Congo Airways veut sortir de la liste noire européenne

air-journal_Congo Airways A320 Kinshasa

Congo Airways, compagnie aérienne nationale du pays, a obtenu le certificat de transporteur aérien, par l’Autorité de l’aviation civile du Congo, 1ère étape qui doit l’amener à intégrer d’ici 2017 l’annexe B de la liste noire européenne… pour un jour en sortir.

Le document, remis en fin de semaine à Congo Airways, compagnie nationale de République Démocratique du Congo (RDC), certifie l’état de navigabilité des appareils de cette compagnie et la qualité du personnel. Justin Kalumba, ministre des Transports du pays a profité de cette remise officielle pour dresser un bilan des compagnies aériennes du pays avec un nombre de crashs qui a baissé de moitié ces trois dernières années. «Entre 2008 et 2012, la RDC a enregistré dans son espace aérien 47 crashs contre 24 sur la période de 2013 à 2016 », a-t-il affirmé là l’occasion de la remise officielle du certificat de transporteur aérien à Congo Airways, propos repris dans Radiookapi. «Nous sommes passés de 211 morts et 46 blessés à 23 décès et 10 blessés. Même en terme d’incidents aériens : 59 incidents ont été répertoriés sur la période 2008-2012 contre 23 incidents pour la période 2013-2016 ». 

Son objectif est de faire sortir la vingtaine de compagnies aériennes du pays de la liste noire européenne, notamment grâce à un processus de re-certification de toutes les compagnies aériennes lancés dans le secteur aérien congolais.

«Nous allons faire de grands pas dans le but de pouvoir sortir de la liste noire de l’Union européenne et de la liste de sécurité de l’OACI à l’échéance du 31 décembre 2017 », a-t-il révélé, évoquant au préalable l’inscription de Congo Airways sur l’annexe B de l’Union européenne « au 31 mars 2017 au plus tard».

http://www.air-journal.fr/2016-07-24-congo-airways-veut-sortir-de-la-liste-noire-europeenne-5166647.html

Commentaire(s)

  1. nordikcam

    Se vanter de n’avoir eu « que » 24 crashs sur 3 ans est effectivement un argument imparable pour penser voler vers l’Union européenne. Je pense qu’ils sont encadrés par AF…et bien il y a encore du boulot !

  2. un plus de 3000 h de vol - 24 juillet 2016 à 13 h 56 min
    un plus de 3000 h de vol

    Ethiopian ,( malgré un crash en mer à Beyrouth) , fait la preuve qu’il est possible de voler en Afrique , dans un environnement météo parfois difficile et avec aéroports pour le moins rustiques au niveau logistique …
    Congo airways doit améliorer ses statistiques de sécurité pour prétendre sortir de la liste B…. même si c’est un peu mieux que l’ensemble des autres nombreuses compagnies Congolaises faisant voler des machines d’un autre age ….

  3. Vincent 69

    Pour info, l’un des dirigeants de la compagnie, Jérôme Maillet, est … français !

  4. FoxTrot

    @unplusde3000hdevol Congo airways n’a pas « encore » eu d’accident, ni de crash.
    @banania avoir un technicien, expert du métier venu de Air France est un gage pour faire un travail dans le respect des normes internationales

    Oui, il est possible de voler en Afrique. Royal Air Maroc, Ethiopian, voici des exemples de compagnies plutôt sûres.
    Bon vent au Congo, mais statistiquement, il reste encore top de décès, même s’il faut reconnaitre qu’il y a de l’amélioration.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter