La Réunion : entente sur la hausse des prix de l’aérien ?

air-journal_Air France Corsair Air Austral

Une enquête pas encore formelle a été ouverte sur les pratiques tarifaires des compagnies aériennes Air France, Air Austral et Corsair International, après des hausses de prix quasi-simultanées sur les vols entre Paris et l’île de La Réunion – malgré la chute du prix du carburant.

Interpellé le 16 février 2016 par le député de La Réunion Thierry Robert, le ministre de l’Economie français Emmanuel Macron a annoncé que Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) allait demander des « clarifications » aux trois transporteurs soupçonnés d’une « forme d’entente sur les prix ». Le ministre a expliqué que la hausse de 20 euros sur le prix du billet aller-retour en classe Economie en période basse, et de 30 euros en période haute, par les trois compagnies aériennes entre Paris et l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros étaient des « comportements tarifaires qui ne sont pas justifiés, ou du moins pas justifiés jusqu’alors » ; ils semblent selon lui indiquer « une forme d’entente ».

En tant que premier actionnaire d’Air France (17% du capital), le gouvernement compte bien lui demander des explications sur les tarifs pratiqués vers et depuis la Réunion « et sur d’autres liaisons ». La compagnie nationale s’est défendue dans un communiqué envoyé à l’AFP, démentant formellement toute accusation d’entente tarifaire sur ses lignes. Elle précise que « constatant le haut niveau de remplissage des vols sur l’axe France-Réunion, Air France a décidé le 22 janvier 2016 d’une hausse de ses tarifs publics de +20EUR pour un aller/retour en basse saison (+30EUR en haute saison) sur l’ensemble des tarifs structurels de la classe économique », une « hausse maximale alors qu’Air France n’avait plus augmenté ses tarifs structurels depuis 2014 sur cette ligne ». En clair : la hausse des prix n’est qu’une réponse à la forte demande. Et elle rappelle qu’elle « met régulièrement en avant » sa route entre Orly et La Réunion via des tarifs promotionnels, la part des clients en bénéficiant étant elle aussi « en hausse ».

M. Macron s’est engagé à rendre public les « clarifications » reçues par la DGCCRF. La quatrième compagnie aérienne présente sur cet axe, XL Airways, n’est apparemment pas visée par les questions de la DGCCRF.

http://www.air-journal.fr/2016-02-18-la-reunion-entente-sur-la-hausse-des-prix-de-laerien-5158208.html

Commentaire(s)

  1. Nom

    C pas nouveau ils font pareil sur la caraib sauf que avec xl qui arrive en force et qui casse les prix les 3 pingres ont du souci a se faire.
    ….

  2. Boeing 777-300ER

    Ça ne m’étonnerait pas du tout si l’Entente sur les prix est confirmée. Car vu les tarifs pratiqués (plus cher qu’un Paris-Tokyo) les Réunionnais et les touristes sont pris en otage. L’arrivée d’XL a sûrement levé le voile sur cette entente puisque les prix n’ont pas baissé à son à arrivée alors qu’Antilles, ce fut l’inverse. À moins qu’elle soit elle même impliquée dans cette affaire. Mais bon….Présemption d’innocence.

  3. Ils pourraient regarder aussi les prix pratiqués sur la ligne Paris/Amsterdam …

  4. Et cela vous étonne encore de leur part??

  5. Airbid

    Ce n’est pas justifié mais on le fait quand même . Si on va jusqu’au bout de ce raisonnement économique libéral absurde, cela revient à dissuader la demande aux moyens les plus bas , la capacité des avions restant la même .

  6. webby

    A force d’être grassement retribués en allocations diverses les Réunionnais ont perdu le sens des réalités et fini par être persuadés que que tout était gratuit. On ne peut pas avoir le beau temps la mer et la température douce et la vie bon marché . Cela se paye . Quoi de plus normal que la vie chère ?

  7. Flo_dr400

    Il faudrait savoir ce que nous coûtent ces belles Iles, en assistanat, et autres ….
    Avons-nous encore les moyens de conserver tout cela ? je ne crois pas, et là est vraiment le problème, d’autant plus que beaucoup désireraient l’indépendance . Alors ?

  8. Bah oui mais vous comprenez, les compagnies du Golfe et tout… heu… heuuuuuuuu… j’ai rien dit 😀

  9. BIZ

    XL Airways n’ pas été cité parmi les compagnies incriminées alors même qu’ils ont augmenté leurs prix comme les autres. Un hasard ?

  10. C’est d’autant plus honteux que contrairement aux vols vers le Japon, la Corée du Sud ou encore la Californie, qui sont d’une durée quasi similaire au départ ou provenance de Paris, il n’y a toujours pas de plat chaud lors de la 2ème prestation sur le ORY RUN (et probablement de même vers les autres destinations COI), alors que le prix lui est effectivement bien plus élevé !! Le pitch en classe Eco y est inférieur comparé aux 77W « intercontinentaux » ! On peut donc penser que la clientèle des destinations COI est aux yeux de AF (ainsi que UU, SS) un sorte de sous peuple, moins que rien ! (ou pour être plus clair, de la merde !!)

  11. Paul Grondin

    Tout ce ramdam pour une misérable augmentation de 20 euros. A la Réunion, 50% de la population vit des subsides de l’Etat. Ni pour la France, ni pour la Réunion (et les autres « DOM ») je ne vois l’intérêt de considérer ces territoires comme faisant partie de notre Pays…Ils coutent cher, ils sont handicapés par des importations de la Métropole à des prix prohibitifs, ils sont coupés de leur région par un Euro beaucoup trop cher…L’indépendance est la seule solution…pour les deux parties!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum