Air France : un millier de départs actés en 2016

air-journal_air france a320

La dernière réunion du CCE d’Air France vendredi 4 décembre a été l’occasion de présenter le rapport du cabinet conseil Secafi, mandaté par les syndicats d’Air France : un millier d’emplois vont disparaître en 2016, et près de 2 000 de plus d’ici fin 2017 si les syndicats ne trouvent pas un accord d’ici février 2016 sur la hausse de la productivité avec la direction.

C’est acté: 1000 emplois vont être supprimés chez Air France en 2016 avec un recours au plan de départs volontaires (PDV) comme « fort probable  courant du 1er semestre 2016 », cite le rapport. Si syndicats et direction ne trouvent pas le chemin d’une négociation consensuelle, 2 987 postes vont disparaître d’ici fin 2017, ce qui correspond à 7,1 % des effectifs d’Air France aujourd’hui. Parmi eux, il y aura 890 hôtesses et stewards et 280 pilotes, le rapport évoquant à la fois des départs volontaires et contraints.

Le personnel au sol sera le plus touché en nombre avec 1817 postes (6,9 % de cette catégorie de personnel), dont 500 postes dans « les métiers de l’assistance en escale » à Orly et en province. Air France n’a pas indiqué au cabinet si un plan de départs volontaires (PDV) est prévu pour les agents d’escale, mais il y en aura bien un pour les autres catégories de personnel au sol.

La CGT par la voix de Mehdi Kemoune a crié « à l’urgence sociale à Air France », évoquant à terme une « externalisation maximale » pour le personnel au sol, ce qui aboutitra à terme, dit-il, à deux tiers de personnel navigant et un tiers de personnel au sol au sein de la compagnie. Mais cela va « à l’encontre de la logique de chaîne de sécurité du transport aérien », jure-t-il.

Côté flotte, le rapport précise que la livraison de trois Boeing 787 en novembre 2016 et l’été 2017 est bien annulée, mais qu’un « report sur une commande ultérieure » reste possible.

Seuls des accords avec les différentes parties du personnel  pourront interrompre le mouvement en 2017. Des discussions sont actuellement en cours sur le développement de Transavia Europe, avec des bases hors de France ou de Hollande. Si tout se passe bien du côté hollandais dont les pilotes de KLM ont acté une base Transavia à Munich à partir de mars prochain, cela s’annonce plus tendu côté SNPL Air France, même si des avancées sont évoquées sous forme de contrats détachés pour les pilotes d’Air France se déplaçant vers Transavia. Reste à savoir si le syndicat acceptera, et dans quelle mesure, des salaires réadaptés en fonction du niveau de vie du pays.

Mais cela chauffe aussi du côté du syndicat de Transavia France, qui du coup, vit mal d’être tenu à l’écart des négociations entre direction et SNPL Air France. Ainsi, la Tribune évoque une lettre du SNPL Transavia envoyée à Antoine Pussiau, PDG de Transavia, déclarant la levée » de la paix sociale au sein de la compagnie ». « Nous devons condamner que vous même, PDG de Transavia France, préférez aller négocier l’avenir de Transavia avec le bureau syndical d’une entreprise qui n’est pas celle que vous dirigez. Les sujets stratégiques qui concernent au premier chef notre entreprise sont traités et négociés en dehors de la sphère légitime de Transavia ».

http://www.air-journal.fr/2015-12-05-air-france-un-millier-de-departs-actes-en-2016-5154582.html

Commentaire(s)

  1. Serpico

    les SNPL vont se battre comme des chiffonniers, triste et pathétique image d’AF, mais si criante d’une vérité criante, le modèle de cogestion syndicale explose, mais les dégâts collatéraux toucheront y compris ceux qui l’ont toujours dénoncé !

  2. Ah quand le plan pour virer les mecs de la direction gracement payes pour faire sombrer la compagnie?! Ce ne sont pas les pilotes qui prennent les decisions commerciales parfois desastreuses!

    • Je n’aurai pas dit mieux ! Si on parlait des millions d’€ d’amendes perdus, pour entente iliicite sur le fret ? Des millions d’€ investis chez Alitalia parti chez Ethiad, des lignes rentables fermées au profit de KLM, de la decision de changer 4 fois de sièges en classe affaire en gardant toujours une inclinaison alors que la concurrence avait du FULL FLAT en J depuis des années, des parachutes dorés des ex dirigeants partis avec une fortune en prime de non concurence et j’en passe … Les salariés de base virés comme des mal propres vont ils eux aussi toucher une prime de non concurence ??? Et si l’on parlait de tous ces dirigeants bureaucrate qui n’y connaissent rien à l’aérien et parachutés à la tête d’AF par nos gouvernements successifs à des postes clés et qui sont partis quelques années aprés le compte en banque rempli dont le dernier en date j’ai nommé Gilles Gateau placé à la tête des Ressources humaines du groupe AF par Valls … Heu… je continue ? …

  3. EPL 86

    Dans l’histoire des compagnies aériennes, ce sont les PNT qui ont été leurs fossoyeurs car les avions ne décollent qu’avec des pilotes aux manettes.

    • Que de conneries en une seule petite phrase …

      • Rien ne va plus non plus pour les clients Air-France. Jusqu’à présent j’étais fidèle à la compagnie Air-France pour mes transferts métropole/Antilles. (Environ 4 voyages par an) L’expérience hallucinante que je viens de vivre sur le vol Air-France AF 792 Paris Pointe-à-Pitre du 19.11.2015 me laisse perplexe : Un passager obèse et handicapé occupant la moitié de mon siège, j’ai été condamné à voyager debout 6 heures durant au vu et su de tout l’équipage, lequel a constaté le grave dysfonctionnement mais n’a rien pu faire pour moi, l’avion étant complet. (Y compris, je précise, dans les classes supérieures occupées en partie par des passagers GP. Autrement dit des voyageurs n’ayant payé qu’une somme dérisoire) Je voyageais avec mon épouse laquelle m’a cédé une partie de son siège pour les périodes où j’ai dû m’asseoir, notamment décollage, atterrissage, turbulences et repas. La chef de cabine a reconnu les faits et enregistré un dossier réclamation sur son I PAD en se disant désolée de ne pouvoir régler la situation. L’avion étant complet. À notre étonnement d’être ainsi traités, elle nous a clairement indiqué que la compagnie Air-France mettait tout en œuvre depuis 2010 afin de ne pas subir de procès pour discrimination envers les personnes obèses. Le client en question, très handicapé, ceci compte tenu de sa très forte corpulence, n’a d’autre choix pour s’asseoir que de voyager sur 2 sièges ou de choisir un siège avec accoudoirs relevables de chaque côté. Ce qu’il a fait en l’occurrence. Il était pourtant très facile pour Air-France d’anticiper sur cette grave situation et de ne pas nous imposer pareil traitement, parfaitement indigne et pour le coup discriminatoire. Donc si nous comprenons bien, la compagnie Air-France vient de réaliser ce que Ryan Air avait rêvé et suggéré : Faire voyager les clients debout. A la différence près que Ryan Air proposait un tarif à prix réduit pour les volontaires. Alors que Air-France désigne d’office son volontaire plein tarif.

        • 31.3

          Sue ce vol AF792 complet, les GP en cabine étaient des R1, N1 et S1 donc avec billets réservés, tous les R2 et N2 ont été refusés à la confirmation exceptés 3 R2 acceptés en JPS .

  4. Tout ne se passe pas bien côté pilotes hollandais non, ils signent un contrat avec la direction qui garantit que la base à Munich ne volera ni vers les PB ni vers la France, et la première décision c’est d’ouvrir un Munich-Orly! Après avoir enfumé les pilotes français, la direction française s’en prend aux pilotes hollandais, les traite comme des malpropres et ça ne peut que les rapprocher du SNPL… Position très tendues et communes à venir entre le syndicat hollandais et son homologue français SNPL

    Sans parler du bien fondé de ces accords, quand on signe avec quelqu’un on respecte son contrat! Cette direction est vraiment nulle en dialogue social et en management

  5. EPL 86

    Air Inter, UTA, Pan Am, TWA, Swissair, Sabena…et tant d’autres.

  6. Lockheed

    UTA?
    UTA a toujours gagné bcp plus d’argent qu’AF et avait des méthodes de travail qu’ont reconnu les personnels AF et Air Inter lors de la fusion.
    Contrairement à ce que l’on veut faire croire c’est UTA qui a racheté les autres et non Air France…

  7. FRED LE CORSE

    JACQUES pour ton info car tu n’y connais rien, dans toutes les compagnies,voyager à coté d’une personne obèse n’est pas de la responsabilité de la compagnie,c’est le pas de chance hélas. Quand au GP en classe supérieure comment peux tu avoir ces informations qui ne peuvent etre divulguées à quiconque!!!!! encore de la fabulation AF-bashing

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum