Grève à la DGAC jeudi : impact modéré mais réel

air-journal_Eurocontrol-controle-aerien

La grève dans le contrôle aérien lancée à l’appel des syndicats USAC-CGT et SNPACM-FO a l’impact prévu sur les compagnies aériennes et leurs passagers ce jeudi, avec 15% de vols annulés à Paris-Orly et des suppressions de vols ou retards attendus dans plusieurs aéroports français.

Débutée de 26 mai 2016 à 6h00 et courant jusqu’à vendredi matin 6h00, la grève du personnel de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a ce matin quasiment exactement le même impact que celle de jeudi dernier – et provoque très exactement les mêmes réactions. Les passagers sont en outre appelés à prévoir un temps supplémentaire pour se rendre à l’aéroport, en raison des perturbations sur le réseau de transport public (en particulier le RER B à Paris). Air France annonce un impact modéré sur ses vols, et prévoit d’assurer la totalité de ses vols long-courriers, la totalité de ses vols depuis et vers Paris-CDG, 85% de ses vols à Paris-Orly et à Lille, et la totalité des autres vols intérieurs. Elle précise que des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure, et invite les passagers à privilégier l’enregistrement en ligne pour eux et les bagages. Les mesures commerciales sont les mêmes que pendant les précédentes grèves : report sans frais jusqu’au 28 mai, et au-delà (ou en cas de changement de route ou d’annulation, avoir non remboursable valable un an sur Air France, KLM ou HOP!. Cette dernière doit assurer 85% de ses vols à Orly et l’ensemble de ses autres lignes, tandis que la filiale low cost Transavia France précise que cinq rotations sont annulées entre Orly et Dublin, Londres-Luton, Munich, Pise et Prague (sa sœur hollandaise a de son côté annulé quatre rotations entre Amsterdam et Orly ou Nice, entre Rotterdam et Toulon et entre Eindhoven et Nice). Aigle Azur a de son côté supprimé deux rotations entre Orly et Faro et Annaba. Aer Lingus affiche dix annulations entre Dublin et Lyon, Perpignan, Marseille, Barcelone et Alicante, et British Airways a supprimé un Heathrow – Orly, deux autres étant retardés.

Chez les low cost, Vueling affiche une liste de 22 annulations de vol, dont 18 à Orly (en particulier vers et depuis sa base de Barcelone) et quatre entre Barcelone et Genève ou Bruxelles. Volotea affiche une liste de 16 vols annulés par exemple à Lille, Ajaccio, Marseille, Strasbourg, Toulouse, Nantes ou Nice, une rotation Venise – Bilbao étant en outre retardée de deux heures. EasyJet annonce de son côté l’annulation de 10 vols à Orly : deux rotations vers Genève et une vers Hambourg, Rome et Venise. Mais c’est comme d’habitude Ryanair qui a annulé préventivement le plus de vols, avec un total de 76 affichés ce matin : 16 à Beauvais, 14 à Marseille ou 4 à Bâle-Mulhouse par exemple, mais surtout de nombreuses liaisons traversant l’espace aérien français, entre autres depuis Charleroi (vers Gérone ou Barcelone-Reus) ou Londres-Stansted (vers Porto ou Palma de Majorque).

Les réactions du côté des compagnies aériennes sont exactement les mêmes que jeudi dernier. Ryanair rappelle qu’il s’agit de la 47ème grève des contrôleurs aériens français depuis 2009 et la 6ème en deux mois. Pour Kenny Jacobs, « il est incroyable qu’une fois de plus, les consommateurs européens sont pris en otage par des petits syndicats de contrôleurs aériens français, qui viennent d’annoncer quatre jours de grève sur les 15 prochains jours, causant l’annulation ou le retard de centaines de milliers de vols, alors que la Commission européenne et le gouvernement français restent les bras croisés. Alors que nous approchons la saison des vacances estivales et ses pics de trafic passagers, les voyageurs européens doivent se préparer à un été de la discorde car il n’y a absolument rien qui empêche ces syndicats égoïstes d’organiser encore plus les grèves dans les semaines et les mois à venir. De même, les fans et supporters qui s’apprêtent à voyager pour l’Euro de Football 2016 doivent se aussi préparer à de potentielles perturbations ». Il exhorte de nouveau chaque passager affecté à « signer la pétition de Ryanair, www.KeepEuropesSkiesOpen.com. Lorsque nous nous réunirons un million de signatures, nous présenterons cette pétition à la Commission européenne afin de la forcer à enfin agir. Maintenant, ça suffit ». EasyJet aussi  « regrette cette grève qui cause de nouvelles perturbations pour les passagers et les compagnies aériennes à travers l’Europe ». En tant que membre d’Airlines for Europe (A4E), easyJet travaille avec d’autres compagnies aériennes, dont Air France-KLM, Finnair, le groupe IAG, Lufthansa Group, Norwegian et Ryanair, afin de « demander aux gouvernements et à l’Union Européenne de mettre en place un plan d’actions pour minimiser l’impact des grèves du Contrôle Aérien sur les passagers ».

Côté grévistes, un tract des organisations syndicales de la DGAC USAC-CGT et SNPACM-FO rappelait que depuis 4 ans, elles rencontrent les représentants de l’administration et du gouvernement au niveau de notre ministère et de la Fonction publique pour tenter de les alerter sur « la dégradation des conditions de travail des Ouvriers, les difficultés que rencontrent les services de la DGAC pour la réalisation de l’ensemble des missions confiées aux Ouvriers et les effets néfastes de l’externalisation provoquée par l’absence de réels recrutements autre qu’au compte-goutte ». Malgré des demandes répétées pour l’ouverture de négociations, les syndicats affirment qu’à part « de vagues promesses, rien n’a évolué et aujourd’hui l’administration est enlisée dans ce dossier ». Ils rappellent que les effectifs ouvriers hors OPA en 2008 étaient de 850 à la DGAC, mais de 690 au 1er janvier 2016. Cette politique « a des conséquences sur les possibilités de mobilité (refus de mutation ou d’ouverture d’AVE) et en aura sur le déroulement de carrière (baisse du nombre d’avancements) et sur le système de retraite », concluent les syndicats qui exigent la reprise d’un réel recrutement Ouvriers, refusent l’externalisation des missions et entendent défendre leur fonds de pension retraite (FSPOEIE).

Rappelons qu’un nouvel appel à la grève dans le contrôle aérien a été lancé du 3 au 5 juin, qui selon Ryanair touchera « des milliers de vols en Europe, perturbant le voyage de millions de passagers » y compris ceux ne décollant ou n’atterrissant pas en France.

http://www.air-journal.fr/2016-05-26-greve-a-la-dgac-jeudi-impact-modere-mais-reel-5163548.html

Commentaire(s)

  1. AirChance
    Publié le 26 mai 2016

    On espère tous la création rapide de ce Ciel Unique Européen qui supprimerait ces aiguilleurs du ciel français nantis qui perturbent la vie de tous les Européens. (Liberté, Egalité, Fraternité, sans doute ?)

  2. Pet
    Publié le 26 mai 2016

    T2E ce matin, aucun pb. Tout fonctionne normalement.

  3. Publié le 26 mai 2016

    Cette grève est à l’image de la France malheureusement, pas réformable même pour des choses élémentaires et pour le bien de tous.
    Mais bon, bientôt la fin….ils iront pointer au chômage…car ce sont nos impôts qui payent toute cette gabegie et ça ne rentre plus car tout le monde se tire ailleurs….
    Les investisseurs ne croient plus en la france…..

    • Bimbo
      Publié le 26 mai 2016

      « Les investisseurs..France: n’importe quelle étude économique atteste du contraire sans discontinuité depuis des lustres.
      Pays non réformable: voyagez et vs vs convaicrez du contraire.

  4. Vincent 69
    Publié le 26 mai 2016

    Le jour où les organisations syndicales seront condamnées à dédommager les particuliers et les entreprises qu’ils empêchent de travailler, et accessoirement les commerces pillés par leurs casseurs lors de leurs manifs, il y a fort à parier que les grèves seront rarissimes.

  5. A moins d’un an des élections présidentielles, l’extrémisme syndical fait le lit de l’extrémisme politique (dont l’actuel silence assourdissant n’est pas dû au hasard).
    Un grand merci donc aux Compagnons Généreux Travailleurs.

  6. Jean-marc
    Publié le 27 mai 2016

    Allons messieurs, pas d’intentions malsaines. La 5ème République s’est dotée d’une nouvelle assemblée. Nous avons l’Assemblée nationale, nous avons le Sénat (encore un repaire de nantis dont l’utilité ne m’a jamais été démontrée) et maintenant, nous avons les assemblées générales de la CGT qui est le nouvel exécutif de la République. Mais ne disons rien car nous allons passer pour des réactionnaires, des extrémistes et je ne sais quoi. Bref au moment où j’écris, encore 1988 jours avant les grandes vacances éternelles soit 47 ans de boulot (je suis indépendant) avec une moyenne de 50 heures/semaine. Et comme le disait l’un de nous, les contrôleurs aériens et tous les nantis du même acabit vont bientôt aller pointer au chômage. Ce jour-là, je suis prêt à payer à tous les lecteurs une bouteille de Champagne millésimé !

    • Vincent 69
      Publié le 27 mai 2016

      Les différents messages plus haut me permettent de faire un seul constat : les français, ou du moins ceux qui travaillent et payent des impôts, sont excédés par ces syndicats dont le seul objectif est de saccager l’économie française. C’est exactement le même sentiment que je recueille lorsque je questionne mon entourage.

      Et si l’Etat ne remplie plus ses obligations régaliennes (qui plus est en plein état d’urgence, le gag ! ), cela se terminera très mal : la capacité de résilience des usagers est très proche de la rupture !

  7. Beaucoup de gosses déçus, en larmes, des parents qui ont économisé toute l’annėe, argent à la poubelle, pas de vacances. En Grande-Bretagne, on « sort » sur la France pour les vacances, et on doit survoler l’espace aérien français pour aller en Europe: France, Espagne, Portugal, Italie. Mariages ratés, absences ã l’enterrement, vols d’affaires affectėes. Nous, à l’étranger, des travailleurs comme vous, nous on devient les victimes de VOS revendications nationals. Vous vous rejouissez?
    Dois-je cesser d’acheter les produits Français, vins, produits agricoles, et éviter Air France, et essayer de ne pas mettre les pied en France? Beaucoup ici vont penser comme cela. On en a marre. Déja, aucune de mes connaissances veulent prendre un vol Air France: on pense pas sûr! banqueroute?
    Si les vacances sont annulées et l’argent à la poubelle, les gosses en larmes, les lunes de miel à la poubelle, les voyages d’affaire à l’eau, avec le dissapointment, le camp du Brexit lui se réjouit. Ce camp répète que les travailleurs français vont à la retraite plus tard que nous, avec des retraites supérieurs, et ont moins d’heures de travail. Allez-y, comparez sur internet! C’est vrai! On travaille dur ã l’étranger, plus que vous, plus longtemp que vous, on part à la retraite plus tard, on ėconomise les petits vieux, nous aussi on craint le chômage, et vous, en France, vous mettez nos vacances à la poubelle.
    Je crains que le Brexit va gagner, et alors, je crains la chaine de catastrophes en Europe, et le chômage pour tous.
    Je suis pro-Europe, et je suis inquiète. J’aime la France et je suis inquiète. Il va y avoir des répercussions sur le tourisme et les investissements et peut-être sur le Referendum en GB.
    Pensez.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum