Norwegian renforce encore le Royaume Uni

aj_Norwegian b737

La compagnie aérienne low cost Norwegian Air Shuttle va lancer trois nouvelles routes à Londres-Gatwick, vers l’Islande, la Finlande et Las Vegas aux Etats-Unis. Manchester va de son côté gagner des routes vers la Grande Canarie et Ténériffe, tandis que des fréquences supplémentaires seront ajoutées sur d’autres lignes.

A partir du 30 octobre 2016, la spécialiste norvégienne du vol pas cher proposera trois vols par semaine entre sa base à Londres-Gatwick et l’aéroport de Reykjavik-Keflavik, avec des départs en Boeing 737-800 de 189 places « parfaits pour un long weekend » les mardis, jeudis et samedis. Norwegian se pose déjà en Islande au départ d’Oslo et Bergen ; elle fera face à Londres à la concurrence de British Airways, easyJet, Icelandair, Thomson Airways et WOW Air.

Norwegian inaugurera le 19 décembre une ligne vers Rovaniemi, avec deux rotations hebdomadaires lundi et vendredi vers « la capitale de Laponie » sans concurrence. Rappelons qu’elle possède une base à Helsinki, et dessert dans le pays les aéroports d’Ivalo, Kittila, Oulu, Turku et Vaasa.

La nouvelle liaison de la low cost entre Gatwick et Las Vegas-McCarran sera inaugurée le 31 octobre, et proposée deux fois par semaine en 787-9 Dreamliner (35+309) face à la concurrence de British Airways, Thomson Airways et Virgin Atlantic. Il s’agira de sa quatrième route vers l’aéroport du Nevada, et de sa huitième vers les Etats-Unis au départ de Londres après Boston, Fort Lauderdale, Los Angeles, New York-JFK, Oakland, Orlando et San Juan à Puerto Rico.

Toujours à Londres, Norwegian ajoute dans son communiqué que plusieurs routes hivernales seront renforcées cet hiver, y compris celle à destination de Grenoble (un 2e vol le samedi), Lanzarote, Ténériffe et Tromso qui bénéficieront de 25.000 sièges supplémentaires au total.

A l’aéroport de Manchester, Norwegian annonce le plus gros programme hivernal de son histoire : deux nouvelles liaisons y seront lancées, à commencer par  Gran Canaria le 30 octobre (deux vols saisonniers par semaine) face à easyJet, Jet2, Monarch Airlines, Ryanair, Thomas Cook et Thomson Airways. Manchester sera également reliée deux fois par semaine à Ténériffe-Sud à compter du 1er novembre, pour toute l’année et en 737-800 de 186 places, face aux mêmes concurrentes plus Condor et Vueling. L’aéroport mancunien bénéficiera donc cet hiver chaque semaine de 17 vols et 65.000 sièges.

Norwegian proposera donc cet hiver à Londres, Manchester, Birmingham et Edimbourg « plus de 50 destinations d’affaires et de loisirs », avec un total de 969.000 sièges proposés à la vente.

 

http://www.air-journal.fr/2016-08-18-norwegian-renforce-encore-le-royaume-uni-5168013.html

Commentaire(s)

  1. Mais enfin, ils ne lisent pas la presse économique et politique européenne chez Norwegian ? Ils ne regardent pas la télévision ? Ils devraient pourtant savoir que l’économie britannique a été ruinée, détruite, anéantie par le Brexit ?

    Quoi ? On nous aurait menti ?

  2. Anna Liz
    Publié le 18 août 2016

    Menti, non.
    Pour le moment, on danse; jouant sur le résultat imprévu et non préparé du Brexit en imaginant qu’il résoudra tout. Ça a quelque effet.
    Mais les caisses sont vides, comme ailleurs.
    Miss Theresa n’a rien fait d’autre que qques annonces, et n’a surtout engagé aucun processus.
    Je ne suis pas certaine que la suite se révèlera aussi riante.

  3. Pet
    Publié le 18 août 2016

    Les dernières analyses ( aujourd’hui) indiquent qu’il n’est pas noté d’effet négatif du Brexit pour le moment.
    C’est donc dansant, mais pas trop..
    N’oublions pas que ceux favorables au Brexit n’avaient AUCUN plan, et qu’une adversaire du Brexit est désormais chargée d’appliquer ce qu’elle désapprouvait et qui continue d’être une chimère, rien de concret et chiffré n’ayant été même étudié à ce jour.

  4. Non c’est sûr et c’est bien connu, les norvegiens ont beaucoup à apprendre des français. En particuliers des brillants analystes économiques et politiques qui restent derrière leur clavier ou avec leur boule de cristal…
    Comment feraient les compagnies sans de tels analystes???

    • La Norvege paye pour avoir les avantages de l’Europe sans y être dedans.. C’est le statut que voudraient avoir les Anglais ….mais sans payer!
      Cela dit la Norvège est un petit pays qui a un peu de pétrole et beaucoup de bois, Ce n’est pas parce qu’elle a accouché de Norvegian , par hasard , qu’elle est surdouée.

    • Pet
      Publié le 20 août 2016

      3 eme tentative de réponse à John Kaplan:
      Les analyses auxquelles je me réfère sont Made in London par lenouveau gouvernement de Sa Gracieuse Majesté.. Disponibles sur le net etc..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter