Transavia se renforce au Maroc

air-journal_Transavia planes2

La compagnie aérienne low cost Transavia proposera une offre en hausse de 16% vers le Maroc l’été prochain, avec 100.000 places supplémentaires entre la France et Agadir, Marrakech ou Oujda.

Après avoir présenté son programme d’été 2017 en France, la filiale spécialisée dans le vol pas cher du groupe Air France-KLM a fait la même chose au Maroc, « un marché clé » qui bénéficiera de 100.000 sièges supplémentaires par rapport à cet été. Comme annoncé précédemment, Transavia France va ajouter des fréquences sur trois lignes entre les deux pays : celle entre sa base à Paris-Orly et l’aéroport d’Agadir-Al Massira passera de sept à dix vols par semaine, celle entre Orly et Oujda-Angads de cinq à sept vols par semaine, et Nantes-Atlantique sera reliée à Marrakech-Menara par six rotations hebdomadaires, contre quatre l’été dernier. Rappelons qu’elle dessert également les villes de Casablanca, Fès et Essaouira, le Maroc devant au total disposer de 1,1 million de sièges l’été prochain.

Présent jeudi dernier à Casablanca, le Directeur Général adjoint Commercial de Transavia France Hervé Kozar déclarait être fier de renforcer sa présence au Maroc, où la low cost est présente depuis près de dix ans (elle avait débuté avec des vols charter pour le compte de tour-opérateurs). Interrogé par Libé.ma, il explique que le Maroc « a un potentiel loisir et business qui nous intéresse ». Le coefficient d’occupation s’affiche à 90%, « une belle performance » signifiant selon lui que les produits correspondent à la demande des clients. Il estime que la clientèle « étrangère » représente aujourd’hui 75% des passagers sur les lignes vers et depuis le Maroc, mais dit espérer « avoir de plus en plus de Marocains dans nos vols grâce à l’ouverture vraisemblablement début en 2017 de ventes en dirham. Ce qui devrait être un accélérateur à la croissance au départ du Maroc ».

Transavia dessert plus de 160 destinations en Europe et dans le bassin méditerranéen, au départ de ses bases en France (Orly, Lyon et Nantes donc), aux Pays-Bas (Amsterdam, Rotterdam, Eindhoven et Groningen) et en Allemagne (Munich). Avec plus de 11 millions de passagers transportés chaque année, Transavia est aujourd’hui la première compagnie low-cost au départ d’Orly et la deuxième au départ de Paris au sens large (Beauvais, Roissy, Orly) derrière easyJet. En 2017, elle prévoit une augmentation de l’offre globale de 11,5% avec près de 14 millions de sièges mis en vente.

http://www.air-journal.fr/2016-10-03-transavia-se-renforce-au-maroc-5170430.html

Commentaire(s)

  1. Bonjour,
    A rectifier, 100000 places supplémentaires et non pas 100000 vols ! 🙂

  2. Donc Norwegian n’est pas seul à se développer sur le Maroc ! voila qui est rassurant ….Si on ajoute Easyjet en plus , bientôt il sera plus facile d’aller au Maroc depuis la France à toute heure du jour que dans un autre pays Européen …en particulier du Nord..

  3. Publié le 3 octobre 2016

    Toujours pas d’annonce de nouvelle base en Europe en 2017 ??
    La concurrence ne reste pourtant pas les bras croisés !!

  4. Transavia n’aurait-elle pas intérêt à ouvrir une base au Maroc ?
    Transavia pourrait ainsi desservir de nombreux aéroports européens, sans y ouvrir de base. Toutefois, Transavia testerait aussi l’accueil donné dans ces aéroports européens… pour une base future ?!
    Nonobstant le recrutement éventuel de navigants marocains, il y a certainement des navigants européens disposant d’un Ryad à Marrakech… 😉
    Mis à part le SNPL, y a -t-il une contre-indication à une telle ouverture ?

  5. Publié le 3 octobre 2016

    Une bonne idee concernant Agadir, mais je doute de la pertinence de renforcer Marrakech et Oujda deux villes non cotieres, il aurait peut etre ete plus judicieux de developper Tanger, Rabat ou Nador ou il fait des temperatures plus clementes en ete.

    … « avoir de plus en plus de Marocains dans nos vols grâce à l’ouverture vraisemblablement début en 2017 de ventes en dirham. Ce qui devrait être un accélérateur à la croissance au départ du Maroc ».

    Possible que la liberation du Dirham decidee la semaine derniere y est pour quelque chose une liberation qui commencera en 2017, d’ailleurs je ne savais meme pas que Transavia n’acceptait pas les CB marocaines Easyjet et Ryanair le font depuis longtemps et a ma connaissance elles n’ont pas de blocage de leurs transferts de gains realiser au Maroc, au Royaume cherifien les banques facturent tres cher les frais des cartes bleues utilisables a l’international je ne sais pour quelle raison et du coup seuls ceux qui voyagent beaucoup ont des Cartes Bleues de Banques marocaines utilisables a l’etranger.

    • Je ne pense pas que Transavia vise les touriste recherchant un all-in en bord de plage en ouvrant Oujda.
      Ils veulent plus tôt attirés la communauté marocainde de la région d’Oujda habitant en France.
      Même si les plages de Saïdïa ne sont pas les plus moches…

      • Publié le 3 octobre 2016

        Certes, mais l’aéroport de est le seul qui stagne a un demi million de passagers et si la demande était la les airlines le desservant auraient doublé leurs vols. A mon avis Transavia a tort de ne pas ouvrir Nador qui est une ville balneaire et a la meme distance de Saidia que Oujda et avec Alhoceima a presque autant de km, L’aeroport de Nador s’approche du million de passagers tout comme Rabat, Fez et Tanger mais le manque de vols vers la ville natale de Mme Valaud pousse les nadori a passer par Oujda, assez souvent les compagnies privees afretees par la RAM vers Nador provoquent pas mal de dysfonctionnements ils lui préfèrent donc Transavia plus pratique que le Beauvais de Ryanair et avec des avions plus soigner.

        • Aéroclub
          Publié le 3 octobre 2016

          Cher Rami,
          Au delà du fait que Oujda ne vous plait pas comme renfort en terme de sièges, je vous invite à décortiquer pourquoi Oujda et pas Nador, et par la même occasion de calculer la distance Nador – Hoceima (qui a son propre aéroport desservi au départ de CMN via Tetouane)
          Au passage à quelques km de Saidia il existait une piste utilisée par l’USAF dans les années 40-50, un aéroport sur le territoire de Provinçe de Berkane étoffera bien l’offre et à seulement 6km de Saidia et 3 km de Cap de l’eau, Qabouyawa pour les intimes.
          Bonne année 1438

          • Publié le 3 octobre 2016

            @AEROCLUB
            Peu importe les raisons il y a un grand besoin d’une desserte de Nador par CDG ou ORY, aujourd’hui il n’y a que Ryanair qui connecte cette aéroport a la région parisienne via Beauvais. Concernant Tanger Air Arabia va la relier a CDG et remplir le vide laissé par Easyjet, on ne peut que espérer que cette dernière ou Transavia fasse de même pour Nador.

          • Publié le 3 octobre 2016

            @AEROCLUB
            Bonne annee 1438?
            Vous avez deux millénaires de retard mon cher ami, il me semble qu’au Maroc ils sont en 2966
            Asseggas Ameggaz 😉

  6. Publié le 3 octobre 2016

    À quand les vols directs pour ouarzazate??

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum