Airbus: un moteur de recherche pour les vols en A380

air-journal_Airbus iflyA380

Airbus a lancé le site web iflyA380, un moteur de recherche permettant de réserver des vols en A380 chez les 13 compagnies aériennes qui l’ont mis en service.

Présenté au Salon de Farnborough, le site iflyA380 entre en fonction ce 15 juillet 2016, en version beta. Pensé selon Airbus pour les « 60% de passagers qui sont prêts à faire un effort » pour voler à bord de son A380, et contrairement aux sites de réservation habituels, il permet de sélectionner son vol selon le type d’avion déployé. Airbus insiste sur le fait que tous les vols en superjumbo proposés par ses treize opérateurs seront accessibles, le passager ayant également accès à une description des services proposés à bord et des destinations pour « inspirer » son voyage. Il peut alors choisir un aéroport de départ et une ville d’arrivée, sa classe et ses dates de voyage – et le site lui indique quels A380 sont déployés sur cette route. Avant de l’envoyer directement sur le site de la compagnie choisie.

Airbus ne prendra aucune commission sur ce service, pour le développement duquel il affirme avoir obtenu le plein soutien des treize opérateurs de l’A380 – par ordre de nombre d’appareils mis en service, Emirates Airlines, Singapore Airlines, Lufthansa, British Airways, Qantas, Air France, Korean Air, Etihad Airways, Malaysia Airlines, Qatar Airways, Thai Airways, China Southern Airlines et Asiana Airlines.

« En tant que leader global dans l’aviation, nous explorons sans cesse de nouvelles avenues numériques, et le site iflyA380 illustre parfaitement ce voyage transformationnel », explique Marc Fontaine dans un communiqué, décrivant « l’expérience fluide comme une victoire pour l’A380, pour les compagnies aériennes qui l’opèrent et pour les passagers ». On notera que le site est construit autour du moteur de recherche QPX du groupe ITA Software de Google.

www.iflya380.com

air-journal_iflyA380 from CDG air-journal_ iflya380 to Londres

http://www.air-journal.fr/2016-07-15-airbus-un-moteur-de-recherche-pour-les-vols-en-a380-5166350.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 15 juillet 2016 à 9 h 10 min
    un plus de 3000 h de vol

    Un excellent outil de promotion de l’A380 , au travers des passagers ?…
    Il est certain que ce sont eux qui font la différence au niveau confort
    ( pressurisation , bruit intérieur ..)si ils peuvent choisir entre un 777 ou un Dreaminer et un A380 ….pour des vols LC de 12 h ou plus …
    Reste à convaincre les compagnies aériennes de l’acheter ( 2020 devrait être un nouveau départ) et les aéroports d’ avoir des structures adaptées pour recevoir cet excellent avion ..

  2. Un concept qu’on n’a jamais vu pour promouvoir un avion… Encore une fois, le confort, hormis des éléments structurels évidents tels que le niveau sonore, la taille des hublots ou de la cellule, les constructeurs n’ont aucune influence sur le confort des avions qu’ils fabriquent…

    C’est purement et uniquement de la responsabilité des compagnies aériennes: choix des types de sièges, espacement de ces derniers, qualité des programmes de divertissement, des prestations…

    Si les compagnies aériennes achètent les modèles d’avion les plus modernes, elles peuvent également les rendre les plus inconfortables possible (9 sièges de front dans les 777 et 787 (3x3x3) quand certaines compagnies aériennes ont délibérément choisis (2x3x2), des « pitchs » de plus en plus réduits, des fauteuils soit disant aussi confortables qu’avant mais dont l’épaisseur diminue de plus en plus, etc.).

    Bref, malheureusement la tendance est à acheter des appareils ultra-modernes, mais à y mettre – en classe éco. – de plus en plus de passagers dans des conditions de confort de plus en plus précaires… Voyagez sur la bétaillère des 777 d’AF en éco et vous aurez compris votre « malheur »…

    Une seule solution, que la IATA impose à ses adhérents des « pitch » minimaux, de façon à ce que nos voyages ne se transforment plus en cauchemar. Le pire c’est que l’homme grandit de plus en plus, mais l’espace entre les sièges et la taille des toilettes diminuent de plus en plus… grrrr

    • Une seule solution, vraiment? - 15 juillet 2016 à 10 h 26 min
      Une seule solution, vraiment?

      L’autre solution: que les clients acceptent de payer un prix plus élevé pour plus de confort…..
      La recherche effrénée du  » toujours moins cher quel que soit la donne » doit bien trouver ses contreparties quelque part: conditions réservation/ modification/annulation/ remboursement toujours plus strictes…conditions d’emploi de tous les personnels aggravées, tout comme leur rémunération,quant on ne délocalisé pas les j’observe en Asie meme pour des trajets hors Asie ( Norvegian…)…. suppléments pour tout et n’importe quoi à volonté….et…conditions de confort à bord: plus de sièges, c’est moins de cm2 sol par personne…or ce plancher cabine est limité, forcément…et un voyage de À à B, c’est avant la location d’un certain nombre de ces cm2 pendant un certain nombre d’heures…

      • Je n’ai rien, mais strictement rien compris, au « post » de « une solution, vraiment? »… de la bouillie pour chat…

        Incompréhensible…

        Quelqu’un à compris?

        • Oui,moi...et c'est limpide!! - 15 juillet 2016 à 16 h 28 min
          Oui,moi...et c'est limpide!!

          Il dit que chercher toujours moins cher quand on est passager et vouloir en même temps voir imposer aux compagnies des tailles de sièges minimales pour sauvegarder son confort c’est incompatible: il faut soit accepter moins de confort si on veut d’abord payer moins, soit accepter de payer plus si on veut plus de confort….

          • Dans la série « enfoncer des portes ouvertes » on fait fort…

            Japan Airlines a choisi de n’installer que 8 sièges de front sur ses 787 (2/4/2), alors que les autres en mettent généralement 9 (3/3/3) et est en face sur Paris-Tokyo avec les 777 d’AF (style bétaillère pour sardines 3/3/3) et pourtant JAL n’est pas plus cher qu’AF sur la ligne Paris-Tokyo-Paris. Ce qui prouve bien que des compagnies aériennes ne cèdent pas aux sirènes du « je bourre un max mes avions au détriment du confort passagers ».

            Il y a d’autres exemples comme ça…

            Donc ce n’est pas si vrai que ça…

          • Réginald, c’est juste mathématique.
            Pour faire un vol de A à B, les coûts sont fixes : fuel, taxes, personnel, etc. Un vol peut coûter disons 10000 euros, qu’il y ait 1 ou 150 personnes à bord.
            On voit bien que plus on met de passagers, plus on peut jouer sur les prix.
            La JAL a décidé de réduire son nombre de passager sur ses 787, c’est très bien. J’espère que la compagnie restera compétitive par rapport à ses concurrentes.

            Ce qui est vrai, c’est que la concurrence est très forte et les gens sont vraiment prêt à payer moins cher quitte à rogner sur le confort. C’est dommage et j’en suis le premier à m’en plaindre.

  3. Jack

    Ils sont desesperes et ne savent plus qoui faire pour vendre ce zinc. Vive Boeing!!! Joyeaux centieme anniversaire au geant aerospatial le plus puissant du monde! Une compagnie avec 100 ans de VERITABLE histoire.. Boeing impose toujours les standars en aviation et le fera pour toujours. Une fois de plus, joyeux anniversaire Boeing!!!

  4. PIPOU

    Excellente idée de la part d’AIRBUS!!!

  5. Très bien pensé et innovateur , airbus bel et bien le leader de l aéronautique mondial.

  6. LSO

    Bof bof… Rien au depart de bergerac a destination de barcelone. 🙁

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum