Aéroports de Paris : -0,2% en septembre

air-journal_CDG Roissy aeroport vide@Olivier Nilsson

En septembre 2016, le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 0,2% avec 8,57 millions de passagers accueillis, dont 5,8 millions à Paris-Charles de Gaulle (-1,9%) et 2,8 millions à Paris-Orly (+3,6%). Le groupe a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2016 : elle sera comprise entre +1,0% et +1,5% par rapport à 2015.

Dans ses statistiques publiées le 10 octobre 2016, le groupe gérant les deux principaux aéroports français souligne que le trafic France est en baisse (-1,1%) par rapport à septembre 2015, tandis que le trafic Europe (hors France) est en hausse (+0,5%). Le trafic international (hors Europe) est en recul lui aussi (-0,6%), principalement lié au retrait des faisceaux Asie-Pacifique (-7,7%) et Amérique du Nord (-2,0%) ; en revanche les faisceaux DOM-COM (+5,1%), Amérique latine (+3,1%), Afrique (+2,0%) et Moyen-Orient (+1,8%) sont en croissance.

Le nombre de passagers en correspondance augmente de 0,1%, et le taux de correspondance s’est établi à 25,4%, en hausse de 0,2 point par rapport à septembre 2015.

Depuis le début de l’année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de 0,9% avec un total de 73,8 millions de passagers : 50,149 millions à CDG (-0,7%) et 23,692 millions à Orly (+4,4%). Le nombre de passagers en correspondance progresse de 1,3%, le taux de correspondance s’établissant à 23,7% (en hausse de 0,1 point).

Sur les douze derniers mois, le trafic d’ADP atteint 96,087 millions de passagers (+0,7%).

Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 38% du capital, est en croissance de 3,2% sur le mois de septembre 2016 et en croissance de 2,3% depuis le début de l’année (hors Bodrum, acquis en octobre 2015). Le trafic de l’aéroport de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45 % du capital, est en hausse de 10,5% sur le mois de septembre 2016 et de 11,2% depuis le début de l’année.

Au vu de « l’évolution du trafic cet été », le Groupe ADP prévoit désormais une croissance à Paris Aéroport comprise entre 1,0% et 1,5% en 2016 par rapport à 2015, contre 2,3% espérés en juillet. Sur la base de cette hypothèse, le Groupe ADP prévoit désormais une stabilité de l’EBITDA en 2016 par rapport à 2015, contre une légère croissance précédemment. L’ensemble des évènements intervenus depuis fin juillet 2016 (dont la sortie du Mexique) conduit le groupe à « maintenir la perspective d’un résultat net part du Groupe en léger retrait en 2016 par rapport à 2015 ».

 

http://www.air-journal.fr/2016-10-10-aeroports-de-paris-02-en-septembre-5170795.html

Commentaire(s)

  1. mettez les chiffres de Lyon c’est plus intéressant !!!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter