Aeroflot se débarrasse de sa commande de Dreamliner

air-journal_Aeroflot-787

La compagnie aérienne Aeroflot a finalement transféré sa commande de 22 Boeing 787 Dreamliner à la société de leasing Avia Capital Services, au bout d’un an d’effort pour rompre son contrat avec l’avionneur américain.

Le conseil d’administration de la compagnie nationale russe a annoncé le 8 septembre 2016 avoir transféré « tous les droits et obligations » de sa commande de Dreamliner à Avia Capital Services, filiale de la société publique Rostec Corp., chez qui elle loue déjà des 737-800. Aeroflot avait annoncé en 2007 une commande de 22 787-8 Dreamliner (dont quatre convertis ensuite en 787-9), pour un montant de 3,7 milliards de dollars au prix catalogue de l’époque. Ils devaient être livrés à partir de 2014, une livraison reportée à cette année ; mais les retards du programme Dreamliner, puis la crise économique et les sanctions contre la Russie, ont poussé Aeroflot à envisager il y a un an l’annulation de la commande.

Cette tentative de sortie du contrat avec Boeing avait été annoncée lors du Salon de Farnborough en juin 2015, le directeur adjoint d’Aeroflot Giorgio Callegari basant la décision sur une analyse « de la capacité à l’aéroport de Moscou-Sheremetyevo » et « de la durabilité du développement de la flotte – en termes de mélange entre monocouloirs et long-courriers et de développement du réseau ». Le CEO Vitaly Savelyev l’avait contredit trois jours plus tard, évoquant des discussions toujours en cours ; et en novembre, les carnets de commandes de Boeing indiquait la conversion de quatre des 22 787-8 en 787-9 – sans communiqué officiel de l’une ou l’autre partie. Aeroflot a toujours affirmé qu’elle ne souffrirait d’aucune pénalité financière en cas de rupture de contrat. Boeing n’a pas commenté le transfert de la commande à Avia Capital Services, mais dès les rumeurs de rupture du contrat il assurait n’avoir « aucune difficulté » à placer ces 22 Dreamliner chez d’autres clients.

On rappellera que la compagnie de l’alliance SkyTeam a toujours chez Airbus une commande de 22 A350XWB – dont quatorze A350-900 et huit A350-800 (modèle officiellement abandonné), livrables entre 2018 et 2023. En mai dernier, le PDG d’Airbus Fabrice Brégier affirmait que le contrat « reste valable », tout en reconnaissant que ses efforts pour convaincre Aeroflot de remplacer les A350-800 par des A330neo, « un appareil probablement plus efficace pour ce segment du marché », n’avaient pas encore abouti. L’intégration dans sa flotte d’autres avions venus de la défunte Transaero ont encore compliqué la donne.

Outre les 182 Airbus, Boeing et Sukhoi aujourd’hui en service, le carnet de commandes de la compagnie russe affiche entre autres trois 777-300ER supplémentaires (14 en service) et 24 Sukhoi Superjet SSJ100-95 (29 en service). Elle a annoncé mardi l’arrivée d’un nouvel A321, a priori le dernier attendu.

http://www.air-journal.fr/2016-09-14-aeroflot-se-debarrasse-de-sa-commande-de-dreamliner-5169370.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 14 septembre 2016 à 9 h 56 min
    un plus de 3000 h de vol

    …sans oublier 3 Airbus A380 récupérés de feu Transaero qu’Aéroflot s’est engagé à faire voler dès 2019 ….

  2. ça sent la conversion des 787-8 pour que Boeing puisse enfin se débarrasser de ce modèle non rentable…

    • On parle d’annulation et non de conversion.
      Aeroflot a en commande quatorze A350-900 et huit A350-800.
      On peut imaginer que les huit A350-800 + les 22 B787-800 annulés soient transformés en A330 NEO (au moins en grande partie) pour lesquels Airbus mènent des discussions….
      Un seul modèle au lieu de deux et surtout bien moins cher !
      Même si l’A330 est un peu plus gourmand en carburant, sa nouvelle cabine le met au niveau d’un A350 ou B787 et les coûts carburants sont compensés par des coûts d’exploitation et de maintenance qui sont inférieurs !

  3. Pet

    On est revenu à la ‘théorie des dominos’ et chacun avance ses pions. Boeing n’est qu’un effet collatéral mineur.
    Les Américains aiment annoncer qu’ils feignent de le découvrir ou pire de l’ignorer. Vaste blague. Faudrait changer de disque.

  4. Pet

    .. Avec ce ‘transfert de droits’ de SU vers Avia, SU a joué un joli coup.
    Imparable.

  5. A330-200

    intelligent de se débarrasser du nightmaliner pour acheter plus de 350 cela va continuer…

  6. Il faut bien constater que le 787 Fireliner, dans toutes ses variantes, est un avion raté, qui pose d’énormes problèmes de sûreté, de coûts de maintenance et d’immobilisation. À l’inverse de l’A350 XWB, qui donne entière satisfaction à toutes les compagnies qui l’ont mis en exploitation.

    • En même temps.... - 14 septembre 2016 à 20 h 38 min
      En même temps....

      …elles ne sont pas encore très nombreuses, les compagnies qui ont deja mis le 350 en ligne….mais c’est vrai: elles ont l’air contentés de leurs joujoux…..

    • Oh la belle blague Shogun, c’est incomparable, le A350 peine à se faire livrer alors que le 787 carbure. Le jour de livraison est le jour de paie. Je refuse de croire que tous va bien madame la Marquise pour le A350. Seul le temps nous dira qui est mieux lotis que l’autre

    • Daou860

      C’est donc pour cela que le nombre de 787 commandés dépasse largement celui de l’A350. Continuez à raconter des bêtises, on en rigole.

  7. Combien de 787 sont en service par rapport à l’A350? 😀

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum