EasyJet inaugure le Lyon – Budapest

air-journal_easyJet_A320_250th 3

La compagnie aérienne low cost easyJet a inauguré sa nouvelle liaison entre Lyon et Budapest, l’une de ses cinq nouveautés de l’année à l’aéroport Saint Exupéry.

Depuis le 26 Avril 2016, la spécialiste britannique du vol pas cher propose trois vols par semaine entre sa base à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry et l’aéroport de Budapest-Ferenc Liszt, opérées en Airbus A319 de 156 places. Les départs sont programmés mardi et jeudi à 16h45 (arrivée 18h50) plus samedi à 15h35 (arrivée 17h40), les vols retour quittant la Hongrie mardi et jeudi à 19h20 (arrivée 21h20) et samedi à 18h10 (arrivée à 20h10). EasyJet est sans concurrence sur cette route, comme sur celle reliant Bâle-Mulhouse à Budapest mais contrairement à celle depuis Paris-CDG où elle fait face à Air France (CDG) et la low cost Transavia (Orly).

L’aéroport de la capitale hongroise a salué l’inauguration d’une route « hautement désirée depuis longtemps » d’autant que celle avec la capitale française est déjà la deuxième plus importante à Budapest, derrière Londres. L’absence de concurrence devrait permettre à easyJet d’apporter quelque « 40.000 passagers supplémentaires », alors que selon le directeur des opérations à l’aéroport Kam Jandu « 20.000 personnes étaient indirectement venues de Lyon l’année dernière, un trafic en hausse constante qui fait plus que démontrer le potentiel pour le voyage d’affaires comme pour le tourisme » de la liaison d’easyJet. Rappelons que la ville est également desservie au départ de Nice par Wizz Air.

Outre Paris, Lyon et Bâle Mulhouse, easyJet dessert Budapest au départ de Genève, Lyon-Gatwick et Berlin-Schönefeld. Aucune autre nouveauté n’y est prévue, contrairement à Lyon où elle doit encore lancer cette année des liaisons saisonnières vers Minorque et Pise le 1er juillet, et vers Mykonos le 2 juillet. En comptant les inaugurations depuis l’année dernière (Londres-Southend, Belfast, Amsterdam, Naples, Catane, Palma de Majorque, Faro, Copenhague et Cracovie), elle propose au total 40 routes à Saint Exupéry – où sont basés sept avions, deux de plus que l’année dernière.

 

http://www.air-journal.fr/2016-04-28-easyjet-inaugure-le-lyon-budapest-5162113.html

Commentaire(s)

  1. Je ne comprends pas pourquoi Hop Air France a arrêté cette ligne il y a quelques années, elle était à l’époque opérée par BritAir. J’imagine qu’il s’agissait de favriser le hub de CDG, mais c’était une erreur et EasyJet s’installe encore un peu plus à Lyon, alors que Lyon est sensée être le hub de Hop Air France. Il faut vous réveiller chez Hop Air France !!!

  2. Entièrement d’accord avec ledude, AF (et maintenant A5) avait un hub disposant d’un super potentiel. Malheureusement, ils n’ont pas capitalisé sur celui-ci…c’est dommage car LYS a des super installations.

    • Vincent
      Publié le 28 avril 2016

      On ne peut en effet, comme LEDUDE et LYSFLYER, que déplorer le replis de HOP-AF et la montée d’EASY JET. C’en est même hallucinant !

      Quant à Lyon St Ex, effectivement, le potentiel et les installations sont là.

      • Un hub...
        Publié le 28 avril 2016

        Un hub c’est fait dans l’idée pour offrir un jeu de correspondances….qui dit correspondances pour le passager dit vols indirects/escales/changement d’avion….en un mot, tout ce que les passagers veulent de moins en moins ,voire plus du tout entre deux vols court/ moyen courrier…surtout les vacanciers qui veulent du vol direct depuis chez eux surtout les vendredi-samedi-dimanche..d’ailleurs une partie non négligeable de ces vacanciers ne vont que sur des destinations loisir allo inclusive desservies depuis leurs aéroports locaux…
        Ceci n’est pas la vocation de HOP

  3. Nom
    Publié le 28 avril 2016

    Sa va etres dur dur de concurrencer la britannique avec ces cadeaux fiscaux elle va tout croquer déjà elle fait fureur a toulouse et nice elle récupère même les vol interieur en france de air france a des prix 10fois moins cher même les entreprises se tournent vers easyjet pour faire deplacer ces cadres plus économique et air france reste la bouche ouverte a bader les mouches .

  4. cm69
    Publié le 28 avril 2016

    La liste est longue des destinations qu’Air France a desservies un jour en régulier ou en saisonnier,et qu’easyjet est seule à assurer à présent.
    Berlin, Copenhague, Budapest, Naples…
    Edimbourg et Cracovie, qu’Air France n’a sans doute jamais songé à desservir, complètent la liste des lignes sur lesquelles easyjet est seule.
    Lyon Saint-Exupéry a eu, à partir de 1997, un âge d’or avec le hub d’Air France, mais cette hyper-puissance du groupe à Lyon n’a pas eu que des effets heureux : dès que le réseau a commencé à se réduire il y a quelques années, il a fallu se tourner vers d’autres compagnies, qui ont mis du temps à répondre aux avances de l’aéroport, et les passagers se sont trouvés contraints, en attendant, de passer par des hubs.
    Pour un long-courrier, on le comprend. Pour des destinations Européennes, qui sont le coeur du réseau Rhônalpin, c’est plus difficilement acceptable.
    Easyjet, qui a installé sa base lyonnaise en 2008, et après une période de sommeil, répond donc très bien à cette demande d’expansion que l’aéroport n’avait pas connue depuis longtemps…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum