Sécurité des vols: le PNR est de retour

air-journal_Toulouse aeroport securite

Comme en novembre dernier, la France a demandé l’accélération de la mise en place du fichier de données des passagers PNR suite aux attentats de Bruxelles qui ont fait au moins 31 morts mardi. De fausses alertes à la bombe ont eu lieu hier dans les aéroports de Toulouse, Montpellier, Atlanta…

Aucun des terroristes responsable de l’attentat à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem le 22 mars 2015 n’aurait pu être arrêté sur place grâce au PNR puisqu’ils n’avaient franchi aucun contrôle de sécurité. Mais  le Premier ministre français Manuel Valls a redit hier au Parlement qu’il était « temps d’adopter » la directive européenne API/PNR (Advanced Passenger Information-Passenger Name Record), qui impose aux états de stocker des informations personnelles des utilisateurs du transport aérien afin de renforcer la sûreté et la sécurité. « Nous avons assez perdu de temps sur cette question », a-t-il ajouté ; une position reprise plus tard par son ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, pour qui « ne pas nous doter de cet outil, c’est nous priver de la possibilité d’être efficace dans la lutte contre le terrorisme. Même si je comprends la préoccupation sur la protection des données personnelles, il faut prendre nos responsabilités ».

La base de données de fichiers PNR (qui inclut des détails tels que le nom et le ou les prénoms du passager, mais aussi son trajet, le mode de paiement, le poids des bagages, le choix du repas, le nom des contacts etc.) est en service dans l’hexagone depuis le 21 septembre 2015, chez des compagnies aériennes pilotes dont Air France mais aussi chez les tour-opérateurs et les opérateurs de vols charters. Le PNR « va assister et simplifier la vie et le travail des autorités de surveillance. Nous allons industrialiser ce qu’elles font aujourd’hui de manière artisanale », explique Julien Coudray, chargé de mission PNR à la direction générale des Douanes, à Tour Mag. Le système ne devrait pas être totalement opérationnel avant 2017, mais permettra dans quelques semaines de premières interrogations.

La France souhaite que les 230 compagnies aériennes qui utilisent les aéroports français transmettent les informations relatives aux passagers au plus vite. Le Parlement européen aurait dû adopter la directive début janvier, mais a repoussé ce vote à avril afin qu’il coïncide avec celui sur la protection des données. Tour Mag rappelle que selon le texte actuel, les données seront conservées 5 ans, mais masquées au bout de six mois. Les autorités qui souhaiteraient en savoir plus sur l’historique de voyage d’un passager devront faire une demande de démasquage à l’UIP (Unité Informations Passagers), une structure interministérielle partagée entre les ministères des Finances, des Transports, de la Défense et de l’Intérieur. La France et plusieurs pays européens ont déjà commencé à travailler à la construction de cet UIP, qui centralisera toutes les données et pourra communiquer avec ceux des autres pays.

Le même Julien Coudray expliquait en novembre dans l’Usine Nouvelle que ces données « permettent de faire du ciblage aérien. Elles peuvent être très intéressantes pour les services de renseignement ou des douanes pour lutter contre le terrorisme, la fraude et les grands trafics internationaux ». Il soulignait aussi que suite aux attentats terroristes du 13 novembre à Paris, « il y a une urgence opérationnelle encore plus forte à mettre en place ce type de systèmes ». Et rappelle que la base de données PNR, qui peut initialement traiter les informations de 200 millions de passagers, est accessible par la DGAC bien sûr, par le service des Douanes, les Directions générales de la police et de la gendarmerie nationales, la Direction générale de la sécurité intérieure et la DGSE ; les ministères du Transport, de l’Economie, de l’Intérieur et de la Défense sont donc concernés. Les données PNR peuvent particulier être comparées à d’autres fichiers comme celui des personnes recherchées, où figurent les informations en particulier sur les fameuses fiches S. Un détail rappelé par M. Coudray : ce système PNR ne couvre initialement que les vols entre ou sortant de l’espace européen, plus les liaisons avec les DOM. La « couverture » des vols intra-communautaires n’est prévue qu’en 2017, et les vols d’affaires ne sont toujours pas concernés.

Alors que des évacuations ont été menées hier entre autres dans les aéroports de Toulouse, Montpellier ou Atlanta aux Etats-Unis, le ministre de l’intérieur français en visite à Roissy a rappelé que 1600 policiers supplémentaires ont été déployés pour renforcer les 120.000 forces de l’ordre mobilisées depuis les attentats de novembre 2015.

air-journal_Toulouse aeroport securite2

air-journal_Paris CDG aeroport securite chien@DGPN

http://www.air-journal.fr/2016-03-24-securite-des-vols-le-pnr-est-de-retour-5160123.html

Commentaire(s)

  1. biz
    Publié le 24 mars 2016

    Le PNR est supposé ficher tous les (millions) de passagers qui prennent l’avion. Manque de chance les terroristes se déplacent en voiture ou en train comme bon leur semble dans une Europe passoire.
    Que l’on s’occupe de suivre les 2000 fichiers S ainsi que les mosquées radicalisées et ce sera déjà bien.

  2. JUSTIN FAIR
    Publié le 24 mars 2016

    Inoui, il faut un massacre pour se réveiller? Je croyais que c’était fait depuis des années…

    • A propos, Justin Fair - 24 mars 2016 à 10 h 16 min
      A propos, Justin Fair
      Publié le 24 mars 2016

      Pourriez vous ,vous meme et Serpico , abréger vos echanges ping-pong infantiles dignes d’un prevu d’école qui s’étalent sur des pages et des pages du forum : ca saoule tout le monde…vu leurs interets limites pour les autres, téléphonez vous pour vous dire ca, ou allez prendre une bière en terrasse une fois pour toute…ca nous fera des vacances. Je les zappe depuis longtemps, mais ça reste pénible…..merci.

  3. flo_dr400
    Publié le 24 mars 2016

    Toute cette histoire de PNR n’est qu’une agitation sans lendemain !
    Les médias nous informent de tous les déplacements des terroristes en Europe et apparemment ils ne prennent pas l’avion!
    Alors que l’on sait que ces terroristes sont arrivés par Lesbos, la Turquie et l’Italie, on continue à faire entrer des migrants sans aucun contrôle. Toutes ces mesures comme ce PNR seront peu efficaces. Le problème est en amont, mais l’Europe continue dans le déni.

  4. "Il faut que chacun prenne ses responsabilités"... - 24 mars 2016 à 9 h 42 min
    "Il faut que chacun prenne ses responsabilités"...
    Publié le 24 mars 2016

    Fort bien. Je prends les miennes:
    Pour moi, le PNR, c’est NON!!!
    Je viens d’apprendre qu’à AF l’applique de puis l’automne 2015… Dont acte.
    Une raison suffisante pour moi de ne plus prendre AF.
    Je n’ai RIEN à me reprocher, je n’ai RIEN à craindre de tels contrôles…mais je revendique le droit à mon anonymat!!
    Et peu m’importe ce que vous en pensez!!!!

    • D'accord avec vous... - 24 mars 2016 à 10 h 09 min
      D'accord avec vous...
      Publié le 24 mars 2016

      D’un côté on nous rabâche  » ils ne gagneront pas .Nous devons continuer à vivre comme avant,comme nous l’entendons nous… » , et d’un autre, au motif de lutter contre eux, on tombe tout droit dans le piège tendu en mettant en place des structures , moyens et méthodes dignes d’une société comme ils la veule……

  5. Les données APIS sont déjà communiquées pour les USA , Canada , UK , etc …. par toutes les compagnies aériennes qui s’y rendent . Une telle méconnaissance est incroyable. Il y en a un qui ne va plus prendre l’avion : »IL FAUT QUE CHACUN PRENNE SES RESPONSABILITÉS »

    • Il faut que chacun prenne ses responsabilités - 24 mars 2016 à 11 h 31 min
      Il faut que chacun prenne ses responsabilités
      Publié le 24 mars 2016

      Cela fait longtemps que je ne vais plus aux US, et, dois je vous le dire: cela ne me manque pas…
      Jamais voyagé au Canada,et…cela ne me manque pas…
      Et si je dois ne plus jamais prendre l’avion, cela me manquera t il? Pas si sur..

  6. Le PNR et appliquer depuis longtemps dans tout les pays d’Europe ! Juste les données PNR ne sont pas échanger entre les membres de L’UE ! Et c’est ça qu’ils demandent un échange européen des données !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum