Brexit : La Compagnie s’interroge sur sa liaison Londres-New York

air-journal_La_Compagnie_757-200

La Compagnie, compagnie aérienne française qui opère des vols transatlantiques uniquement en classe Affaires, s’interroge sur sa la pérennité de sa liaison entre Londres et New York, suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. La liaison depuis Paris n’est pas concernée.

La Compagnie Boutique Airlines s’interroge sur l’avenir de sa liaison transatlantique depuis Londres suite à la décision du peuple britannique de sortir de l’Union européenne (Brexit). Dans un communiqué du 27 juin, elle rappelle que la liaison Londres – New York de La Compagnie bénéficie directement de l’accord de ciel ouvert en vigueur entre l’Union Européenne et les Etats-Unis « dont la Grande-Bretagne est nommément partie prenante ». C’est cet accord qui autorise les liaisons aériennes depuis toute ville de Grande Bretagne vers toute ville des États-Unis par un transporteur communautaire tel que La Compagnie. Dans ce nouvel environnement et à l’instar de ses consoeurs européennes et britanniques, La Compagnie indique donc « étudier donc plusieurs scénarii, tout en surveillant l’évolution de la Livre Sterling. »

« Nous avons investi d’importantes ressources depuis plus d’un an dans notre offre entre Londres et New York qui continue à progresser et qui affiche désormais un taux de remplissage de plus de 70%. Si nous sommes convaincus qu’il est de l’intérêt de tous que les accords actuels restent en vigueur dans le futur cadre réglementaire, nous entrons dans une période d’incertitude à cet égard et nous nous devons donc d’étudier l’impact de ce nouvel environnement sur l’évolution du marché comme sur nos propres opportunités de développement. Par ailleurs, notre desserte quotidienne opérée avec succès depuis juillet 2014 entre Paris et New York n’est évidemment pas concernée par cette nouvelle donne », à déclaré Frantz Yvelin, Président-fondateur de La Compagnie Boutique Airline dans un communiqué de presse.

La Compagnie (La Compagnie Boutique Airline) opère des vols réguliers uniquement en classe affaires. Elle a débuté ses opérations entre Paris CDG et New York le 21 juillet 2014. Depuis le 24 avril 2015, la Compagnie a ouvert une nouvelle route entre Londres et New York. Sa flotte se compose aujourd’hui de deux Boeing 757-200 configurés pour accueillir 74 passagers uniquement en classe Affaires, dans des sièges-lits entièrement inclinables et équipés de tablettes de divertissement tactiles sans fil. Un troisième appareil est a priori attendu en 2016.

http://www.air-journal.fr/2016-07-03-brexit-la-compagnie-sinterroge-sur-sa-liaison-londres-new-york-5165772.html

Commentaire(s)

  1. Ce « boutique airlines » me laissera toujours songeur… C’est vraiment kitsch comme nom !

  2. Pet
    Publié le 3 juillet 2016

    C’est peut être en fonction de la date de la mise en application du fameux article 50 sur la sortie de l’UE, et donc de l’encadrement juridique qui suivra qu’il conviendra ou non de s’inquiéter ou de prendre des mesures relatives.
    En attendant, à part le cours de la £, le reste n’est que de la littérature. Je travaille bcp en UK, et pour le moment, business as usual.

  3. swissCoom
    Publié le 4 juillet 2016

    c’est bien que la Compagnie existe
    pour les prétentieux et le gentry
    les autres se paient ryanair

  4. Encore un....
    Publié le 4 juillet 2016

    Qui est  » convaincu que dans l’intérêt de tous les accords actuels soient conservés »…. enfin, surtout dans son intérêt à lui!!!

    Question: si sur demande de tous les lobbies divers ,britanniques ou européens d’ailleurs, les accords actuels tout aussi divers sont conservés….alors à quoi sert un Brexit??????????????

  5. Mk
    Publié le 5 juillet 2016

    Ridicule. Un prétexte pour remettre une ligne non rentable.

  6. Filoustyle
    Publié le 5 juillet 2016

    Toutes façons n’ayez crainte du brexit les entrepreneurs on va avoir très bientôt face à nous le plus grand paradis fiscal du monde le traffic transes-manche va exploser mais que dans un sens.

  7. Filoustyle
    Publié le 5 juillet 2016

    Vous aimez la Belgique et l’Irlande vous allez adorer l’Angleterre au taux d’imposition les plus bas et toutes les infrastructures modernes tout cela a deux heures de Paris et du reste de l’Europe venez venez…….

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter