Suspicion sur la commande d’A380 par Iran Air

air-journal_Airbus A380 demo flight Bourget

L’Iran par la voie d’un officiel a annoncé qu’Iran Air n’avait aucune obligation d’acheter des A380 à Airbus, laissant planer des doutes sur une commande annoncée de 12 A380.

L’annonce d’un protocole d’accord entre Airbus et Iran Air pour l’acquisition de 118 Airbus avait été officialisée en janvier dernier. La liste des avions avait alors été détaillée, indiquant  73 gros-porteurs dont 12 A380 et 45 monocouloirs pour un contrat estimé à 25 milliards de dollars au prix catalogue. Est-on allé trop vite en communication ou est-ce la volonté de mettre la pression sur Airbus pour certaines raisons ? Toujours est-il que l’Iran a créé la surprise jeudi dernier via son ministre iranien des Routes et du Développement urbain, Abbas Akhoundi, qui évoque « la liberté de choisir » et n’avoir aucune « obligation ni engagement d’acheter des A380 » (cité par l’agence de presse officielle Irna). Il n’a pas évoqué d’autres suspicions, laissant penser que le reste de l’accord annoncé initialement semble plus solide.

Pour rappel, cette commande décrite comme telle en début d’année comprenait pour ses avions long-courriers outre les 12 A380, 27 avions de la famille A330ceo, 18 A330-900neo, seize A350-1000. Les moyens-courriers comprenaient 21 appareils de la famille A320 et 24 autres de la famille A320neo.

Le mois de juin dernier, Boeing a aussi de son côté confirmé un protocole d’accord pour une méga-commande de plus de 100 avions par Iran Air, mais qui devra encore obtenir l’aval de l’Iran et des Etats-Unis en raison de difficultés subsistant entre ces deux pays. En effet, l’embargo américain reste pour une grande partie en place, malgré l’accord officiel sur le nucléaire civil iranien en janvier dernier. Selon une source proche du dossier, la commande a été détaillée comme suit : 80 avions seraient achetés directement à Boeing (15 777-300ER et 777-9,4 747-8, ainsi que 40 monocouloirs 737 MAX et 6 737NG) et 29 Boeing 737NG le seraient en leasing.

Iran Air a également signé une commande portant sur 40 ATR 72-600 dont 20 options.

http://www.air-journal.fr/2016-07-02-suspicion-sur-la-commande-da380-par-iran-air-5165720.html

Commentaire(s)

  1. Heuh oui on l’a bien compris A380 airbus :si si prennez le persone n’en veut mais vous allez pouvoir epater la galerie avec
    Iran air : heuh ouai on va ptete reflechir un peu votre gros truc la a long terme ca risque de pas etre une bonne affaire
    Bon un classique et tout ceux qui disent que c’est surper l’a380 ils ont raison mais ce sont des pax
    Un pax ca paie un billet pour en avoir plein les yeux et une compagnie aérienne c’est fait pour faire du fric et pour en faire l’a380 c’est pas la meilleure affaire qui soit les chiffres de ventes stagnent les fait sont la il peine à convaincre et ne se vend pas

    • Publié le 2 juillet 2016

      De grâce, arrêtez de publier des commentaires qui n’ont aucun sens et qui sont écrits dans un français déplorable!

    • Bételgeuse
      Publié le 2 juillet 2016

      Il semble qu’un 2ème marché est en train de naitre concernant le A380 , celui de l’occasion . Emirates va en avoir un certain nombre à fourguer .. Le prix du neuf fait réfléchir les compagnies à raison de 450 millions de dollards l’unité au prix catalogue .
      Peut-etre qu’ Iran Air y voit un interet .. c’est juste une supposition .
      On peut imaginer aussi une peau de banane politique , en provenance des autorités Américaines ..

    • Je pense qu’il va falloir demander à la modération d’AJ de s’exprimer dans une autre langue intelligible pour vous concernant le marché des gros porteurs en général et celui du 380 en particulier.
      Concernant ce dernier, il y a des compagnies qui en possèdent beaucoup et qui en sont pleinement satisfaites, (Emirates, Singapores,Qantas, Korean,..), d’autres qui en ont moins mais se disent prêtent à en acquérir d’autres (BA..) et « certaines » qui ont eu les yeux plus grands que le ventre et qui sont proprement incapables d’exploiter et de remplir un tel avion..
      Le marché des très gros porteur est très restreint mais SEUL le programme 380 à été rentabilisé. Le 747-8 est un « gaffe » commerciale de Boeing et le programme 777-(8/9) est plus qu’à la peine commercialement.
      Ne vous en déplaise, le 380 est le seul très gros porteur à avoir trouvé sa place sur le marché.
      Maintenant si quelqu’un pouvait traduire..

    • C’est vraiment fatiguant comme commentaire, vous n’êtes pas fatigue de cette haine anti airbus et anti A380 ???

  2. un plus de 3000 h de vol - 2 juillet 2016 à 10 h 39 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 2 juillet 2016

    Toute la différence entre un M.O.U ( Manifest Of Understanding ) , ce qui a été signé (et rien de plus)entre IRAN air et AIRBUS ….et une commande ferme ..à venir …comme pour Boeing….sans oublier les contraintes sanctions levées très progressivement …
    De toute façon , avec l’échelonnement des commandes définitives , depuis les ATR , puis de la série des A320 suivie des A330-A350 ….il ne faut pas espérer la livraison d’A380 au mieux dans 5 ans …. soit 2012 ….
    Il peut s’en passer des choses d’ici là……….

  3. pacha25
    Publié le 2 juillet 2016

    Et d’ici peut ,ils vont annoncer qu’ils n’ont aucunes obligations d’acheter des 777 ou 748
    pfffff , que ces barbus continuent de voler avec les épaves qu’ils ont et qu’ils restent chez eux.

    • un plus de 3000 h de vol - 2 juillet 2016 à 11 h 11 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 2 juillet 2016

      Ne confondez vous pas Barbus Persiques et Barbus Arabiques ( comme le golfe du même nom!)Barbus de tous pays unissez vous …

    • Realvision
      Publié le 2 juillet 2016

      Pourquoi pas ? mais alors pourquoi Airbus et Boeing sont prêts à tout pour quelques milliards que les barbus leur offrent. Si ces barbus paient les avions, ils peuvent acheter ce qu’ils veulent, A380 ou non.

      Aussi, sans ces barbus des pays du golfe, A380 n’existeraient peut-être pas. Et le 777X ne seraient pas lancés.

      Encore sans le pétrole de barbus, on déplacerait encore en cheval. Bref, arrêtez de mélanger business et barbus, c’est un argument usée. Le monde est interconnecté depuis la nuit des temps si on connaît un peu l’histoire.

  4. Je me demande si avec ces nombreuses commandes Iran Air n’ambitionne pas d’attaquer le marché Malgache de manière frontale !
    Ce sera p’tre dur pour Emirates…

  5. Bételgeuse
    Publié le 2 juillet 2016

    Peut-etre qu’ils se sont rendus compte qu’il valait mieux forcer sur les 777 et 787 ..
    Ca peut -etre aussi une fausse information qui sera démentie prochainement ou au prochain salon en Juillet

  6. Realvision
    Publié le 2 juillet 2016

    La décision a été un peu prématurée de la part d’Iran Air. De plus, Boeing a dû leur offrir un bon deal pour leur 777X.

    Le développement du transport aérien entre l’Iran et le reste du monde dépend grandement du développement des échanges commerciaux une fois la plupart des sanctions levées. À ce jour, il est trop tôt pour estimer le traffic aérien en provenance et vers l’Iran, même si la potentiel est important, si on considère les 79 millions d’iraniens et la diaspora iranienne. Peut-être qu’Iran Air pourrait confirmer la commande d’A380 dans un ou deux ans. S’il y a une normalisation des relations avec l’Iran avec les États-Unis (si l’Arabie Saoudite le veut bien – ce que je doute fortement), les compagnies du Golfe ont de quoi s’inquiéter avec une concurrence accrue des compagnies iraniennes.

  7. Ils auraient bien raison de ne pas les prendre. De source sûre l’A380 pose d’énormes problèmes d’exploitation à nombre de compagnies qui cherchent à s’en débarrasser sans regrets. En effet, le 380 est d’une fiabilité catastrophique. A tel point qu’il a été surnommé A180 en raison des très nombreux QRF qu’il doit faire en raison des multiples problèmes techniques qu’il a à subir. Le taux de disponibilité des A380 -données primordiales pour toute compagnie -reste en effet nettement en deçà des attentes occasionnant de trop nombreux retards et annulations. Les A380 affichent un taux de panne moyen d’environ 3%, soit près du double du taux communément admis. ( défaillances moteur, micro-fissures sur les ailes, etc, etc )

  8. Malheureusement, en 2022, il y a fort à parier que l’A380 ne sera plus au catalogue d’Airbus…
    …malheureusement

  9. Jean-marc
    Publié le 2 juillet 2016

    Le « grand satan » a encore bien joué sur ce coup-là. Finies les rancunes du passé, le veau d’or est déterré et vogue la galère. Les yankees vont bien trouver des petits arrangements entre « amis ». Notez qu’on n’a rien à démontrer de notre côté, on vend malgré tout des Airbus, des armes aux guignols des pays du Golf, ils nous fourguent du pétrole, saint TOTAL s’en met plein les fouilles et tant pis pour les désastres écologiques en Australie ou en Alberta au Canada. Les grandes boites du CAC40 continuent à être exonérées de 300 milliards de charges par contre, le trou de la Sécu (50 milliards) est renfloués par ceux qui bossent, les petites boites.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum