Aigles Azur : deux grèves de pilotes en vue

air-journal_Aigle Azur A320 sharklets

Les pilotes de la compagnie aérienne Aigle Azur ont déposé deux préavis de grève, du 5 au 8 mai et du 14 au 15 mai, protestant contre des rythmes de travail éreintants et l’absence de dialogue social.

Le bureau Aigle Azur du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL) a annoncé le 28 avril 2016 avoir déposé ces préavis de grève pour « provoquer enfin les nécessaires discussions à l’amélioration des rythmes et des conditions de travail, et permettre à la compagnie de poursuivre son redéploiement sur des bases saines » : il veut obtenir un accord collectif « en cohérence avec l’activité présente et future du transporteur ». Le syndicat explique que depuis plusieurs mois, les pilotes d’Aigle Azur sont soumis à « des rythmes de travail particulièrement soutenus, aux frontières de la législation européenne sur les limites de temps de vol ». Dénonçant l’impossibilité de « nouer un quelconque dialogue social » avec la direction pour sortir de cette situation « difficilement tenable sur le long terme », le SNPL Aigle Azur rappelle que la direction a unilatéralement dénoncé en mars 2013 les accords collectifs encadrant le temps de travail de ses pilotes. Aucune véritable négociation de bonne foi avec les organisations professionnelles représentatives n’a depuis été entreprise pour permettre la rédaction d’un nouvel accord, accuse le syndicat, Aigle Azur « imposant de fait un rythme de travail de plus en plus soutenu sans prise en compte du niveau de fatigue dans les cockpits ». L’entrée en vigueur de la législation européenne sur les limites de temps de vol (EU FTL) en février 2016 a rendu la situation « plus intenable encore », ajoute le SNPL, au travers de la « mise en œuvre de rotations en régime dérogatoire aux FTL, acceptée par la DGAC et qui conduit aujourd’hui les pilotes d’Aigle Azur à voler aux limites de temps de vol les plus hautes autorisées ».

Le SNPL Aigle Azur dénonce avec force cette « utilisation jusqu’au-boutiste, déraisonnable et contestable » de la législation, rappelant que l’octroi d’un régime dérogatoire est réglementairement conditionné à l’introduction d’une gestion et d’un suivi du risque fatigue, encadré par des méthodes scientifiques. Or, cette contrepartie n’a toujours pas été mise en œuvre, la direction de la compagnie « refusant même de prendre en compte les alertes des organisations professionnelles » concernant l’état de fatigue des pilotes au point que le SNPL « craint désormais des conséquences sur la sécurité des vols ». Plus généralement, le syndicat regrette le caractère anxiogène de la politique sociale menée par la direction Aigle Azur ; politique sociale à laquelle vient s’ajouter une absence pour les salariés de visibilité sur l’avenir de la compagnie « à l’heure où le management dit envisager le renforcement de son réseau existant et la conquête de nouveaux marchés ».

Se disant soucieux de sortir de cette situation et de retrouver une certaine sérénité au sein des cockpits, le syndicat requiert la négociation d’un accord collectif gagnant-gagnant en cohérence avec le réseau actuel de la compagnie et ses perspectives d’évolution. Il appelle également de ses vœux la mise en œuvre d’un projet industriel ambitieux allant au-delà du business model actuel d’Aigle Azur. Philippe Benban, président du Bureau SNPL Aigle Azur, déclare : « nous regrettons que nos nombreuses alertes concernant la fatigue des pilotes et nos nombreux appels à la négociation aient été ignorés par notre direction. Elle refuse toujours de voir les pilotes comme des partenaires dans le fonctionnement et le développement de l’entreprise. Nous restons pourtant ouverts à la discussion dès lors qu’elle se fait dans une dynamique constructive et positive ».

Aigle Azur a brièvement commenté ce double préavis de grève : « s’il est mené à son terme », le mouvement pourrait potentiellement affecter les périodes du 5 au 8 mai et du 14 au 15 mai 2016, et entrainer de possibles perturbations. La compagnie tient à informer ses passagers qu’elle mettra tout en œuvre pour éviter ces perturbations et, le cas échéant, en minimiser les conséquences et la gêne occasionnée.

http://www.air-journal.fr/2016-04-29-aigles-azur-deux-greves-de-pilotes-en-vue-5162157.html

Commentaire(s)

  1. juju
    Publié le 29 avril 2016

    Le SNPL reste le SNPL , que ce soit à Air France ou ailleurs .
    C’est à dire des pilotes qui veulent travailler moins , être bien sur grassement payés et surtout et encore se mêler de la gestion de la compagnie …

    • Juju….vous devriez passez au mode lowcost dans votre entreprise ? Ca vous tente? Travailler le 1 et mai, le 31 décembre, comme il est d usage dans l aérien?
      Essayez pour voir, auriez vous été capable de piloter?

    • Commentaire sans interet. Connaissez vous la realite des salaries zi ? Commencez donc par montrer l’exemple vous meme .

    • C’est très mal connaitre le monde du travail que de sortir des inepties pareils.
      Les conditions de travail (nb d’heures, grilles salariales…) de chez Aigle Azur ou Air France n’ont pas grand chose à voir.
      Par ailleurs vous n’avez pas trop bien suivi les dernières tensions intra-SNPL entre les entités Air France et HOP.
      Plus généralement, l’environnement des syndicats est loin d’être homogène: la section commerce de la CGT ne défend pas les mêmes « acquis » que la section cheminots de la même CGT.
      Les syndicats de notre pays ne sont pas exempts de critiques ils le prouvent régulièrement (notamment le SNPL Air France), mais de là à en faire une généralité…

  2. Vraiment le cirque dans les compagnies francaises quelles qu’elles soient….

    A terme, on risque de voir un espace aerien francais uniquement constitué de Ryanair, Easyjet, Vueling ou Volotea et la disparition pure et simple des pavillons francais…. Il sera malheureusement trop tard….

  3. Justin Fair
    Publié le 29 avril 2016

    Il a été constaté une augmentation conséquente (source APPN: +19 %!) des pertes de licences temporaires (c.à.d: arrêt-maladie.), lors du dernier exercice, confirmant la tendance de ces dernières années (notamment pour une LC bien connue, au taux de pilotes malades au-dessus de la moyenne.)
    La fatigue n’y est certainement pas étrangère…

  4. czl
    Publié le 29 avril 2016

    Le PDG est décédé, les problèmes commencent

  5. Il semblerait... - 29 avril 2016 à 10 h 06 min
    Il semblerait...
    Publié le 29 avril 2016

    Il semblerait que certains croient que PN dans compagnie française = salaire et conditions de travail identiques pour tous/toutes d’une compagnie a l’autre….. Et tous/toutes au niveau d’AF bien sur….
    C’est soit ne rien connaître du monde aérien français,
    Soit ne pas REconnaitre qu’il y a en ce monde autant de différences qu’entre le jour et la nuit…
    Soit de manière systématique faire de la propagande anti- personnels liée à des reves de dictature entrepreneuriale relevant du meilleur du XIX siècle….

  6. juju
    Publié le 29 avril 2016

    DELAMONTE , il se trouve que j’ai travaillé 40 dans les compagnies aériennes , hiver comme été , le plus souvent dehors très souvent la nuit et 365 jours par an ! donc je crois savoir comment çà marche l’aérien …

  7. Encore un Coup de filou – l’idée et de garder les conditions FTL avantageuses françaises et ne pas passer aux FTL européennes (schéma de pensé similaires que les cheminots SNCF NDLR)en cas de licenciement/faillites pas de problèmes avec les QT et les heures pas de soucis pour retrouver un employeur ailleurs (qu’en France)… pour le personnel au sol par contre…ca ne regarde pas les navigants techniques….

    • En meme temps... - 29 avril 2016 à 10 h 57 min
      En meme temps...
      Publié le 29 avril 2016

      On a rarement vu non plus les personnels au sol se mobiliser pour soutenir leurs collègues navigants sur aucun sujet…la non plus, cela n’a JAMAIS été leur probleme quel que fut le sujet ( on parle pas de salaires,la…)
      Donc ne vous étonnez pas non plus si les PN n’ intériorisent pas non plus les problemes du sol…Organisez vous vous mêmes et prenez vous en charge…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum