Transport aérien: forte baisse des prix en avril

air-journal_Lufthansa-billet-carte-embarquement

Le prix du billet d’avion au départ de la France a baissé le mois dernier de 4,5% par rapport à avril 2015 selon la DGAC, avec un record de baisse vers l’Espace économique européen et la Suisse.

Dans son indice mensuel TendanCiel publié le 28 mai 2016, la Direction Générale de l’Aviation Civile  (DGAC) précise que la tendance baissière « s’accentue au départ de métropole, sur le réseau international comme sur le réseau intérieur, et se confirme au départ d’outre-mer ». Au départ de métropole, la baisse des prix des billets d’avion s’accentue sur les réseaux intérieur et international moyen-courrier, tandis que le réseau international long-courrier demeure contrasté. Sur le réseau intérieur, les liaisons intra-métropolitaines comme celles vers l’outre-mer ont bénéficié de fortes diminutions de prix en avril (respectivement -4,9% et -6,5% par rapport à avril 2015). Au global, les prix des billets d’avion sur l’ensemble du réseau intérieur au départ de métropole ont diminué de 5,4% entre avril 2015 et avril 2016, constituant « la plus forte baisse observée depuis septembre 2013 ». A l’international, la baisse des prix atteint un record sur le réseau moyen-courrier (-9,1% entre avril 2015 et avril 2016). La chute est particulièrement spectaculaire vers l’Espace Economique Européen (EEE) et la Suisse (-12,5%), mais elle s’accentue également vers les autres pays d’Europe (-7,8%). Les évolutions sont plus modérées vers l’Afrique du Nord et vers le Moyen-Orient, mais la tendance baissière perdure (respectivement -2,2% et -3,4% entre avril 2015 et avril 2016). Sur le réseau international long-courrier en revanche, les contrastes subsistent avec des hausses de prix, cependant un peu atténuées par rapport au mois dernier, vers l’Amérique du Nord (+2,1%) et vers l’Afrique long-courrier (+3,1%), une diminution accentuée des prix des billets d’avion vers l’Amérique latine (-6,7%) et une baisse comparable à celle du mois dernier vers l’Asie-Pacifique (-1,6%). Au global, les prix sont toujours relativement stables sur le réseau international long-courrier, avec une très légère inflexion à la baisse ce mois-ci (-0,5% entre avril 2015 et avril 2016).

Au départ des départements d’outre-mer, la baisse des prix observée se maintient dans le même ordre de grandeur que le mois dernier (-4,9% entre avril 2015 et avril 2016 toutes destinations confondues, après -4,7% en mars). Pour le 4e mois consécutif, la Guyane profite d’une baisse à deux chiffres des prix des billets d’avion sur un an (-10,8% entre avril 2015 et avril 2016). La tendance baissière perdure également au départ des Antilles avec des évolutions de -7% au départ de Guadeloupe et -6,9% depuis la Martinique toutes destinations confondues. A contrario, les prix se stabilisent au départ de La Réunion (+0,3% par rapport à avril 2015).

Par rapport à mars, le mois d’avril, avec les vacances scolaires de printemps, connaît une augmentation saisonnière des prix (+3,4% entre mars et avril 2016 au départ de France). Toutes les zones métropolitaines ont bénéficié de deux semaines de vacances en avril. Par conséquent, la pression sur la demande est forte et les prix des billets d’avion orientés à la hausse (+3,9% au départ de métropole entre mars et avril 2016). Au départ de métropole, le réseau intérieur comme le réseau international subissent ce renchérissement saisonnier (respectivement +3,2% et +4,1%), mais la plus forte hausse s’observe sur le réseau international moyen-courrier (+5,8%). Les prix des billets d’avion vers l’Afrique du Nord augmentent notamment de 13,5% entre mars et avril 20106 et ceux vers le Moyen-Orient de 8,6%. Sur le réseau international long-courrier, l’augmentation saisonnière des prix est plus mesurée (+2,9%), à l’exception des billets d’avion vers l’Amérique du Nord, dont les prix ont augmenté de 6,9% entre mars et avril 2016. Au départ des quatre départements d’outre-mer pris dans leur ensemble, les prix sont en revanche orientés à la baisse pour le 4e mois consécutif (-5,8% entre mars et avril 2016). Cette baisse saisonnière est très marquée depuis la Guadeloupe (-8,1%), mais également depuis la Martinique (-5,9%) et la Réunion (-5,9%). En revanche, au départ de la Guyane, la tendance est inversée et l’on observe une hausse des prix des billets d’avion de 4% entre mars et avril 2016.

« Cette modération des tarifs aériens est la résultante de la baisse du prix du kérosène et de l’âpre concurrence dans le ciel. Il appartient à la puissance publique, la DGCCRF entre autres, de pérenniser cet état de fait vertueux« , commente Fabrice Dariot, qui dirige Bourse-des-vols, un site spécialiste des vols à bas coût. Et d’expliquer : « Certaines grandes compagnies essaient, à l’ heure actuelle, de mettre la pression sur les agences de voyages Internet, pour se réserver le profit des ventes directes. Toute entrave à la transparence tarifaire et au libre jeu de la concurrence se fera au détriment du consommateur, et conduira à une érosion du pouvoir d’achat de l’internaute. Désormais, on peut aller aux Antilles pour un tiers de SMIC : au temps du monopole d’Air France, ça coûtait un SMIC complet… CQFD« .

http://www.air-journal.fr/2016-05-30-transport-aerien-forte-baisse-des-prix-en-avril-5163719.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 30 mai 2016

    Ah bon!
    Je dois être sur les mauvaises rotations n’ayant jamais perçu une baisse de prix de cet ordre. Ma compta non plus.

  2. PHilou
    Publié le 30 mai 2016

    Et forte baisse de passagers et de vols en juin.

  3. Publié le 30 mai 2016

    Forte baisse des prix? c’est calculé comment? On attend toujours d’ailleurs la baisse des billets sur AF suite à la forte déflation des prix du carburant. A l’époque où le prix du pétrole augmentait, on lisait communiqués de presse sur communiqués de presse pour nous annoncer la hausse de la surcharge carburant. Depuis que le prix du pétrole s’est effondré, je n’ai jamais rien lu ni entendu sur la baisse des prix des billets chez AF, indexée sur la baisse (ou la suppression, on peut rêver) de la surcharge carburant…
    On nous prend vraiment pour des c….
    Glurps.

    • Vincent 69
      Publié le 30 mai 2016

      Précisément parce que ce qui est valable à la hausse ne s’applique pas à la baisse, du moins dans ce système consistant effectivement à prendre les clients pour des c…

    • Publié le 30 mai 2016

      C’est faux. La baisse de prix chez Air France par rapport à la même période de l’année dernière est sensible sur nombre de destinations LC. Par exemple, on peut aujourd’hui trouver des billets aller-retour NCE-KIX sous code AF (en code partagé, voyage opéré pour partie par AF) à moins de 530 euros TTC. Un tel tarif était introuvable il y a un an.

      • Vincent 69
        Publié le 31 mai 2016

        On ne vous parle pas des tarifs d’appel à réserver 6 mois à l’avance, mais de ceux que nous payons lorsque nous nous déplaçons professionnellement, à savoir le matin ou le soir, en semaine.

  4. Nom
    Publié le 30 mai 2016

    Après tout si cela les amusent de faire voler des appareils avec un coef remplissage tres bas voir nulle tant mieux pour la concurrence qui affiche des prix bas ttc sans surprises je ne citerai pas de compagnies pour ne froisser personne.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter