Thai Airways part à Siem Reap, signe avec Oman Air

air-journal_Thai Smile A320

La compagnie aérienne Thai Airways lancera le mois prochain une nouvelle route entre Bangkok et Siem Reap, opérée par sa filiale Thai Smile. Elle annonce d’autre part avoir signé un accord de partage de codes avec Oman Air.

A partir du 1er février 2016, la compagnie nationale thaïlandaise proposera dix vols par semaine entre sa base à Bangkok-Suvarnabhumi et l’aéroport de Siem Reap près des temples d’Angkor, opérés par sa filiale régionale en Airbus A320 pouvant accueillir 174 passagers. Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et jeudi à 7h25 et 18h25 (arrivées 8h40 et 19h45), les vols retour quittant le Cambodge à 9h45 et 20h40 (arrivées 10h55 et 21h50). Thai Smile sera en concurrence sur cet axe avec Bangkok Airways (depuis Suvarnabhumi), Cambodia Angkor Air (depuis Suvarnabhumi) et la low cost Thai AirAsia (depuis Don Mueang) ; les allers simples sont proposés à partir de 70 euros.

Thai Smile a reçu les autorisations nécessaires pour ouvrier cette ligne après avoir opéré « sans problème » entre la capitale thaïe et Phnom Penh, en partage de codes avec sa maison-mère, précise un porte-parole de l’aviation civile cambodgienne dans le Phnom Penh Post ; la compagnie est donc désormais « assez grande pour voler de ses propres ailes ». Thai Airways opère de son côté 17 rotations hebdomadaires entre les deux capitales. Thai Smile opère une flotte de quinze A320, cinq autres étant attendus ; son réseau compte aujourd’hui quinze aéroports (dont les deux de Bangkok, Macao, Changsha en Chine et Yangon au Myanmar).

aj_oman air a330La compagnie de Star Alliance a d’autre part annoncé avoir signé un accord de partage de codes avec Oman Air, portant sur la route entre leurs capitales respectives Bangkok et Mascate. A partir du 25 janvier, les passagers auront donc le choix entre les trois rotations hebdomadaires de Thai Airways (opérées mardi, jeudi et dimanche en Airbus A330-300) et les deux vols quotidiens d’Oman Air (en A330-200 et A330-300). Le président de Thai Airways Charamporn Jotikasthira s’est dit ravi à l’idée que plus de voyageurs de la région du sultanat « puissent faire l’expérience de l’A330-300 qui offre une ambiance et des services inspirés par la riche culture et l’héritage du pays », le CEO d’Oman Air Abdulrahaman Al-Busaidy soulignant de son côté l’engagement partagé par les deux compagnie de « fournir la plus haute qualité de services et de produits » à leurs clients.

http://www.air-journal.fr/2016-01-19-thai-airways-part-a-siem-reap-signe-avec-oman-air-5156792.html

Commentaire(s)

  1. Alain45

    Bonne chose ! Je n’ai jamais compris pourquoi ils n’y ont pas pensé avant : cela va diviser par plus de 2 le tarif scandaleux de monopole de Bangkok Airways (plus de 300 € pour 1 heure de vol)et de Cambodia Angkor Air venue sur le marché ultérieurement (280 €).
    Je ne parle que depuis Suvarnabhumi. Air Asia volant depuis Don Mueang)

  2. J’ai hésité à faire le trajet Bangkok-Siem Reap par avion et j’ai jamais vu ces tarifs indiqués (~300€). Même 1 mois avant le départ.

    Je viens de vérifier et c’est 102€ pour un vol vendredi de la semaine prochaine avec Air Asia, 68€ avec Cambodia Angkor samedi prochain, 79€ dimanche avec Air Asia encore.

  3. Je vois pas l’intêret de se focaliser sur un seul aéroport alors que Dom Mueang est aussi proche de Bangkok que Suvarnabhumi Airport.

    • Alain45

      Les intérêts sont simples (si vous avez déjà allé à Bangkok) :
      1) Suvarnabhumi est très bien desservi en transport en commun notamment SEUL aéroport desservi en train ce qui permet d’éviter les embouteillages monstres de Bangkok
      2) qualité de service et pouvoir choisir la compagnie avec qui on a envie de voler.
      3) les horaires de Air Asia sont souvent très médiocres.
      4) Ce qui important quand vous venez juste de débarquer à Suvarnabhumi arrivant de France par exemple, pas besoin de se taper encore une navette de taxi ou bus allant jusqu’à plusieurs heures selon l’horaire !
      5) Un dernier petit avantage, BKK Airways est affilié au programme de fidélité de plusieurs compagnies aériennes (MILES).
      Donc je ne vois pas non plus l’intérêt de se focaliser sur Don Mueang et se focaliser sur Air Asia, (compagnie que j’ai prises de nombreuses fois), très souvent en retard et qualité de service médiocre.

  4. Si vous saviez, ma chère... - 19 janvier 2016 à 19 h 50 min
    Si vous saviez, ma chère...

    …comme c’était amusant…pensez: nous avons petit-déjeuner en Thaïlande, puis nous avons pris l’avion..juste le temps d’un café en vol et nous étions déjà àu Camboge pour aller visiter les temples d’Angkor…ensuite le minibus nous a arrêté au bazar a souvenirs, nous avons bu quelque chose je ne sais plus trop quoi mais local et nous sommes revenus à Bangkok pour prendre l’apéritif et dîner poisson/ fruits de mer préparés devant vous sur Sukkumvit..Incroyable,non??? Depuis que le Cambodge s’est ouvert c’est grandiose…..

  5. dakota

    Il me semble évident que le monopole sinon officiel du moins effectif de Bangkok Airways sur le leg REP-BKK-REP jusqu’à il y a peu de temps était la conséquence d’une décision politique au plus haut niveau. Du coup le tarif était digne de ce qui fut autrefois la ligne la plus chère au monde : Paris-Nice avec Air Inter/Air France ! L’étau se desserre depuis peu de temps en faveur d’un minimum de concurrence (Bangkok airways est cependant la seule à offrir une sorte de pont aérien) et c’est tant mieux (également pour le choix des horaires). C’était sans doute inévitable avec le développement incessant du tourisme de masse vers Angkor (notamment en provenance de Chine : d’une année sur l’autre, j’ai vu disparaître des boutiques de l’aérogare de REP les cigarettes indonésiennes kretek au profit des cartouches de cigarettes chinoises…).

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter