Un pilote d’Alaska Airlines arrêté pour ivresse

aj_alaska-airlines-b737-800

Un pilote de la compagnie aérienne Alaska Airlines et été arrêté cette semaine et devra être jugé pour avoir piloté à deux reprises un avion avec passagers alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool.

David Hans Arnston, commandant de bord de 60 ans, a été arrêté mercredi dernier, pour des faits remontant au 20 juin 2014. Il avait alors piloté un avion plein de passagers entre  San Diego (Californie) et Portland, puis entre Portland (Orégon) et le Comté d’Orange (Californie). A l’issue de ce dernier vol, il avait été soumis à deux tests d’alcoolémie effectués par un agent d’Alaska. Ils avaient révélé des taux d’alcoolémie de 0,134 % et de 0,142 %, soit au-dessus de la limite permise. Rappelons que selon les lois fédérales, une personne travaillant dans une compagnie aérienne est considérée comme étant sous l’emprise de l’alcool à partir d’un taux de 0,10 % et plus.

Le pilote avait démissionné de son poste à Alaska Airlines « avant que nous soyons en mesure de terminer l’enquête qui aurait conduit à son licenciement », a expliqué un communiqué de la compagnie aérienne américaine.

Le commandant de bord a été libéré moyennant une  caution de 25 000 dollars et devra se présenter devant le juge le 10 février prochain pour avoir mis en danger la vie d’autrui. Il encourt jusqu’à 15 ans de prison. « Nous ne pouvons pas et nous ne tolérerons ceux qui violent la confiance de leurs passagers en mettant en danger des vies », a pourfendu la procureur en charge de l’affaire Eileen M. Decker.

http://www.air-journal.fr/2016-01-23-un-pilote-dalaska-airlines-arrete-pour-ivresse-5156984.html

Commentaire(s)

  1. Vincent

    Si on ne peut même plus piloter bourré, où va-t’on ?

    Heureusement pour ALASKA AIRLINES, le pilote en question n’était pas syndiqué SNPL : donc, aucune prise en otage des passagers à craindre.

  2. 0,134% ça veut dire quoi? Je suis pas spécialiste du vol sous l’emprise d’alcool et de ces unités de mesures.
    L’alcool n’aide pas, on est bien d’accord. Et la madame Decker juchée sur son grand cheval blanc et sa sainte quête de la défense des passagers aurait du fil à retordre si elle voyait aussi l’état de fatigue des pilotes des spécialistes du vol pas cher…

  3. A Vincent. Encore un commentaire qui vole très bas, parfait pour les bisounours que tu représentes très bien

  4. une dernière pour la route - 25 janvier 2016 à 1 h 42 min
    une dernière pour la route

    0.1 -> emprise d’alcool ok mais ivresse certainement pas

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter