Finnair et Norwegian rejoignent A4E

air-journal_Finnair A350-900 moon

La compagnie aérienne Finnair et la low cost Norwegian Air Shuttle ont rejoint « Airlines for Europe » (A4E), l’association lancée en janvier par Air France-KLM, Lufthansa, IAG, easyJet et Ryanair.

Se voulant un interlocuteur privilégié de la Commission européenne sur des sujets comme les taxes d’aéroport ou le développement du Ciel Unique, et plus généralement peser sur la nouvelle stratégie pour l’aviation présentée en décembre par la Commission, A4E s’est trouvée deux nouveaux membres : la compagnie nationale finlandaise et la spécialiste norvégienne du vol pas cher. Pour le CEO de Finnair Pekka Vauramo, il est « vital » pour les compagnies aériennes de participer aux discussions « d’intérêt commun ». Le dirigeant de Norwegian Bjorn Kjos insiste lui sur le fait que seule une « concurrence saine peut créer un choix plus vaste et des prix moins élevés pour les passagers », mais que compagnies traditionnelles et low cost « peuvent se retrouver pour affronter ensemble leurs problèmes » – comme le refus des Etats-Unis de lui accorder une licence malgré l’accord de ciel ouvert signé avec L’Europe, qui bloque entre autres l’ouverture d’une ligne entre l’aéroport de Cork et Boston.

Rappelons qu’Airlines for Europe a pris le pas sur l’AEA (Association of European Airlines), nettement plus large mais qui s’était déchirée sur le sujet des subventions réelles ou fantasmées perçues par les compagnies du Golfe. Ce conflit avait d’ailleurs conduit le groupe IAG, qui regroupe British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, à quitter l’AEA jugée trop protectionniste et sensible aux arguments des groupes franco-néerlandais et allemand (IAG fait aussi partie de l’alliance Oneworld, comme Qatar Airways…). Alitalia, dont Etihad Airways est actionnaire, avait suivi le même chemin deux mois plus tard. Mais A4E ne touchera pas à ce sujet, seul objectif de l’autre nouvelle association, E4FC.

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-29-finnair-et-norwegian-rejoignent-a4e-5158763.html

Commentaire(s)

  1. Vincent

    « subventions réelles ou fantasmées perçues par les compagnies du Golfe » : il a déjà été suffisamment démontré la réalité de ces subventions.

    Rappelons de plus qu’il s’agit de compagnies publiques d’Etats totalitaires dont les comptabilités opaques ne répondant pas aux normes internationales, mais à celles d’un certain Conseil de Coopération du Golfe !

    Mais le lobbying pro-compagnies du Golfe veille, comme ici-même.

    • Et vous Vincent vous veillez à quoi ? …

    • MAB

      « démontré » ? je n’ai jamais vu aucune démonstration, à part des affirmations sans preuves.
      « compagnies publiques » : c’est interdit ?
      « les comptabilités opaques ne répondant pas aux normes internationales » : encore des informations fausses, ex : les comptes d’Emirates sont publiés et audités chaque année par PWC, une société d’audit internationale.

      Si vous pouviez une fois au moins avancer des arguments logiques et s’appuyant sur des FAITS…

      • Vincent

        C’est bien ce que je disais : « le lobbying pro-compagnies du Golfe veille, comme ici-même. »

        Nous n’avez néanmoins pas de chance, l’exemple que vous prenez d’EMIRATES est le plus mauvais : Dubaï subit actuellement une crise financière majeure, la presse ayant même titré sur sa « quasi faillite », je cite. Sans l’aide de ses voisins pétroliers à coup de milliards de dollars, Dubaï serait de facto en faillite. Sauf que les cours du pétrole s’effondre, et que ses voisins doivent désormais s’occuper de leurs propres soucis !

        Quant aux audits ? ? ? N’est-ce pas un prestigieux cabinet d’audit qui n’avait rien trouver à redire sur les comptes de LEHMANN BROTHERS la veille de sa faillité ?

        • MAB

          « Dubaï subit actuellement une crise financière majeure…  » sauf que ce n’est pas le sujet, il s’agit de savoir si les compagnies du golf sont subventionnées ou pas, et le fait que Dubai va faire faillite ne montre pas qu’Emirates est subventionnée.

          « Quant aux audits ? ? ? N’est-ce pas un prestigieux cabinet d’audit qui n’avait rien trouver à redire sur les comptes de LEHMANN BROTHERS la veille de sa faillite ? » Mon exemple sur les comptes d’Emirates audités par un cabinet international n’avait pas pour but de montrer qu’elle ne va pas faire faillite, mais de montrer qu’elle n’a pas été subventionnée par l’Etat. Et si le cabinet n’a pas fait de remarque, cela veut dire que les comptes sont bons. D’autre part, d’après vous, le fait que l’audit de Lehmann Brothers ait été mal fait montre qu’auditer ses comptes est la même chose que ne pas le faire ? Cela ne tient pas la route.

          « C’est bien ce que je disais : « le lobbying pro-compagnies du Golfe veille, comme ici-même. » » Finalement, c’est le seul « argument » qui vous reste et que vous nous ressortez à chaque fois. D’autre part, je pourrais vous dire que le lobbying anti-compagnies du Golfe veille (en référence à vous), alors encore une fois, je vous demande de nous démontrer que les compagnies du golf sont subventionnées, et si vous apportez des arguments ni hors sujet ni inventés ni mal fondés, je vous crois et je m’incline, mais sauf preuve du contraire, les compagnies ne sont pas subventionnées.

          • Vincent
            Publié le 1 mars 2016

            Dans les pays du Golfe, les normes comptables ne sont pas certifiées IAS, mais sont hallal, ou si vous préférez, islamiques : les seules normes appliquées sont celles du CCG (The Cooperation Council for the Arab States of the Gof)

            Si vous n’assumez pas et que la vérité vous dérange, je n’y peux rien !

    • Aucune importance

      que les communs des mortels , meme ceux qui s’intéressent à l’aéronautique, s’y perde : ces structures ne sont pas faites pour eux…Il ne s’agit que de structures de lobbying auprès del’Union Europeenne et autres organismes supra-nationaux….Or on sait bien que pour être efficace les lobbyistes doivent être à la fois connus, reconnus…et discrets…C’est ce qui fait le charme de ces gens et de cette fonction….De là à dire que vous voir perdu parmi toutes ces structures et tous ces sigles soit justement le but volontairement recherche, il n’y a qu’un pas à franchir………

  2. Lyloo

    De bien belles compagnies pour de bonnes conditions de travail du PNC (entre autre…)

    Ça sent la coalition pour imposer (demander) de passer sous « pavillon marine marchande » dans très peu de temps…. Pour sauver nos belles compagnies européennes (vont-ils nous clamer haut et fort), qui n’auront d’Européenne que les dirigeants et remplies de petites mains moins chères que pas chères venues de pays asiatiques…!

    La belle Europe quoi!!
    Déprimant!!😢

  3. Si RYR et Norwegian font partie d’une alliance dont le but affiché est de « plus généralement peser sur la nouvelle stratégie pour l’aviation », alors on est VRAIMENT mal barrés.
    Tous les pilotes seront prestataires sans couverture, les PNC seront exlpoitées et sous payés, les contrats de maintenance, handling seront externalises et j’en passe.

    Comme dit plus haut, il n’y aura que l’immatriculation des aeronefs et les salaire des dirigeant d’européen !

  4. Les américains sont jouent le jeux au sein de leur fédération d’Etats: ils payent des taxes.
    En Europe, le sport national est de défiscaliser par un moyen ou un autre, que ce soit dans l’aviation, ou ailleurs: cf google, Apple, microsoft, Total…
    Et l’europe est impuissante car minée par les lobbyistes. Le système est pourri de l’interieur. On va doit au mur.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum