Volotea est certifiée IOSA

air-journal_volotea 717

La compagnie aérienne low cost Volotea annonce avoir reçu son inscription au registre IOSA (IATA Operational Audit Safety Program), qui évalue les systèmes de gestion opérationnelle et de contrôle des compagnies de par le monde.

Dans son communiqué du 10 février, la spécialiste espagnole du vol pas cher souligne que cette reconnaissance a été obtenue dans sa cinquième année d’activité : en 2016, Volotea ouvrira sa 8e base européenne à l’aéroport de Toulouse, ajoutera trois nouveaux pays à son réseau, opèrera presque 200 routes et transportera entre 3,3 et 3,5 millions de passagers dans toute l’Europe. L’IOSA, décerné par l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), est un programme créé en 2001 vérifiant entre autres les opérations de vol, les opérations de fret et les opérations en cabine. IOSA est devenue une norme mondiale, reconnue au-delà de la portée de l’IATA. « Cette réussite est le résultat du professionnalisme de la grande équipe Volotea », a déclaré Lázaro Ros, Directeur Général et Co-fondateur de la compagnie. « Depuis notre premier jour, la sécurité des passagers et de l’équipage est une priorité absolue pour Volotea et nous sommes très heureux d’obtenir aujourd’hui notre enregistrement au registre IOSA ». Javier Valdés, Country Manager de l’IATA pour l’Espagne et le Portugal, ajoute qu’aider les compagnies aériennes « à opérer en toute sécurité, de manière efficace et économiquement durable, est une priorité pour l’IATA. En ce sens, notre programme IOSA est internationalement reconnu comme l’audit le plus important pour l’évaluation des systèmes de gestion, de contrôle de la sécurité et le contrôle des opérations des compagnies aériennes ».

En 2016, Volotea opérera plus de 38.000 vols en Boeing 717 de 125 places sur 196 lignes vers 72 villes françaises et européennes (13 pays : France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie, Moldavie, Portugal, Malte et Royaume Uni). En France, la compagnie sera présente dans 17 aéroports desquels elle exploitera 87 lignes. Elle prévoit de transporter de 3,3 à 3,5 millions de passagers cette année, soit une augmentation de 44% par rapport à 2015.

Outre ses dix-neuf 717, Volotea accueillera cette année quatre nouveaux Airbus A319 qui seront basés à Nantes, et qui permettront à la compagnie d’augmenter sa capacité de transport de 20% en passant en configuration finale de 125 à 150 sièges par avion. Les capacités de l’A319 en termes de durée de vol permettront également à la compagnie de desservir des destinations plus lointaines et donc de conquérir de nouveaux marchés et de devenir une flotte 100% Airbus dans les années à venir.

http://www.air-journal.fr/2016-02-11-volotea-est-certifiee-iosa-5157895.html

Commentaire(s)

  1. Camembair

    Ca tombe bien…
    C’est le bon moment pour vendre !
    Volotea risque de mal prendre la concurrence plus directe cet été.

  2. Dommage que la livrée de cette compagnie fait penser à la boite de camenbert de la marque « Le Rustique » mais elle se développe bien et offre un bon nombre de destinations au départ de Nantes. Elle doit pouvoir encore faire quelques ouvertures vers des destinations tel que un NTE-BUD et autres qui ne sont exploités qu’en vols packagés – Pour les voyageurs qui aiment s’organiser et pas être des moutons ils sont obligés de passer par PAR ce qui augmente la douloureuse (Vol AF sur CDG dans le meilleur des cas sinon ORY avec la galère du transfert vers CDG / ou TGV Montparnasse et suivant l’heure du vol au départ de CDG le TGV NANTE/CDG). Dejà quand on est en Vendée il faut prévoir un nuit à l aller ou au retour donc la note devient salée.

  3. Quel scandale,quand on connaît les conditions d emploi dans cette Cie…
    Des pilotes qui n ont rien à bouffer sur des journées longue comme un jour sans pain,et que l on retrouvent endormi au commande de nuit harrasé de fatigue…

  4. Baron

    Ce qui est sidérant, c’est qu’on laisse encore une fois une compagnie low cost étrangère, faire voler des avions espagnols basés sur le territoire Français, avec pour la majorité, des pilotes étrangers aux commandes. Que fait le gouvernement pour créer et conserver l’emploi Français? Rien, comme d’habitude!

    • Ceci depuis 2004 Donc pas nouveau. Si les compagnies françaises n’ont pas eu les couilles pour faire barrage aux low cost, c’est une erreur de leur cracher dessus maintenant . Qui recrute en France en ce moment ????? et depuis quand ? à part les low cost .Toutes les compagnies européennes recrutent sauf en France, alors jeter l’opprobre sur les low cost c’est ne pas connaitre l’histoire de l’emploi dans le milieu aéro de notre pays. Ne pas oublier que les jeunes qui ont un emprunt d’une fortune aux fesses sont bien heureux d’être recrutés par celle ci et se foutent bien qu’on ne leur serve pas le café gratos !

      • Baron
        Publié le 19 mars 2016

        Oui, et? Je ne vois pas bien ce que vient faire votre commentaire sur le fait qu’en France, on laisse encore aujourd’hui s’implanter des compagnies étrangères alors que l’état est sensé mettre l’accent sur l’emploi Français. Nous avons le savoir faire, nous avons les ressources humaines, mais non, on préfère subventionner des compagnies telles que Ryanair and Co…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter