British Airways repart vers Téhéran, rompt avec WestJet

air-journal_British Airways 777-200ER

La compagnie aérienne British Airways inaugure ce jeudi sa liaison entre Londres et Téhéran, après seize ans d’absence en Iran de ses propres avions. Au Canada, elle a mit fin à l’accord de partage de codes qui la liait à la low cost WesJet.

A partir de ce 1er septembre 2016, la compagnie nationale britannique propose six vols par semaine entre sa base à Londres-Heathrow et l’aéroport de Téhéran-Imam Khomeini, opérés en Boeing 777-200ER pouvant accueillir 14 passagers en Première, 48 en classe Affaires, 40 en Premium et 124 en Economie. Les départs sont programmés tous les jours sauf dimanche à 21h10 pour arriver le lendemain à 6h25, les vols retour quittant l’Iran tous les jours sauf lundi à 8h35 pour se poser à 11h10 (une septième rotation hebdomadaire sera ajoutée fin octobre). British Airways est en concurrence directe avec Iran Air sur cette route abandonnée en 2000, mais qu’elle proposait jusqu’en octobre 2012 en partage de codes avec BMI (rachetée par le groupe IAG).

La compagnie de l’alliance Oneworld avait opéré en 1946 ses premiers vols vers la capitale iranienne. Son directeur Planning Réseau Neil Cottrell expliquait à l’annonce du lancement que « l’Iran est une économie importante et en pleine croissance, et Téhéran une ville brillante pour les affaires ; nous sommes incroyablement excités à l’idée d’ajouter à notre réseau une nouvelle porte d’entrée vers le Moyen-Orient ». Il rappelait que la levée des sanctions internationales contre le pays « ouvre des perspectives nouvelles » en particulier pour le tourisme. Hier, un porte-parole a tenu à remercier les Iraniens qui ont été « extrêmement utiles et efficaces pour mettre en place cette route, qu’ils voulaient autant que nous redémarrer ». British Airways était l’une des dernière des grandes compagnies européennes à ne pas avoir annoncé son retour à Téhéran : Air France, Lufthansa et Eurowings la desservent depuis avril, rejoignant Alitalia, Aeroflot, Austrian Airlines, Germania, Turkish Airlines ou Aegean Airlines dans la capitale iranienne mais aussi Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways ou China Southern Airlines entre autres ; KLM s’y posera en octobre.

air-journal_westjet Q400Au Canada, le partage de codes entre British Airways et la low cost WestJet, mis en place en 2012, sera annulé le 16 octobre prochain ; tous les vols réservés après cette date semblent annulés, à en croire le site britannique Head for Points selon qui les agences de voyage se sont vus « recommander » de ne pas rebooker les passagers sur des vols de WestJet « si le prix est trop élevé ». L’accord couvre aujourd’hui huit destinations canadiennes depuis et vers l’aéroport de Toronto-Pearson, six depuis et vers Calgary, et deux depuis et vers Vancouver, ces routes n’étant à cette date plus accessibles sous code BA. L’accord interligne, plus basique, reste toutefois en place et permettra donc aux voyageurs britanniques de continuer à se rendre entre autres à Québec, Kelowna, Regina ou Saskatoon en volant d’abord sur British Airways, puis sur WestJet.

http://www.air-journal.fr/2016-09-01-british-airways-repart-vers-teheran-rompt-avec-westjet-5168774.html

Commentaire(s)

  1. Est ce lie au fait que Westjet opére des vols entre le Royaume-Unie et le Canada depuis cet été?

  2. BA fait clairement payer à Westjet son développement sur le marché transatlantique…
    Reste qu’AA ne va pas forcément lui permettre de desservir aussi finement le marché canadien

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter