IGavion quitte l’aéroport de Dole

air-journal_IGAvion Saab 340

La compagnie aérienne SkyTaxi, opérant sous la marque commerciale IGavion, a décidé de mettre fin aux trois liaisons proposées à l’aéroport de Dole, vers Bordeaux, Nice et Toulouse.

Aucune explication de la part de la compagnie polonaise, qui a signifié le 12 avril à l’aéroport de Dole-Jura qu’elle retirait l’intégralité de son programme de vols estival. IGavion basait depuis deux ans un Saab 340 de 34 sièges dans l’aéroport de Franche-Comté, et y avait lancé en 2013 une route vers Nice, puis deux ans plus tard des lignes vers Toulouse et Bordeaux.

L’aéroport a publié un communiqué à l’intention des passagers abandonnés, rappelant que « dans l’éventualité où vous auriez déjà effectué une réservation pour l’une de ces destinations et afin d’obtenir le remboursement de votre dossier, nous vous invitons à prendre directement contact avec l’opérateur aérien via le call center au 09 70 46 36 00 ». La Société d’Exploitation de l’Aéroport Dole Jura « regrette vivement cette décision et est désolée pour le désagrément ».

Le site d’IGavion indique encore des vols au départ d’Angers, Bergerac, Châteauroux, Epinal, Lyon et Toulouse ce jeudi matin. Après son départ, l’aéroport de Dole ne propose plus que des lignes vers Bastia avec Air Corsica, et vers Fès, Marrakech et Porto avec la low cost Ryanair.

http://www.air-journal.fr/2016-04-14-igavion-quitte-laeroport-de-dole-5161435.html

Commentaire(s)

  1. Lucarbiter
    Publié le 14 avril 2016

    C’est quand même assez étonnant.. Quelqu’un aurait une idée?

    • Publié le 14 avril 2016

      L’aéroport et Igavion ne se seraient pas mis d’accord d’un point de vue financier. Est-ce que la compagnie a été trop gourmande (ou a eu une proposition plus intéressante d’un autre aéroport) ou l’aéroport qui n’a pas voulu renouveler la « subvention » (la nouvelle région ne voudrait plus financer l’aéroport de façon aussi importante), ça je n’en sais rien. Il se peut aussi que la compagnie ait décidé de changer d’aéroport pour des raisons opérationnelles (à Nice où elle opère la majorité de ses vols?)

      • La région (la présidente de la région frest devenue la présidente de la nouvelle région Bourgogne Franche Comté) a toujours été contre les subventions , c’est le département qui passe à la caisse …..

        Et je ne vous raconte pas les investissements : piste refaite à neuf, nouvel aérogare, etc ….

        Et en plus, les voyages charters sont presque tous prévu hors vacances scolaires ….

        Il y a qq années, on avait Tunisnair avec des vols-séjour très avantageux.

        • Publié le 14 avril 2016

          Malheureusement le gaspillage n’est pas une exclusivité de la Franche Comté. Par exemple chez nous on a Montpellier (qui vient d’annoncer un plan d’investissement pour accueillir 1M de pax sup), Beziers (pas loin de Montpellier mais piste rallongée il y a quelques années pour accueillir B737 de Ryanair), Nimes (pas loin de Montpellier et qui ne sera plus financé en partie par l’armée suite départ de celle-ci), Perpignan et Carcassonne … soit 5 aéroport dans un périmètre assez restreint et pour un bassin de population qui ne nécessite pas 5 aéroports. Je peux aussi citer la guéguerre entre Tarbes et Pau, certes pas dans la même région … mais à une 50aine de kms l’une de l’autre et chacune son aéroport. Par contre contrairement à certains je pense qu’un aéroport peut être une nécessité pour une ville même moyennes si celle-ci est mal desservie par le rail ou la route à condition de ne pas avoir des infrastructures surdimensionnées (cf Castres et son aéroport pouvant accueillir au max l’ATR42 et sa petite aérogare)

  2. …mais le contribuable Jurassien a quand même versé de généreuses subventions qui, on n’en doute pas, sont non-remboursables (système Ryanair).
    IGAvion a sans doute trouvé u n aéroport qui payait mieux, alors bye-bye la Franche-Comté!
    A ceux qui les financent, pensez que ces plombiers polonais vous réservent le même sort des que possible!

  3. Peut être que ces vols n’étaient pas rentables ?
    Le vol de Dole vers Lisbonne n’existe plus non plus (Ryanair).

    Cet aéroport nous coûte cher en impôts….
    Soit disant que l’on allait créer des emplois….

    J’habite à 100 m de la piste, je ne suis pas contre cet aéroport à cause des nuisances mais cela me fait mal de donner (à travers mes impôts) un fric énorme à Ryanair…

    • Publié le 14 avril 2016

      « Peut être que ces vols n’étaient pas rentables ? » D’un autre côté étant toulousain proposer 2 vols/semaine un mardi et un le samedi entre Dole et Toulouse ce n’est pas très intéressant pour des congés (WE prolongé) ou pour les pro.

  4. Airbid
    Publié le 14 avril 2016

    La France Compté ( !) saurait elle bien compter .

  5. Publié le 14 avril 2016

    ou la nouvelle région ne veut pas que l’aéroport de Dole fasse de l’ombre à celui de Dijon qui tente de revivre?
    remarquez la coïncidence de dates entre la nouvelle région (01/01/2016) et l’aéroport : désignation du gestionnaire en janvier, nouveau site en mars…

    • Publié le 14 avril 2016

      Remettre l’aéroport de Dijon aux normes pour l’aviation commerciale, après le départ de l’armée, coûtera trop cher. C’est pour celà que Dijon et le Département veulent limiter l’aéroport de Dijon au trafic affaire/aviation privée

  6. Lucarbiter
    Publié le 14 avril 2016

    Dijon a cessé toute opération il y a un petit moment déjà non ? Pourquoi vouloir le relancer alors que Dole a créé les infrastructures nécessaires?? C’est totalement absurde vous ne trouvez pas?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum