VLM, c’est fini !

air-journal_VLM Airlines F50

VLM, la compagnie aérienne belge basée à Anvers a déposé le bilan et cloué ses avions au sol, a indiqué VLM dans un communiqué du 22 juin.

VLM avait officiellement demandé le mois dernier au tribunal de de commerce d’Anvers la protection contre ses créanciers pour une période de six mois, afin d’éviter la faillite le temps de pouvoir se restructurer. Toutefois, la compagnie belge a déclaré qu’elle n’a pas assez de temps au cours des six mois de compenser le nombre de pilotes qui ont quitté le navire et apporter des ressources financières supplémentaires. Elle dépose donc le bilan avec arrêt immédiat de son activité.

Fondée en 1992, VLM est rachetée par le groupe Air France-KLM en janvier 2008 et devient une filiale de CityJet, une autre compagnie aérienne régionale acquise par Air France-KLM en 2002. Intro Aviation GmbH rachètera VLM fin 2014 qui changera finalement à nouveau de propriétaires, ses anciens dirigeants ayant obtenu le droit de la racheter. En février, VLM avait annulé sa commande portant jusqu’à 14 avions SSJ 100 de Sukhoi.

VLM, qui possède une flotte de 11 Fokker 50 de plus de 26 ans de moyenne d’âge, a perdu 13 millions d’euros l’année dernière, emploie 160 salariés et a transporté 300 000 voyageurs en 2015.

http://www.air-journal.fr/2016-06-23-vlm-cest-fini-5165276.html

Commentaire(s)

  1. papy
    Publié le 23 juin 2016

    Encore une compagnie qui ferme en Europe.
    Tous nos syndicalistes qui se croient immortels feraient bien d’ouvrir les yeux sur le monde réel.
    Sabena, Swissair, Malev, etc … étaient elles aussi des compagnies nationales, cela ne les a pas empêchées d’aller au tapis, donc les petites boites privées …

    • Publié le 23 juin 2016

      le transport aérien va faire comme la construction automobile ou autres il y a quelques années, il va se concentrer principalement autour de grands acteurs. Les « petits » acteurs indépendants devront se « contenter » sur des marchés de niche.

  2. lola
    Publié le 23 juin 2016

    Merci AF et Cityjet qui ont racheté cette compagnie pour ses slots, détruit son image de marque et chassé les clients piur ensuite virer le staff de VLM et la mener à la faillite.
    Mission accomplie, ils ont gardé les créneaux les plus avantageux et revendu les autres.
    Pas de pitié ni de social avec la concurrence…

  3. Publié le 23 juin 2016

    C’est toujours triste de voir une compagnie faire faillite, même si ce n’est pas étonnant de voir que cette compagnie n’a pas pu redresser la barre.
    L’acquisition de SSJ100 aurait pu aider à améliorer l’image dépassée de la compagnie qui n’avait que de vieux avions.
    Mais c’est qui Chalair doit être content puisqu’ils n’ont plus de concurrence sur le Genève-Anvers.

  4. Une compagnie d’un pays membre de l’UE qui fait voler ses clients dans des Fokkers de 26 ans ne mérite que ce qui lui arrive. Bye et à ne plus vous revoir.

    • Tah pataure
      Publié le 23 juin 2016

      Bien vrai,
      il demeure un pléiade de ‘compagnies’ qui ont un zinc et demi et se la jouent « intercontinental ».
      @ Jay Rayzon: trimballer des diamantaires vers leurs banquiers dans des zincs collector, c’est la classe.
      @ Papy: ne mélangeons pas les raisons de ces fermetures/faillites les raisons en sont bien différentes..

    • Publié le 23 juin 2016

      Le Fokker 50 était un très bon avion avec des turbines modernes PW127(les mêmes que celles de l’ATR ), EFIS, ANR, etc … En Turboprop on ne fait pas beaucoup mieux depuis !

      Et si on arrive tous les avions de 26 ans en Europe , il va y avoir beaucoup de monde par terre même dans les Majors !

    • Publié le 23 juin 2016

      « qui fait voler ses clients dans des Fokkers de 26 ans ne mérite que ce qui lui arrive  »
      Et les gens qui ont des voitures de + de 10 ans vous leur interdisez de les utiliser? En plus pour des vols courts un avions de 26 ans tant qu’il est fiable …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum