Eurowings reliera Stuttgart à Lyon, atterrit à Miami

air-journal_Eurowings-A330-A320-vol

La compagnie aérienne low cost Eurowings lancera au printemps une nouvelle liaison entre Stuttgart et Lyon, une ville déjà desservie au départ de Düsseldorf. Sur le long-courrier, elle a inauguré sa ligne entre Cologne et Miami.

A partir du 27 mars 2017, la filiale spécialisée dans le vol pas cher de Lufthansa proposera six vols par semaine entre sa base de Stuttgart et l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry. Du lundi au vendredi, un Airbus A319 de 150 places aux couleurs de Germanwings décollera à 19h10 pour arriver à 20h20, le vol retour quittant la France à 20h55 pour se poser à 22h05. La sixième rotation sera assurée en A320 de 180 places par Eurowings le mardi, avec départ de Stuttgart à 6h55 (arrivée à 8h05) et retour à 8h40 (arrivée à 9h50). Cette ligne sera en concurrence directe avec celle de Twin Jet, lancée en 2014 après le retrait de HOP! Air France.

Eurowings dessert déjà Lyon au départ de Düsseldorf, et se pose également dans les aéroports de Bastia, Calvi, Marseille, Montpellier, Nice, Paris-CDG, Strasbourg et Toulouse. A Stuttgart, elle propose au total 66 destinations (en comptant Germanwings), dont Bastia, Nice, Paris, Toulouse, Bruxelles ou Zurich.

air-journal_Eurowings planesLa low cost a d’autre part inauguré jeudi sa huitième destination long-courrier, avec quatre mois de retard : elle propose désormais trois vols par semaine entre sa base de Cologne-Bonn et l’aéroport de Miami, opérés par SunExpress Deutschland en Airbus A330-200 pouvant accueillir 21 passagers en classe Best, 46 en More Comfort et 243 en Basic/Smart. Les départs sont programmés mardi, jeudi et dimanche à 11h40 pour arriver à 16h10, les vols retour quittant la Floride à 17h55 pour se poser le lendemain à 9h15. Eurowings est sans concurrence directe sur cette route, Miami étant déjà reliée à l’Allemagne par Lufthansa (Francfort, Munich) et Air Berlin (Berlin, Düsseldorf) ; Lufthansa avait initialement envisagé d’envoyer sa filiale à Fort Lauderdale.

Miami s’ajoute au réseau long-courrier d’Eurowings qui inclut déjà Varadero à Cuba, Punta Cana et Puerto Plata en République Dominicaine, Cancun au Mexique, Phuket et Bangkok en Thaïlande, et l’île Maurice, en attendant l’ouverture en décembre d’une liaison vers La Havane. Rappelons qu’elle a déjà abandonné sa desserte de Boston, ne relancera pas cet hiver la route saisonnière vers Dubaï, et ne propose toujours de vols vers Las Vegas ou Téhéran comme annoncé l’année dernière.

 

http://www.air-journal.fr/2016-09-02-eurowings-reliera-stuttgart-a-lyon-atterrit-a-miami-5168810.html

Commentaire(s)

  1. freddy

    ouvrir une nouvelle ligne en plein dans la saison des cyclones
    moi je dis bravo

  2. mc

    Bien sûr, les avions de Twinjet sont petits, et le vol est cher… mais Eurowings ne voit-elle pas un peu grand en utilisant un avion de 150 places (et 180 le mardi !)?
    Lyon-Stuttgart, même s’il doit exister un petit trafic touristique, c’est surtout un trafic affaires avec aller-retour journée. Bien sûr, si on la joue un peu chauvin, on peut penser que l’image touristique de Lyon ayant fortement évolué depuis 20 ans, les habitants du Bade-Wurtemberg peuvent avoir envie de jouer les touristes entre les traboules du Vieux-Lyon, et les fameux « bouchons » gardiens de la cuisine lyonnaise, et que cela peut donc contribuer à remplir un peu plus les avions…
    Et puis, si cette compagnie, apparemment avisée, a décidé d’ouvrir cette liaison, elle ne doit pas se lancer sans avoir étudié les chiffres, alors souhaitons-lui longue vie.

    • es touristes allemands à Lyon, c’est clair que ce n’est pas ce qu’il manque. Mais l’offre de Twinjet ne permettait pas de satisfaire cette demande : beaucoup de fréquences, mais des vols bien trop chers car avion beaucoup trop petit.
      Twinjet pouvait cependant avec son AR possible en journée répondre à la demande importante de voyageurs d’affaire, Stuttgart et sa région étant l’une des régions avec lesquelles Lyon a le plus d’échanges commerciaux.
      Mais vous avez raison : 150places, chaque jour, sans AR possible en journée, c’est assez risqué. Mais notons que vers dusseldorf, ce sont 2 A320 qui font la liaison chaque jour vers Lyon. Alors pourquoi pas ?

      • mc

        Echanges commerciaux importants, vous avez tout-à-fait raison , et c’est ce qui explique que Lyon ait autant de liaisons vers l’Allemagne : Francfort, Munich , Berlin , Düsseldorf , Stuttgart , et plus récemment Hanovre et Hambourg ; mais il me semblait (pour ce que je sais de la géographie économique de notre grand voisin) que Düsseldorf , au coeur de la Ruhr, et d’un land peuplé de + ou – 20 millions d’habitants , à fort niveau de vie , pouvait justifier des avions de 150 places… mais, comme vous le dites , pourquoi pas , aussi, Lyon-Stuttgart ?
        Il est vrai aussi que les prix pratiqués par Eurowings peuvent attirer une clientèle que Twinjet n’aurait jamais pu faire monter dans ses petits avions…

  3. eurowungs ne dessert pas strasbourg!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter