Nouvelle grève jeudi dans le contrôle aérien français

air-journal_aeroport roissy controle aérien

Deux syndicats de contrôleurs aériens ont déposé un préavis de grève jeudi, jour de mobilisation nationale contre le projet de réforme du Code du Travail.

Après la CGT, FO et le SNPNC chez la compagnie aérienne Air France, ce sont les syndicats USAC-CGT et FO de la DGAC qui se sont joints hier à l’appel à la grève pour le 31 mars 2016. La Direction Générale de l’Aviation Civile devrait préciser aujourd’hui ses recommandations aux compagnies aériennes pour le trafic de jeudi ; Eurocontrol déclarait hier que le mouvement de grève devrait entrainer une réduction du nombre de vols de 20% à l’aéroport de Paris-Orly et de 33% à Marseille, seuls des retards étant attendus à Paris-CDG. Le syndicat de contrôleurs aériens UNSA-ICNA, responsable de la grève de deux jours la semaine dernière qui avait entrainé l’annulation d’un millier de vols, ne s’est pas joint à cet appel à la grève – qui affectera également des vols traversant l’espace aérien hexagonal.

Le principal syndicat de la DGAC, l’USAC-CGT, explique dans un communiqué que les suppressions d’emplois dans la Fonction publique en général et à la DGAC en particulier « ont atteint un seuil dangereux. Nombre de services et personnels ont fait des efforts considérables ces dernières années pour absorber le manque de recrutements, et cela quels que soient les corps et les services. Ces baisses n’ont aucun sens économique, et l’appel aux externalisations est souvent synonyme de moindre qualité du service rendu et d’augmentation des dépenses. Elles ne sont qu’idéologiques, faisant écho à un monde de plus en plus replié sur lui, et où les missions de l’État seraient cantonnées à des secteurs prioritaires, le reste étant abandonné à la logique marchande de l’entreprise ». Le reste de ses revendications plus générales se résume à un appel au retrait de la loi El Khomri.

L’appel à la grève – la 43e en sept ans selon Ryanair – a été immédiatement dénoncé par A4E (Airlines for Europe), association regroupant entre autres les groupes Air France-KLM, Lufthansa et IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus) et les low cost easyJet, Ryanair et Norwegian ; elle exige de nouveau des limitations au droit de grève des contrôleurs aériens. « Les mouvements sociaux à répétition et disproportionnés organisés par les syndicats de contrôleurs aériens français impactent gravement les projets de voyage de milliers de passagers au cours de la période de Pâques », a expliqué son directeur général Thomas Reynaert, pour qui il est « inacceptable que les compagnies aériennes et leurs clients soient punis à intervalles réguliers par ces grèves injustifiées ». Il rappelle que les membres d’A4E ont vu l’année dernière plus de 10.000 vols affectés par 28 jours de grève des contrôleurs aériens européens, entraînant des perturbations pour des millions de passagers. Ryanair a de nouveau réitéré sa dénonciation du mouvement social « égoïste » des contrôleurs aériens français, Kenny Jacobs répétant qu’il est « temps pour la Commission européenne de protéger les intérêts des passagers tenus en otage à répétition par les syndicats français ».

http://www.air-journal.fr/2016-03-30-nouvelle-greve-jeudi-dans-le-controle-aerien-francais-5160481.html

Commentaire(s)

  1. webby
    Publié le 30 mars 2016

    Ah ben cela faisait au moins une semaine qu’ils n’y avaient pas fait une petite grève,
    Il était temps de s’y mettre, pour ne pas perdre la main pour cet été !!!
    Car avec 6000€/mois pour 100 à 130 jours maxi, de boulot dans l’année et invirable, donc faut bien se plaindre un peu et emmerder tout le monde pour être entendu !

  2. biz
    Publié le 30 mars 2016

    Une grève de plus parmi tellement d’autres donc on se fout royalement des raisons de leur grève, ça n’intéresse plus personne.
    Pensée amicale pour les victimes de ces gens: les passagers qui vont se retrouver bloqués loin de chez eux ou qui ne pourront pas partir malgré une réunion importante ou des vacances méritées et programmées de longue date.

  3. papy
    Publié le 30 mars 2016

    Salaire moyen d’un contrôleur 6000€ net, pour 100 à 130jours de travail par an,
    le tout en étant fonctionnaire donc invirable !
    Qui dit mieux ????

  4. thumette
    Publié le 30 mars 2016

    Ils peuvent bien faire toutes les grèves qu’ils veulent, je m’en fous. J’ai boycotté air france depuis bien longtemps et je boycotte maintenant les aéroports francais en partant de Genève. C’est pas beaucoup plus loin que Lyon mais je suis au moins sûre de partir et revenir en temps et en heure, et donc de ne pas voir mes rendez-vous professionnels ou mes vacances gachées.

  5. brigitte teinturel - 30 mars 2016 à 7 h 47 min
    brigitte teinturel
    Publié le 30 mars 2016

    Juste pour mémoire, récapitulons les « menus »avantages des aiguilleurs du ciel;
    -un statut de fonctionnaire « hors catégories » (dont ils obtiennent la revalorisation en moyenne tous les trois ans) ;
    – la revalorisation régulière de leurs derniers mois de traitement (et donc du montant de la pension, calculée sur les 6 derniers mois) ;
    – la retraite surcomplémentaire de la fonction publique (RAFP) ;
    – une nouvelle bonification indiciaire (NBI), prime ouvrant un droit spécifique à la retraite ;
    – une prime « retraité » (ATC) perçue pendant 13 ans ;
    – une indemnité spéciale de qualification (ISQ) dont la revalorisation compense systématiquement (et parfois mieux !) toute hausse de cotisations, etc.
    Les contrôleurs aériens travaillent moins que le tout-venant des salariés (32 heures par semaine, dont 8 heures de repos et de récupération, soit 24 heures de travail effectif), peuvent légalement partir à la retraite plus tôt (pour certains dès 52 ans) et bénéficient de trimestres gratuits (4 trimestres tous les cinq ans).
    GREVE DE NANTIS!!

  6. ATC
    Publié le 30 mars 2016

    Ces contrôleurs ne travaillent que 20 ou 23 heures par semaine. Faisons les travailler 25 heures et le problème des « sous effectifs » est réglé. En ce qui concerne le matériel, les projets de contrôler l’espace aérien en supprimant les procédures aux frontières apporteraient la solution mais nos contrôleurs aériens n’en veulent évidemment pas.

  7. Juste lamentable. Plus on a une situation confortable, plus on a des raisons de de plaindre, en cherchant des excuses pour ne pas travailler.

  8. Publié le 30 mars 2016

    J’ai eu l’occasion de manger à la caféteria du personel de l’aeroport de Marseille. Des controleurs aeriens se sont posés à la table d’à côté.
    Pendant tout le repas, ça n’a parlé que de grade, d’avantage, d’échelon, de coup de gueule, de syndicat et de leurs collègues plus avancés, de réunion où ça allait gueuler.
    Bravo les gars, vous aimez votre boulot (celui de controleur dont vous ne parlez pas). Continuez comme ça jusqu’à l’implosion !!!

  9. FRED LE CORSE
    Publié le 30 mars 2016

    greve nationale les enfants donc ATC y compris!!! etes vous heureux de la loi de la mère El Connerie??? vous etes tous prêt à etre corvéable à merci à vos employeurs?

  10. Quand on pense qu’en plus ils bénéficient de facilités de transport ( GP en qualité N2 ) avec AF par exemple s’en est scandaleux !! Avantage , avantage quand tu nous tiens …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum