Malaysia Airlines MH370 : des débris au Mozambique ?

air-journal_crash MH370 debris Mozambique@CNN

Les autorités du Mozambique ont confirmé la découverte d’un débris d’avion sur la côte près de Vilankulo, mais estiment qu’il est trop tôt pour dire s’il provient du vol MH370 de Malaysia Airlines, dont le Boeing 777-200ER avait disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord lors d’un vol entre Kuala Lumpur et Pékin.

Décrit le 2 mars 2016 comme « mesurant 57 cm sur 90 cm, asymétrique, d’un matériau composite appelé nid d’abeille et de couleur grise » par Joao Abreu, directeur de l’Institut de l’aviation civile du Mozambique (IACM), le débris triangulaire a été découvert lundi par un touriste américain sur un banc de sable. Le responsable a tout de suite ajouté qu’il était prématuré de parler d’une pièce provenant d’un Boeing, précisant que « jusqu’à présent, il n’y a pas de preuve indiquant explicitement ou implicitement qu’il s’agit d’un morceau du MH370 ».

Mais le ministre des transports malaisien Liow Tiong Lai a évoqué ce matin de « fortes probabilités » que la pièce provienne d’un 777, tandis que selon la presse américaine un officiel américain a au vu des photos du débris identifié « le bord d’attaque fixe droit d’un stabilisateur de 777 ». Le ministère des transports australiens a de son côté confirmé que l’endroit de la découverte du débris était « conforme aux modélisations des courants » commandités par l’ASTB (équivalent local du BEA), et a réaffirmé que la recherche de l’avion disparu se poursuivra dans le sud de l’Océan Indien.

La pièce sera transférée vers l’Australie dans les jours qui viennent ; le seul autre débris identifié à ce jour comme provenant du vol MH370, un flaperon, avait été découvert fin juillet 2015 à La Réunion. Rappelons que le 777 de Malaysia Airlines est le seul appareil de ce type porté disparu.

Pour la petite histoire, l’homme qui a découvert le débris accompagné de pêcheurs locaux est un ancien avocat américain devenu blogger, Blaine Gibson, qui mène sa propre enquête sur la disparition de l’avion ; enquête qui l’a mené en Malaisie, en Thaïlande, au Myanmar et bien sûr à La Réunion, et dont il publie les avancées sur les réseaux sociaux.

air-journal_malaysia 777-200ER

http://www.air-journal.fr/2016-03-03-malaysia-airlines-mh370-des-debris-au-mozambique-5158894.html

Commentaire(s)

  1. jacques
    Publié le 3 mars 2016

    la piste de Diego Garcia semble se renforcer …..
    je n’ai jamais compris pour quelle raison les recherches ont été orientées vers le SE océan indien . aucun courant marin dans le sud de l’ocean indien ne portent de l’est vers l’ouest. AUCUN.
    par contre les courants généraux dans le canal du mozambique vont du nord vers le sud ( à part quelques vortex puissants qui générèrent des courant nord sur de tres faibles distances)
    une épave provenant du milieu de l’ocean indien en longitude et proche de l’équateur peut fort bien se retrouver sur les ilots cotiers du mozambique .

    je suis surpris qu’aucun membre de la commission d’enquete ne se soit rapproché des pecheurs à la senne ou à la palangre qui opèrent dans l’océan indien ( francais , espagnols)
    nous avons une connaissance des courants marins qui pourrait etre utile à l’avance de l’enquete.
    mais peut etre que cela n’est pas vraisment désiré …..

    • Vincent
      Publié le 3 mars 2016

      JACQUES, vous vous posez les questions que toute personne censée devrait se poser.

      Mais sous l’accusation de « partisans de la théorie du complot », les politiquement corrects sont chargés de nous faire taire.

      Pas de chance pour eux, la Mozambique n’est pas à leurs ordres !

      • Publié le 3 mars 2016

        Vous racontez absolument n’importe quoi.

        Il existe un puissant courant océanique dans la sud de l’Océan Indien, chaud et peu profond, et ce courant va bien d’est en ouest. Il ne suffit pas de répéter une contre-vérité en caractères MAJUSCULES pour que cette contre-vérité devienne vérité.

        Je ne sais pas ce qui est arrivé au vol MH370, mais je suis certain d’une chose: votre théorie ne tient pas la route plus d’une seconde.

    • Publié le 3 mars 2016

      il y a bien un courent marin majeur qui circule d’est en ouest dans l’ocean indien entre le nord de l’Australie et le sud de l’Afrique…messieurs les comploteurs verifiez vos informations avant d’alleguer n’importe quoi.

      • Publié le 3 mars 2016

        effectivement ce courant existe , il s’agit du courant sud équatorial qui descend au maximum à 20/250 sud selon les années.
        en aucun cas ce courant n’aurait pu amener des débris issus la zone de recherche de l’avion ( entre 35 et 40°sud )
        il est dommage que les recherches sur les cotes de somalie ( !!!!) du kenya , tanzanie n’aient pas eu lieu. il existe la bas d’autres problèmes ……

        • Publié le 4 mars 2016

          Complètement faux encore une fois.
          Vous êtes en train de redéfinir les courants océaniques pour les faire corroborer votre théorie farfelue.

          Le courant d’Australie occidentale, prolongé par le courant équatorial sud et le courant des Aiguilles est parfaitement cohérent avec le parcours potentiel des restes d’avion retrouvés.

          Se poser des questions, garder un esprit critique par rapport aux informations diffusées par les sources officielles, c’est très bien. Mais raconter n’importe quoi, c’est autre chose. Hélas, la plupart des théories complotistes circulant sur internet consistent en un fatras de n’importe quoi, asséné avec arrogance pour se la jouer rebelle à bon marché.

    • En plus la pièce retrouvée est de forme triangulaire, encore ces illuminatis …

  2. Publié le 3 mars 2016

    Mon Dieu presque 2 ans et rien …

  3. @JACQUES a « probablement » raison à mon sens..et puis quoi d’autres??
    Le fait que le principal Allié des US dans la région Asie/Pacific, l’Australie (non concernée en plus), « oriente » les recherches à des milliers de Kms de la zone supposée, pose évidemment question..

  4. Un débris d’avion, possible, mais après 2 ans dans l’eau, un débris du MH370 devrait être très sale et couvert de mollusques et autres algues non ?

  5. juju
    Publié le 3 mars 2016

    je pense que des habitants de Madagascar ont également récupéré des morceaux , mais il est probable aussi que les malgaches ont transformé ces pièces en objets utilitaires ! car la disparition de cet avion n’a pas fait la une des villages côtier de l’Ile Rouge ….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum