Les low cost Pegasus et Flynas partagent leurs codes

air-journal_Flynas Pegasus

Les compagnies ariennes Pegasus Airlines et Flynas ont signé un accord de partage de codes, permettant à la seconde de proposer des vols en Turquie opérés par la première.

Dans son communiqué du 11 mai 2016, la spécialiste turque du vol pas cher précise que son homologue saoudienne peut vendre dès dimanche sous code XY ses vols entre la base d’Istanbul-Sabiha Gokcen et les aéroports d’Adana, Ankara, Antalya, Hatay et Trabzon. Flynas dessert la deuxième plateforme d’Istanbul au départ de Djeddah et Riyad, et propose également des vols directs vers Adana et Hatay. Cet accord de partage de codes est « dans un premier temps » unilatéral, mais aucune date pour une éventuelle réciprocité n’est mentionnée.

Bander Al Mohanna, CEO du groupe NAS Holding, déclare dans un communiqué que cet accord « reflète l’engagement de Flynas à proposer de nouvelles routes et de nouvelles destinations à ses clients » ; il souligne au passage les deux décennies d’expérience de Pegasus Airlines qui apporteront à ses passagers « un niveau supérieur de connectivité et de confort ». Pour la directrice commerciale de Pegasus Güliz Öztürk, ce nouvel accord de partage de codes « contribuera assurément à la croissance de Pegasus et permettra de renforcer son influence dans la région, tout en offrant de nouvelles opportunités pour les deux compagnies aériennes ».

Istanbul est la destination la plus au nord du réseau de Flynas, qui en compte une trentaine (elle dessert entre autres huit aéroports égyptiens et quatre dans le Golfe). De son côté, Pegasus dessert 33 aéroports turcs et 70 autres (dont Paris-Orly, Lyon, Marseille, Nice et Saint-Etienne).

http://www.air-journal.fr/2016-05-12-les-low-cost-pegasus-et-flynas-partagent-leurs-codes-5162890.html

Commentaire(s)

  1. Bimbo
    Publié le 13 mai 2016

    Je me rends à Malpensa.
    Les cies régulières desservent Linate. Bienvenue sur EasyJet.
    L’achat du billet est plus complexe que sur une major,incluant des conditions payantes « obligatoires » comme le bagage, le boarding, le siège etc.
    A comparer les prix, je préfère choisir une major. Non pour la « collazione » qui me sera servie à bord, mais avant tout pour un meilleur prix.
    Parfait que des alliances se montent. Je ne crois pas que le pax y gagne systématiquement bien que la com tonitruante assomme le pax d’infos contraires.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter