Ryanair 2017 : 5 routes de plus à Manchester, 2 de moins à Londonderry

air-journal_Ryanair aircrafts

La compagnie aérienne low cost Ryanair ajoutera l’été prochain à Manchester cinq nouvelles destinations : Berlin, Hambourg, Nuremberg, Oslo-Thorp et Wroclaw. Mais l’aéroport de Derry en Irlande du Nord va perdre les deux qui le relient à Londres et Faro.

La spécialiste irlandaise du vol pas cher proposera l’été prochain à Manchester un programme de vol en hausse de +13%, le plus important jamais mis en place, avec cinq nouveautés estivales dont les trois lignes allemandes qui seront inaugurées fin octobre : l’aéroport de Berlin-Schönefeld sera desservi tous les jours à l’été 2017 en concurrence avec easyJet, le même rythme étant opéré par les Boeing 737-800 de Ryanair vers Hambourg (face à easyJet et Eurowings) et vers Nuremberg (sans concurrence). En Norvège, les vols vers Sandefjord-Thorp qui verront le jour le 30 octobre seront également prolongés pendant l’été 2017, avec 4 rotations hebdomadaires face à Norwegian Air Shuttle et SAS Scandinavian, toutes deux depuis l’aéroport d’Oslo-Gardemoen). Enfin trois vols par semaine seront proposés l’été prochain vers Wroclaw en Pologne, une destination également lancée fin octobre mais sans concurrence.

Outre la prolongation de ces cinq nouvelles liaisons, Ryanair va ajouter des fréquences sur des routes existantes : Alicante bénéficiera à l’été 2017 de 16 vols par semaine, Chania/La Canée de 3, Cracovie de 4, Faro de 15, Lanzarote de 5, Palma de Majorque de 15, Rome-Fiumicino de 10, Ténériffe Sud de 9 et Zadar de 3. Les 44 routes proposées alors à Manchester pourront accueillir jusqu’à 4,5 millions de passagers par an (300.000 de plus que cet été), et « supporter 3400 emplois sur site ». La low cost rappelle que les centres d’affaires ne sont pas oubliés, avec par exemple cinq rotations quotidiennes vers Dublin ou une vers Madrid, « avec de meilleurs horaires et des prix plus bas faisant de Ryanair le choix idéal à Manchester pour les voyages d’affaires ou de loisirs ».

En Irlande en revanche, les autorités locales font tout pour que Ryanair revienne sur sa décision de supprimer à Derry (Londonderry) les liaisons depuis Londres-Stansted (en mars 2017) et depuis Faro (en avril 2017). La low cost a en outre indiqué que trois des cinq rotations hebdomadaires en provenance de Liverpool seront également supprimées, seule la route de Glasgow n’étant pas affectée (5 vols par semaine). L’aéroport City of Derry n’accueille qu’une seule autre compagnie, ASL Airlines Ireland qui doit lancer en juin 2017 des vols vers Palma de Majorque. Son directeur et le maire de la ville essaient donc d’obtenir de Westminster une OSP (obligation de service public) qui permettrait à la ville de conserver une liaison aérienne avec la capitale anglaise, « vitale pour le développement de l’économie régionale et le développement social » du nord-ouest de la province britannique. Tout en reconnaissant que la survivance d’une taxe passager rend la plateforme d’autant moins compétitive par rapport à Dublin. Les dirigeants locaux vont donc rechercher d’autres compagnies aériennes susceptibles de remplacer Ryanair, malgré un « climat économique local extrêmement difficile ».

 

http://www.air-journal.fr/2016-09-14-ryanair-2017-5-routes-de-plus-a-manchester-2-de-moins-a-londonderry-5169387.html

Commentaire(s)

  1. Cadouin

    Comme vous le savez, chaque passager Ryanair coûte à chaque contribuable français. Au nom du désenclavement régional, du service public, des retombées économiques et autres inepties. Raynair va donc rembourser les CCI françaises des subventions perçues par la compagnie pendant la grève.

  2. Derry est le nom original Irlandais de la ville, Londonderry celui imposé par l’occupant.
    Ne parlez donc pas à un Irlandais de Londonderry, au risque d’être assimilé à l’occupant à la rose!

  3. Pour ceux qui critiquent AF qui soit disant ferme des lignes et n’en ouvre pas : un petit commentaire sur FR?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter