus 15 euro pour recevoir des billets que je nai jamais recu pour l’Angleterre jai du racheter les billets encore une fois par raynair alors que edreams etait supposer faire la demarche pour un autre 46 euro .cest insupportable que cela se passe encore .que puis je faire pour etre remboursé de cette horrible agance merci

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum