Le Bombardier CS300 certifié au Canada

air-journal_airBaltic CS300 profil

Bombardier a annoncé lundi que son CS300, deuxième appareil de la famille CSeries, vient de recevoir son homologation de type au Canada. Il doit entrer en service au quatrième trimestre chez la compagnie aérienne AirBaltic, qui a passé 20 commandes fermes.

Dans son communiqué du 11 juillet, 2016, l’avionneur canadien rappelle que le premier CS300 est actuellement en cours d’assemblage dans ses installations de Mirabel au Québec. L’homologation de type de Transports Canada pour le CS300 fait suite à celle du CS100  « et aux validations de ce modèle d’avion par l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) et la « Federal Aviation Administration » (FAA) des Etats-Unis » ; le premier des dix CS100 commandés par Swiss International Air Lines est arrivé la semaine dernière à Zurich (il entrera en service commercial vendredi vers Paris-CDG).

« Le processus d’homologation de l’avion CS300 a été très simple en raison de ses caractéristiques communes à plus de 99 pour cent avec le modèle CS100 », déclare Robert Dewar, vice-président Programme CSeries, précisant que le programme d’essais en vol de ces avions « s’est étendu sur plus de 5000 heures, et la plupart des données obtenues couvrent les deux modèles ». Il confirme de nouveau « l’amélioration de la distance franchissable de plus de 20% à partir  d’aéroports en haute altitude et au climat chaud comme Denver, Mexico ou Lhassa ». Pour François Caza, vice-président du Développement de produits et ingénieur en chef, responsable de l’organisation d’approbation de la conception de Bombardier, l’homologation de type du CS300 « vient valider encore une fois le travail assidu des employés de Bombardier et de nos précieux et nombreux fournisseurs. Leur apport a permis de produire des avions de conception entièrement nouvelle – les meilleurs de leur catégorie – qui sauront bien servir les exploitants pendant de nombreuses années à venir ».

AirBaltic, compagnie de lancement du CS300 basée à l’aéroport de Riga, a prévu de les configurer pour accueillir 148 passagers ; ils remplaceront progressivement ses douze Boeing 737-300 et 737-500. Elle opère aussi douze Dash-8 Q400 de 72 places.

La famille CSeries a enregistré à ce jour 370 commandes, dont 247 pour le CS300 ; son meilleur client est désormais Air Canada avec 45 commandes fermes pour le CS300 plus 30 options.

 

http://www.air-journal.fr/2016-07-11-le-bombardier-cs300-certifie-au-canada-5166159.html

Commentaire(s)

  1. Oui un bon appareil. - 11 juillet 2016 à 12 h 51 min
    Oui un bon appareil.
  2. TIM

    Bombardier enchaine les bonnes nouvelles cette année alors qu’en 2015 on le disait proche de la banqueroute. Je savais que cette entreprise allait se relever, surtout que Boeing et Airbus dans les années 70 se sont trouvés dans des situations plus périlleuses.
    Maintenant on peut attendre le CS500 de 150 sièges.

  3. Le C500 aura 260 sieges lol

    • A ce rythme là on sort du cadre des avions régionaux que Bombardier a l’habitude de construire. Quand on parle d’avion à 260 sièges…Bombardier veux-t-il boxer maintenant dans la catégorie des longs courriers ?

  4. Hclaudepie

    C’est vrai vous avez raison Nom !
    TIM va nous rajouter un double pont afin de rester dans des dimensions longueur-largeur assez faibles (en oubliant complétement la question du poids !).
    LOL !

    • TIM

      Un CS500 de 150 sièges en 2 classes aurait besoin de mesurer 42 mètres au plus.
      Si mon idée de biréacteur avec un pont supérieur te fait toujours rire des mois après, explique-moi ce que tu ferais si on te demandais de proposer une alternative au 777-9, ou même à un éventuel 777-10X? Tu sortirais un a350 de 85 mètres avec 4 moteurs?

      • Hclaudepie

        Mais le marché ne demande pas d’alternative au 777-9X, lequel ne vole pas encore de toute maniére !
        Quant au 777-10X, pour l’instant c’est un fantasme, les éventuelles études ne sont pas encore lancées…

  5. Mais tim le C300 a déjà une capacité de 149 pax alo quoi?

  6. Bon, j’espère que ça sera le même Type-Rating pour le CS100 et le CS300, ce qui serait logique puisque c’est juste un CS100 allongé.

    Et si Air Baltic avait choisi le CS300 plutôt que le SSJ100 c’est principalement parce que l’UE avait fait pression sur le gouvernement Letton afin d’affaiblir les entreprises de la Fédération de Russie.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum