Canada : WestJet lance six routes vers Londres

air-journal_WestJet-767

La compagnie aérienne low cost WestJet propose depuis la semaine dernière 28 vols par semaine vers l’aéroport de Londres-Gatwick, au départ de Toronto, Vancouver, Calgary, Edmonton, St. John’s et Winnipeg.

Toutes opérés en Boeing 767-300ER pouvant accueillir 24 passagers en classe Premium 238 en Economie (sauf pour St John’s, où un 737-700 de 130 places est déployé), les rotations de la spécialiste canadienne du vol pas cher ont débuté le 6 mai 2016 avec l’inauguration d’un vol quotidien entre Toronto-Pearson et l’aéroport londonien : départ à 21h05 (arrivée le lendemain à 9h25), et retour de Grande-Bretagne à 13h15 (arrivée 16h30). WestJet est en concurrence sur cette route proposée toute l’année avec Air Canada et British Airways (à Heathrow) mais aussi avec Air Canada Rouge, qui inaugurera son Toronto – Gatwick le 19 mai.

La low cost a également lancé le 6 mai six vols par semaine entre Vancouver et Londres, avec décollage jusqu’au 21 octobre tous les jours sauf samedi à 17h50 (arrivée le lendemain à 11h25) et retour à 12h55 (arrivée 15h40). Air Canada, Air Transat et British Airways sont déjà présentes sur cet axe. Enfin toujours depuis le 6 mai, WestJet propose cinq rotations hebdomadaires entre Calgary et Gatwick, avec départs tous les jours sauf lundi et samedi à 18h55 (arrivée le lendemain à 10h50) et retour tous les jours sauf lundi et samedi à 10h55 (arrivée 13h55), face à la même concurrence ; ces vols s’effectueront trois fois par semaine du 3 octobre 2016 au 29 avril 2017.

Depuis le 7 mai et jusqu’au 22 octobre, la liaison entre Edmonton et Londres est assurée par WestJet les lundis et samedis, avec départ à 19h05 (arrivée le lendemain à 10h44) et retour de Gatwick à 10h55 (arrivée 13h40), en concurrence avec la seule Air Canada. Un vol est également effectué tous les samedis jusqu’au 1er octobre entre Winnipeg et Londres, avec départ à 21h00 (arrive le lendemain à 11h00) et retour à 12h50 (arrivée 15h50), cette fois sans concurrence directe ou indirecte. Enfin depuis le 7 mai et jusqu’au 21 octobre, St John’s est reliée tous les jours à Gatwick en 737-700 donc, avec départ de Terre Neuve à 23h35 (arrivée le lendemain à 8h00) et retour du Royaume Uni à 9h20 (arrivée 11h35) ; Air Canada propose également cette route, mais vers Heathrow.

Londres-Gatwick est la troisième destination transatlantique de WestJet : elle avait lancé en 2014 un vol directe de St. John’s à Dublin, suivi l’année dernière par un autre entre Halifax et Glasgow. Elle précise dans un communiqué que « quelque 45 lignes aériennes desservent l’aéroport de Gatwick, offrant aux invités de WestJet de bas tarifs et des liaisons aisées en provenance et à destination d’approximativement 200 destinations dans 90 pays, soit plus que tout autre aéroport du Royaume-Uni. En plus d’être situé à seulement 30 minutes des nombreuses attractions du centre de Londres, Gatwick constitue l’un des aéroports de Londres où les déplacements sont les plus faciles, notamment grâce à un monorail qui relie ses deux aérogares et à un pratique service ferroviaire express avec accès au centre de Londres aux 15 minutes ». Elle rappelle aussi que ses quatre 767-300ER seront équipés de WestJet Connect, son nouveau système de divertissement avec connectivité sans fil.

Le lancement d’un service transatlantique « à gros porteurs marque une nouvelle ère dans l’histoire de WestJet », affirme le PDG Gregg Saretsky. « De nos modestes débuts en qualité de ligne aérienne régionale desservant cinq destinations dans l’Ouest canadien, nous avons évolué pour devenir un transporteur indubitablement international en deux décennies seulement, transportant désormais les Canadiens au-dessus de l’Atlantique Nord pour visiter famille et amis à Londres et plus loin encore. Notre service à bas tarifs aux plus grands soins, combiné à notre approche attentionnée et axée sur les gens, continue à conquérir de nouveaux invités dans toutes les nouvelles régions du monde que nous desservons ».

Rappelons que WestJet a pris livraison le 27 août dernier du premier des quatre 767-300ER attendus ; leurs premières destinations internationales étaient Hawaï et la Jamaïque. Elle opère aussi 43 Boeing 737-800, 58 737-700 et treize 737-600, plus les 28 Bombardier Dash-8 Q400 de sa filiale régionale WestJet Encore. Elle a en outre commandé 40 737 MAX 8 et 25 737 MAX 7, tous attendus à partir de 2017.

http://www.air-journal.fr/2016-05-09-canada-westjet-lance-six-routes-vers-londres-5162727.html

Commentaire(s)

  1. Eux aussi lancent le long courrier en 737 ???
    J’espère que le prix est vraiment « serré » (comme les pax’s), sinon, j’aimerais connaître la motivation du client.
    On ne parle pas ici de BBJ bien sûr mais bien de 737-700 de 130 pax’s sur une relation transatlantique..

    • Lola
      Publié le 9 mai 2016

      Seulement 130sieges sur le 737, c’est plus que confortable pour l’espacement entre les sièges !
      C’est 19 de moins que les anciens 737d’Ezy.

    • Publié le 9 mai 2016

      Si le long courrier en B737 permet d’ouvrir de nouveaux vols intercontinentaux, notamment au départ d’aéroports qui ne reçoivent pas ou très peu de vols intercontinentaux, pour moi c’est une bonne chose. En effet au départ de certains aéroports la demande n’est pas suffisante pour remplir des gros porteurs … mais peut être suffisante pour remplir un B737.

    • LSO
      Publié le 9 mai 2016

      Uniquement saint john’s en 737 … Vu la localisation il n’y a rien de choquant…+ config adaptée.

  2. Publié le 9 mai 2016

    Cest un vol de 5 heures alors oui le 737 pourquoi pas
    WestJet fait aussi YUL ou YYZ jusqu’à YVR en 737 en 5 heures et quelques h

  3. Publié le 9 mai 2016

    Des vols entre l’europe et Marsa Alam en Egypte durent également 5 heures, avec le 737/8 Max ayant une autonomie d’environ 8 heures…il faudra s’habituer à des vols de 6, 7 ou 8 heures en 737….je ne comprends pas le problème un 777 a 3/4/3 est égalemnt trps serré

  4. reik
    Publié le 9 mai 2016

    Il faudrait arrêter de dire que WESTJET est une low cost. En raison des taxes élevées au canada, aucune compagnie aérienne n’est low cost chez nous.

  5. Publié le 9 mai 2016

    A quand Cdg, la moitié du canada est francophone , autant de légitimité de desservir paris que Londres.

    • c’est plutôt 25 % de francophones essentiellement au Québec, dans l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick.

      Westjet est une compagnie privée qui a ses propres objectifs. Pour le moment, Québec ne fait pas partie de ses priorités à part les vols domestiques et quelques destinations loisirs aux USA et Cuba. Pourquoi vouloir absolument Westjet à Montréal ??? Corsair dessert Montréal l’été, mais pas Toronto ou l’ouest canadien ou les provinces de l’Est et aucun anglophone ne va se plaindre !

    • Publié le 9 mai 2016

      Oh non ce n’est pas la moitié du Canada qui est francophone! Seulement le Québec et l’Acadie… Mais le Canada francophone est bien mal desservi au départ de France (et vice-versa!).

  6. Publié le 10 mai 2016

    @REIK
    Très vrai, le low cost au Canada, ça n’existe pas.

  7. Publié le 10 mai 2016

    Franchement y a pas de quoi s’alarmer. Mieux vaut un 737 moderne et confortable avec un bon IFE que les vieux 757 que certaines compagnies americaines utilisent encore au dessus de l’Atlantique.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum