Aéroport de Bordeaux : trafic estival en hausse de 7,9% en août

air-journal_bordeaux_aeroport 2

L’Aéroport de Bordeaux a enregistré en août une croissance de  +7,9% du trafic aérien, soit 572.000 passagers aoutiens, des chiffres qui maintiennent la plateforme bordelaise en tête des croissances des grands aéroports régionaux.

Le trafic international direct a représenté 60% du trafic de la plateforme bordelaise. Les destinations internationales ont affiché une croissance de +9,1% par rapport à 2015, soit 353.000 passagers mensuels. Milan vient prendre la 1ère place en terme de croissance avec +45,8% de trafic supplémentaire. Les destinations « soleil » sont mises à l’honneur sur ce mois estival : Madrid desservie par Iberia Express et Iberia (+39,6%), Barcelone avec easyJet et Vueling (+36,5%) ou encore Naples avec Volotea (+20%). L’Europe du Nord n’est pas en reste et enregistre des très bons scores : Birmingham (+27,2%), Charleroi (+23,1%), Oslo (+20,7%), Dublin (18,5%) et Stockholm (+11,8%). A contrario, l’Afrique du Nord enregistre une baisse de fréquentation sur certaines destinations : Marrakech -3,5%, Tunis -13,5% et Oran -39,1%. La ligne long-courrier Bordeaux-Montréal ne déroge pas au succès avec une croissance de +19,3%.
Le trafic vers les hubs internationaux se porte bien : Londres Gatwick (British Airways, easyJet) +9,4%, Lisbonne (easyJet et TAP) + 6,3% ou Amsterdam (Air France/KLM) +5,5%. Le hub du groupe Air France/KLM, Paris-Charles-de-Gaulle, voit une baisse de 5% de son trafic corrélée à la diminution de l’offre sur ce mois d’août ; Istanbul de -6,7% entrainant l’annonce par Turkish Airlines d’une suspension temporaire de la ligne sur l’hiver.

Le trafic national affiche lui aussi un score très positif à +5,9% de croissance et 219.000 passagers. Incontestablement, les destinations du sud de la France ont remporté en franc succès : Marseille (+28,1%), Nice (+14 ,3%) et Toulon (+11,1%). La Corse reste une des destinations privilégiées de l’été : en tête des croissances, Figari, desservie par Hop ! et Volotea (+30,1%) ; en volume, Ajaccio reste la 1ère destination corse avec plus de 11.400 passagers mensuels. Vers Paris, la navette sur Orly renforce cette tendance très positive (+9%, 51.700 passagers).

L’activité low cost reste le moteur de cette croissance : +15% par rapport à 2015 et 317.000 passagers.  Les trois grands opérateurs de la plate forme que sont easyJet, Volotea et Ryanair, affichent d’excellents résultats. easyJet et Ryanair progressent respectivement de +16,4% et +16% par rapport à 2015. Au palmarès des progressions : Milan, Lyon et Londres Gatwick pour easyJet, Charleroi et Londres Stansted pour Ryanair. Volotea reste le numéro 1 en nombre de destinations proposées (21) et affiche une croissance de +14% depuis le début de l’année.

A signaler l’arrivée en fin d’année d’une nouvelle compagnie et d’une nouvelle destination : Air Arabia, qui reliera Bordeaux à Fès à partir du 3 décembre (2 fréquences par semaine).

 

http://www.air-journal.fr/2016-09-10-aeroport-de-bordeaux-trafic-estival-en-hausse-de-79-en-aout-5169129.html

Commentaire(s)

  1. Et dans le même temps, Toulouse est en baisse. Continuera-t-on encore à nous expliquer que la province (Lyon Bordeaux Nantes Nice) n’a aucun avenir et que le seul petit potentiel en province existant est à Toulouse ?

    • En intercontinental long courrier, la province n’a pas vocation à récupérer du trafic de CDG (sauf qqes lignes type JFK ou éventuellement YUL grâce au A321LR…)
      Entre LYS et NCE, il y a de quoi faire avec EK et bientôt QR (pour EY, passer par l’Italie avec AZ ou l’Allemagne avec AB…) Rajouter BOD et NTE, ce n’est pas la même importance…

      Pour le reste au niveau européen, ça répond bien, mais peut-on demander à TO d’être présent dans tous les aéroports français avant d’ouvrir des bases ailleurs en Europe comme MUC ? D’un côté, EZY, RYR et Volotea tirent les marrons du feu mais de l’autre des compagnies de hub comme TK lâchent BOD alors qu’ils réduisent leurs fréquences ailleurs en France sans fermer la liaison…

    • D’où sortait vous que le traffic de Blagnac baisse ? Au contraire il va augmenter…avec plus de 2millions de voyageurs de plus que Bordeaux il est même loin devant et ce n’est pas fini Ryanair arrive sur la plateforme easy jet se renforce et toutes les majors qui desservent Toulouse ont augmenté la capacité avec des modules plus gros certe la croissance est peut être moins forte mais elle est là, déjà et cette année 8 millions de voyageurs emprunteront cette plateforme desservi déjà par le tramway les discussions on lieu pour la desserte directe par la future 3eme ligne du métro,cette année près de 50 millions d’€ seront investis dans un nouveau terminal low-cost « HallA » plus la nouvelle zone commerciale au standard mondial et en plus le début de la construction d’un hôtel de luxe « NH Hôtel » accessible directement depuis la plateformes.
      Vous voyez ne vous en déplaise Toulouse Blagnac est en marche et bien en marche

  2. mois après mois Bordeaux affiche des progressions remarquables alors que dans le même temps Toulouse stagne, voire régresse comme ce mois-ci. A quand des vols internationaux en direct en évitant les hubs qui ne servent qu’aux compagnies qui les exploitent et aucunement aux passagers.

  3. nom

    Il faudrait du direct sur les usa new york miami et los Angeles et du direct sur dubai pour rejoindre l’Australie et surtout des directs sur l’Afrique de louest tel que dakar Libreville et douala et les antilles pour eviter tous ces hubs porris avec des heures de pertes de temps en escales aller bordeaux bravo super aéroport quand même encore mieux avec la desserte direct bientôt tramway excellent! !!

  4. jeangab75

    Y a pas besoin de 1000 destinations internationales. Déjà une bonne déserte de l’Europe en direct, ce serait super. Bordeaux manque encore de vols directs vers de grands hubs européens.

  5. http://www.lindependant.fr/2016/09/07/avec-7-nouvelles-lignes-ryanair-vise-600-000-passagers-a-toulouse,2253801.php

    Contrairement à ce que l’on pense Ryanair n’ouvre pas de base à Toulouse aucun avion n’y sera positionnés et oui aucune subvention pour eux 😀 mais desservira Toulouse de ses bases européenne comme quoi malgrés des années de tantatives infructueuses Ryanair à Toulouse n’a pas réussi à imposer son dictact mais ne peut plus resté éloigné de la plateforme longtemps encore vue le nombre important de clientèle business qu’elle attire !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter