Trafic Air France-KLM : +5,7% en avril

air-journal_Air France KLM bis

Le groupe aérien Air France-KLM a transporté le mois dernier 7,8 millions de passagers toutes filiales comprises, une hausse de +5,7% par rapport à avril 2015.

Dans son communiqué du 10 mai 2016, le groupe franco-néerlandais fait état d’une stricte gestion des capacités accompagnée de la hausse du trafic et du coefficient d’occupation pour décrire les résultats du mois d’avril. Le trafic en PKT (passager kilomètre transporté) a gagné +2,5% sur des capacités en SKO (siège kilomètre offert) en augmentation de +1,3% ; le coefficient d’occupation au niveau du groupe gagne 1,0 point à 85,5%. L’activité passage réseau incluant les compagnies aériennes Air France, KLM et HOP! a accueilli en avril 6,71 millions de passagers (+2,8%) ; le trafic en PKT a progressé de +1,5% sur des capacités en SKO stables à +0,1%, le coefficient d’occupation moyen gagnant 1,2 point à 85,4%. Le groupe note une légère diminution de la capacité sur le long-courrier entraînée par la baisse de capacité programmée sur l’Asie (-6,2%), et une progression du coefficient d’occupation sur l’ensemble du réseau à l’exception des Caraïbes et de l’Océan Indien « en raison de la croissance ciblée de la capacité sur ce réseau » (+7,2%) ; la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en baisse comparée à avril 2015.

Air France et HOP! ont accueilli 4,176 millions de passagers (+1,2%), avec un coefficient d’occupation en hausse de 0,8 point à 84,3%. Toujours en termes de passagers transportés, le trafic long-courrier est en recul de -0,7% (occupation 85,6%, +0,9 point) tandis que le court et  moyen-courrier gagne +2,1% (occupation 79,9%, +0,5 point).

KLM Royal Dutch Airlines a transporté en avril 2,538 millions de voyageurs (+5,5%), avec un coefficient d’occupation à 87,0% (+1,9 point). Là encore, le long-courrier progresse moins vite (+2,9%, occupation à 87,7%, +1,7 point) que le court et moyen-courrier (+6,8%, occupation à 84,0%, +3,0 point).

La low cost Transavia, en France et aux Pays-Bas, a transporté le mois dernier 1,04 million de passagers (+28,6%), avec un trafic en PKT affichant +14,1% sur des capacités en SKO à +16,4%. Le coefficient d’occupation perd 1,7 point à 86,6%. La forte hausse de capacité est attribuée à Transavia France et à l’ouverture à Munich de la première base hors des Pays Bas et de France.

Du côté activité cargo, Air France-KLM, le trafic en TKT (tonne kilomètre transportée) a gagné +0,9% sur des capacités en TKO (tonne kilomètre offerte) en recul de -2,0% ; le taux de remplissage est en hausse de 1,7 point à 60,9%. La recette unitaire (RTKO) hors change est en nette baisse comparée à avril 2015.

Depuis le début de l’année, le groupe de l’alliance SkyTeam a transporté toutes filiales comprises 27,652 millions de passagers, un trafic en hausse de +4,9% par rapport aux quatre premiers mois de 2015. Le coefficient d’occupation moyen gagne 1,7 point à 84,9%. Air France, KLM et HOP! ont accueilli pendant cette période 24,71 millions de voyageurs (+3,4%), et la low cost Transavia 2,93 millions (+19,0%).

http://www.air-journal.fr/2016-05-10-trafic-air-france-klm-57-en-avril-5162766.html

Commentaire(s)

  1. On le sait, la demande est la, le problème est ailleurs.

  2. webby
    Publié le 10 mai 2016

    La croissance du trafic n’est pas très important si la recette unitaire ne suis pas… il faut mieux des avions moins remplis avec des sièges mieux vendu, que des avions qui débordent avec des sièges mal vendus… idéalement, des avions plein bien vendus, c’est l’idéal. Cela s’appelle l’optimisation de la recette unitaire… cqfd! Des avions pleins ne sont absolument pas le gage d’une bonne santé économique et d’une satisfaction passagers…

  3. flo_dr400
    Publié le 10 mai 2016

    AF plonge mois après mois. Rien ne sert d’augmenter le volume passager, si les recettes (et donc, espérons le la marge, ne suit pas). Il serait intéressant d’avoir des chiffres beaucoup plus détaillés, à savoir l’évolution du coefficient de remplissage des classes avant (les seuls génératrices de profit). Compte tenu de la lenteur de la mise à place des nouveaux produits sur le long-courrier, je doute que cette évolution soit positive. D’ailleurs on le constate par une recette unitaire (la seule valeur à observer de près) toujours négative ou atone…

    • Publié le 10 mai 2016

      Voyageant régulièrement sur AF en business (La première étant interdite dans ma société), les vols sont quasiment toujours plein en Business (LC) sur les MC, là je pense qu’il n’y a plus beaucoup de demande.

      Mais, pour le LC en business, les prix négociés par les entreprises versus les prix publics, il y a une baisse assez importante (20 à 30%) en plus des remises sur volume en fin d’année.

      Les premiers problèmes d’AF sont ses coûts salariaux plus élevés que la concurrence, comme pour la plupart des sociétés françaises ayant des sociétés étrangères comme concurrent, notre coût du travail est trop élevé…

  4. biz
    Publié le 10 mai 2016

    Visiblement certains ne comprennent toujours pas qu’un avion plein sans recette unitaire supérieure au coût unitaire par siège est un avion qui vol à perte, donc pas bon, mauvais, ok ????…..
    Et cela traite les autres de Bulots….

  5. « la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en baisse comparée à avril 2015. » tout est dit

    • Bimbo
      Publié le 10 mai 2016

      Postulez! Jeunes gens!
      Comment la Terre entière tourne t elle encore ignorant vos brillants talents?

      Vos remarques reviennent comme des ritournelles copiées collées de mois en mois sans une idéeneuve.
      Vs êtes collés au ticket de caisse.
      Sf erreur les plans en cours couvrent un laps de temps, nefaudrait il pas en tenir compte?
      Sf erreur également, la clientèle a repris le chemin des vols AF, un peu de confiance donc, moins de maraboutisme simplet.

  6. Bob
    Publié le 10 mai 2016

    Le genre de chiffre qui va pousser le SNPL à pondre une grève à 500.000.000 € pendant l’Euro de football…

  7. Remplir pour remplir… sans générer de profit n’a aucun intérêt. Il ne faut pas remplir, il faut « maximiser », rentabiliser, cad vendre le siège au meilleur prix, générer le meilleur « revenu ».

    Il serait intéressant qu’AF livre des chiffres ventilés par « classes ». Quid de l’augmentation du coefficient de remplissage de la Business et de la First? Est-ce que l’arrivée des nouvelles cabines Best & Beyond génère une augmentation du volume et des revenus? Est-ce qu’AF gagne des PDM (parts de marché) sur ses concurrents faisceau par faisceau? etc.

    Toute autre information aussi « générale » ne reflète strictement rien. Tous les mois AF nous abreuve de chiffres qui ne sont en rien significatif et illustrant d’un redressement de la compagnie… Dommage!

  8. …voit sa recette unitaire baisser…Ce qui serait surtout intéressant de pouvoir comparer les variations à la baisse des recettes unitaires de plusieurs compagnies: BA/IB, LH/SR, JAL, ANA,……etc…….

    sinon, rien ne dit qu’une recette unitaire en baisse signifie automatiquement passer sous le niveau d’un cout unitaire,car ce dernier peut aussi être orienté à la baisse…

  9. Publié le 10 mai 2016

    Air France et HOP +1,2%!
    KLM Royal Dutch Airlines (tout seul) +5,5% et Transavia +28,6%!

    A t-il des réflexions a se faire chez Air France et HOP???

  10. LSO
    Publié le 10 mai 2016

    Hahaha toujours les memes copier collé…
    Rsko en baisse comme tout le secteur, pas de quoi s’alarmer.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum