Ile Maurice : AirAsia X arrive, Emirates renforce

air-journal_AirAsia_X_A330-300

La compagnie aérienne low cost AirAsia X a confirmé le lancement à l’automne d’une nouvelle liaison entre Kuala Lumpur et l’île Maurice, où Emirates Airlines vient de déployer un Airbus A380 haute densité.

A partir du 3 octobre 2016, la filiale long-courrier de la spécialiste malaisienne du vol pas cher proposera trois vols par semaine entre sa base à Kuala Lumpur et l’aéroport de Port-Louis-Sir Seewoosagur Ramgoolam, opérés en Airbus A330-300 pouvant accueillir 12 passagers en casse Premium et 365 en Economie. Les départs sont programmés mardi, vendredi et dimanche à 10h25 pour arriver à 13h25, les vols retour quittant l’île de l’Océan indien lundi, mercredi et samedi à 02h55 pour atterrir à 14h20. AirAsia X, qui prévoit une quatrième fréquence hebdomadaire pour juillet 2017, sera en concurrence directe sur cette route avec Air Mauritius qui dessert désormais la Malaisie via Singapour, conséquence de la mis en place du nouvel Air Corridor.

L’arrivée d’AirAsia X avait été évoquée fin avril par le ministre du tourisme Xavier-Luc Duval, qui espérait alors « au moins 50 000 touristes supplémentaires sur notre île par an ». Le CEO d’AirAsia X Benyamin Ismail a souligné lors d’une conférence de presse être convaincu que « le lancement de cette ligne, avec des tarifs promotionnels, va plaire au marché surtout en Malaisie ». Et il rappelle que le groupe AirAsia propose le service Fly-Thru permettant aux passagers de prendre des correspondances vers et depuis son réseau régional, y compris dans la capitale malaisienne. La low cost long-courrier n’avait jamais proposé de destination en Afrique, mais dans l’Océan Indien les Maldives sont déjà desservies depuis Kuala Lumpur.

aj_emirates a380 2L’île Maurice accueille également les avions d’Emirates Airlines, avec cet été deux rotations quotidiennes en Airbus A380. Depuis le début du mois, la deuxième du jour (départ de Dubaï à 10h20, retour de SSR à 21h45) est opérée en superjumbo de 615 places, avec 58 passagers en classe Affaires et 557 en Economie. Le retour de l’A380 tri-classe habituel (14+76+427), toujours utilisé sur le premier vol (départ 4h10, retour de SSR à 16h10), est prévu fin septembre selon AirlineRoute, avec possibilité de changements d’ici là. Emirates Airlines dessert l’île Maurice depuis septembre 2002.

Rappelons que Port Louis attend fin septembre l’arrivée d’une autre « nouvelle » liaison, Edelweiss Air proposant des vols depuis Zurich après deux ans d’absence.

 

http://www.air-journal.fr/2016-05-27-ile-maurice-airasia-x-arrive-emirates-renforce-5163599.html

Commentaire(s)

  1. Bimbo
    Publié le 27 mai 2016

    Pour ceux qui ont eu la chance de connaitre l’Ile Maurice, ces arrivées de jumbos et autres, signent la fin d’un certain tourisme au profit d’autoroutes vers les coups de soleil et les canettes de bière.
    L’Ile Maurice change son fusil d’épaule atant jusqu’alors favorisé un tourisme de qualité, dommage. On pourra bientôt la jumeler avec Phuket.

    • RealVision
      Publié le 27 mai 2016

      Ils ont besoin de devises pour survivre…. Mais c’est vrai qu’avec le tourisme de masse à la Punta Cana, l’Ile perd son charme à grand V. Les touristes amateur de verdeur pourront toujours se rabattre sur la Réunion, mais c’est beaucoup plus chère.

    • Chemin Grenier - 28 mai 2016 à 8 h 18 min
      Chemin Grenier
      Publié le 28 mai 2016

      Vrai, mais ton post a 20 ans de retard : il y a bien longtemps que les jus de fruits en poudre made in South Africa, coupés a l’eau contaminée, sont servis sans modération dans les formules all inclusives. Grand Baie n’a plus rien à envier à Patong 😈

  2. juju
    Publié le 27 mai 2016

    Va falloir agrandir l’ile !

  3. C’est avec plaisir que nous accueillons les déçus des autres îles tropicales (en particulier de la Martinique et de la Guadeloupe). Nous accueillons aussi ceux qui fuient la politique confiscatoire de monsieur Hollande, ce qui nous assure le plein emploi.
    Je recommande Emirates, avions silencieux et personnel aimable, l’escale à Dubaï est quand même fatigante, mais moins que celle de la réunion car elle coupe le voyage en deux

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter