Meridiana veut s’allier à Qatar Airways

Fabrizio Berni

Fabrizio Berni

La compagnie aérienne Meridiana a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec Qatar Airways, portant sur un « projet potentiel de partenariat ».

Le bref communiqué publié le 4 février 2016 par la compagnie italienne explique que les deux parties « se sont mises d’accord sur les piliers sur lesquels repose la proposition d’affaire, qui envisage le renforcement de Meridiana avec l’objectif d’en faire un joueur solide sur le terrain extrêmement compétitif de l’industrie aérienne européenne ». Le protocole ne fait que définir les conditions nécessaires à un partenariat, précise d’autre part un porte-parole de Meridiana, et si ces conditions sont remplies un accord est envisageable durant ce premier semestre. Il n’a fourni aucun autre détail, en particulier sur une éventuelle prise de participation, mais a souligné que la communication de Meridiana n’avait pour objet que de répondre à une série de rumeurs « fausses » répandues dans la presse italienne depuis plusieurs jours. Qatar Airways n’a pas été plus diserte, mais tout le monde pense à sa rivale Etihad Airways qui vient de s’emparer d’Alitalia.

La compagnie nationale qatarie est depuis de nombreux mois sur la piste de Meridiana, dont la maison-mère Alisarda (elle-même aux mains de l’Aga Khan) contrôle également l’opérateur de l’aéroport d’Olbia-Costa Smeralda ; Meridiana de son côté possède100% d’Air Italy. Selon La Repubblica, Qatar Airways pourrait prendre 49% du capital de la compagnie en grandes difficultés depuis deux ans, mais exigerait en retour la suppression de 550 postes d’hôtesses de l’air et de stewards, 50 postes de pilotes et 150 postes au sol.

Dotée d’une flotte de neuf Boeing 737 (-300, -700 et -800), un 767-200, trois 767-300ER et huit McDonnell-Douglas MD82, Meridiana dessert une cinquantaine de destinations en Europe, autour de la Méditerranée, en Afrique (Kenya, Maldives…) et en Amérique (Cuba, Brésil…). Sa présence en France inclut les aéroports de Paris-CDG, Nice et Marseille (à partir du 4 juin).

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-05-meridiana-veut-sallier-a-qatar-airways-5157609.html

Commentaire(s)

  1. S’allier ou se faire phagocyter par Qatar? Faire un partenariat ou devenir « Qatar Regional »?
    Là est la vraie question.

  2. Pet

    S’allier? Ou plutôt valoriser au mieux un investissement passé dont la rentabilité s’effrite faute d’un modèle que l’on n’a pas su/pu pérenniser pour assurer une rentabilité maximale.
    L’objet n’étant en rien convoîté par les compagnies de la région, ni d’ailleurs, seule une GS avide d’assurer le remplissage de pelletées d’avion récemment commandés pouvait être intéressée par Meridiana.
    Assurant ainsi une opportunité de rabattre qques clients.
    Monseigneur prenant un peu d’âge, fait le ménage pour ses ayant droits.

  3. Voici une bonne nouvelle Air France que j’aurai aimé trouver sur Air Journal…cela date de quelques jours déjà. Etant Franco Marocain, je fais souvent ma revue de presse hos de nos frontières, notamment sur le Al Huffington Post Maghreb Algérie, et j’y ai trouvé ceci; http://www.huffpostmaghreb.com/2016/02/01/air-france-premiere_n_9131722.html?utm_hp_ref=algeria.
    Désolé, je sais que cela n’a rien à voir avec l’article ci dessus, mais quand notre compagnie nationale est primée et non réprimée ;), cela fait plaisir…
    Bonne soirée à tous

  4. Vincent

    Cette compagnie appartenant à l’Aga Khan à 97 %, il s’agit d’une affaire dans laquelle l’Italie a peu à voir.

    Reste la fuite en avant désespérée du Qatar vers la diversification de son économie. En pleine restriction liée à sa situation financière délicate due à la crise pétrolière, il apparaît clairement que les beaux jours du Qatar appartiennent désormais au passé.

  5. Apres Etihad dans Alitalia, et Emirates qui utilise Milan comme pont vers les USA il est clair d’une chose.
    Les cies du Golfe veulent attaquer le marché transatlantique et europeen pour feeder/défeeder les vols LC…
    L’Italie semble etre la terre promise. Gros marché domestique, geographiquement bien situé par rapport au Golfe… Et avec aucune presence forte (LH, BA, IB, AF, etc)

  6. Hicham Equizoudge - 8 février 2016 à 20 h 22 min
    Hicham Equizoudge

    Avec la baisse des subventions, Qatar Airways n’aura pas les moyens pour le moment de restructurer Meridiana qui en a bien besoin. Alors EY n’en parlons pas ! Seul EK semble rester rentable car depuis quelques années, elle semble avoir réussi à devenir indépendante des subventions.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter