SpiceJet : Sortie de piste mouvementée en Inde en raison de sangliers

Air-journal_spiceJet sortie piste

Un avion de Havilland Dash 8-400 de SpiceJet est sorti de la piste lors de son atterrissage sur la piste de Jabalpur en Inde vendredi soir. Explication : les pilotes ont voulu éviter un troupeau de 30 à 40 sangliers sur la piste au moment de l’atterrissage. Aucun blessé mais des dégâts substantiels pour l’avion.

Le Bombardier Q400 de SpiceJet, en provenance de Bombay, avec 49 passagers et 4 membres d’équipage a atterri vers 19h30 vendredi soir sur la piste de Jabalpur quand le pilote a aperçu un troupeau de sangliers sur la piste. Il a pris la décision de tourner à gauche pour éviter la collision. L’avion est sorti de la piste, s’arrêtant finalement sur le sol meuble avec le train d’atterrissage gauche effondré. Il n’y a aucun blessé parmi les passagers et membres d’équipage. Trois sangliers ont été découverts morts sur la piste.

« Le pilote a perdu le contrôle de l’avion entraînant sa sortie de piste », a commenté un porte-parole de SpiceJet qui confirme qu’il n’y a pas eu de blessés parmi les occupants.

« L’adresse et l’expérience du commandant de bord a contribué à éviter une catastrophe majeure en dirigeant l’avion vers la gauche de la piste et atténuer l’impact », a déclaré la compagnie aérienne.

« Le pilote est formé pour atterrir sur des pistes infestées par des animaux et l’aéroport de Jabalpur a une histoire chronique en la matière », a déclaré un autre fonctionnaire.

L’incident intervient alors que la Direction générale de l’aviation civile en Inde (DGAC) a ordonné la surveillance de 20 aéroports du pays en raison d’incidents répétés où des animaux sauvages envahissent les pistes. Ainsi, en septembre, un troupeau de cochons sauvages a été aperçu sur la piste alors que l’avion de Pranab Mukherjee, président de l’Inde venait d’atterrir sur la piste de Nagpur et se dirigeait vers le terminal. Dix jours plus tard, une dizaine de lapins étaient aperçus sur cette même piste à l’atterrissage d’un vol commercial. En novembre dernier, de nouveau un avion de SpiceJet avec une centaine de passagers rentrait en collision avec un buffle lors de son atterrissage sur la piste de Surat.

Air-journal-twitter SpiceJet Hindustan

Si ces incidents semblent dangereusement récurrents en Inde, plusieurs incursions d’animaux dans des enceintes d’aéroports ont  émaillé ces derniers jours la page des faits divers aéronautiques.

Ainsi, le 3 décembre, un 737-800 de Turkish Airlines en provenance de Porto a heurté un chien à son atterrissage sur la piste d’Istanbul. Pas de blessés parmi les 68 passagers, mais l’avion a réclamé une bon coup de nettoyage  à l’arrivée. Le chien n‘a pas survécu. Et mercredi soir dernier, c’était au tour d’un Bombardier Q400 d’Alaska Airlines de heurter un cerf lors de son atterrissage à  Sonoma County Airport en Californie. Pas de blessés -l’animal sauvage est mort- mais les roues du train d’atterrissage de l’avion ont été changées par précaution.

http://www.air-journal.fr/2015-12-06-spicejet-sortie-de-piste-mouvementee-en-inde-en-raison-de-sangliers-5154601.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 6 décembre 2015 à 11 h 48 min
    un plus de 3000 h de vol

    On devrait revenir dans certains pays aux pratiques ancestrales de tour de repérage de la piste et de non présence d’animaux , comme le faisait Air France et Ssbena sur beaucoup d’aéroports d’Afrique avant une boucle de 2ème approche …..et atterrissage ..
    ou bien comme Air France ( en 1980) au décollage de Sanaa (Yémen)(avant d’arrêter définitivement la destination! peu de temps après) un mécanicien de bord qui vérifiait la piste de décollage pendant le point fixe et était remonté en cabine à lamain par une trappe de soute …juste avant le décollage pour Djeddah …..

    • Justin Fair

      Amusant! Pratiques « ancestrales »…
      Les reconnaissances de piste existent toujours en Afrique, (mais les jets ne font plus de point fixe et il n’y a plus de mécaniciens de bord…) et c’est pour éviter que les passagers clandestins ne montent dans les trappes de trains.

  2. Aéroclub

    Un B738 avec à peine 68 passagers me laisse perplexe quant au taux de remplissage chez TK sur certaine destinations.

  3. Ici BB talking.... - 6 décembre 2015 à 16 h 21 min
    Ici BB talking....

    Quid de La Défense de ces malheureux animaux,de tous ces lapins,sangliers,buffles,chiens et autres espèces qui ne font que vivre paisiblement……honteux : justice pour la nature…….
    Au fait: quelque PNT peut il me dire/ décrire la formation spéciale atterrissage sur pistes infestées d’animaux dont parle ce fonctionnaire indien zèle plus prompt à accuser autrui de ne pas savoir faire malgré cette formation spéciale que de s’interroger sur la responsabilité de l’administration ( la sienne?) et de ses fonctionnaires à ne pas savoir/ pouvoir/ réussir à assurer la sécurité des mouvements d’avions et de leurs passagers sur l’emprise des aéroports ……

  4. Post

    Pas de quoi rester perplexe parce qu’un jour, un vol n’était rempli qu’au tiers…
    Il m’est arrivé d’avoir un seul passager sur les 100 places que comptait notre appareil et ce sur une une ligne régulière française. Vu la santé de TK, ce ne doit pas être coutumier.

    • Vincent

      Il faut arrêter la désinformation : TK est une compagnie appartenant à 100 % à l’Etat turc, aux finances occultes, répondant à la seule mégalomanie de son gouvernement.

      Le seul souci de TK est d’être présent partout, quitte à perdre beaucoup d’argent. Et pendant ce temps là, la population crève de faim.

      Selon les turcs eux-mêmes, 67 % des enfants turcs vivent dans une extrême pauvreté (source : Centre de Recherche Economique et Sociale de l’Université Bahçesehir d’Istanbul, http://www.bahcesehir.edu.tr, données considérées comme sous-estimées par l’UE).

      • banania

        Ils perdent de l’argent sur quelques lignes et en gagnent sur d’autres. Au final ils font des benefices quand meme.

      • Post

        Mais bien sûr…le pouvoir turc affame son peuple pour faire voler des avions aux deux tiers vides…et ce avec de l’argent clandestin avec pour seule motivation la folie des grandeurs…Merci aux mystérieux donnateurs « occultes » qui investissent dans l’aérien juste par mégalomanie.
        Vous sens entendez aussi qu’une compagnie ne devrait pas être dynamique parce que certains sont pauvres au sein de son pays? Je ne Vois pas bien le rapport d’autant plus que la Turquie figure dans le top 20 des pays les plus riches.

      • Mon dieu, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre …
        La Turquie serait elle devenue terre de famine ??
        Pauvre ignare, décolle ton train de ton siège de bureau et va explorer le monde …

    • Aéroclub

      J’ai bien posé une question sur le taux de remplissage des avions TK. Ouvrir des vols partout pour y être présent je veux bien mais est-ce qu’il y’a une logique économique derrièr?
      En tout cas j’aimerai bien y croire, ceci dit j’ai eu une désagréable expérience avec eux, et sincèrement je les évite du mieux que je peux.

      • Vincent,
        Comment est pourquoi vous en êtes arriver là ? Pour ma part je prend souvent la Tk est le tôt de remplissage y es quasi de 100%100 sur chacun de mes vols cdg/ıst -ist/izmir la nourriture est top, ainsi que les horaires toujours respecté.. La flotte y es la plus récente avec une moyenne de 5/6 ans. Et 90% des pilotes issu de l’aviation militaire!
        Sans parler des sondages et du prix skytrax qui place la turkish à la 4ème place mondial !
        La base pour toutes entreprises c’est de génèré du bénéfices ce que tk fait très bien!

        C’est quoi cette poussé de rage généralisé anti-truc en ce moment ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum