Cathay Pacific confirme Tel Aviv en Airbus A350

air-journal_Cathay Pacific_A350-900_01

La compagnie aérienne Cathay Pacific lancera l’année prochaine une nouvelle liaison entre Hong Kong et Tel Aviv, sur laquelle sera déployé un des ses Airbus A350-900.

Comme annoncé par la presse israélienne dès mai 2015 mais toujours sous réserve d’approbation gouvernementale,  la compagnie chinoise lancera le 26 mars 2017 quatre vols par semaine entre sa base à Hong Kong-Chek Lap Kok et l’aéroport de Tel Aviv-Ben Gurion, opérés donc en Airbus A350-900 pouvant accueillir 38 passagers en classe Affaires, 28 en Premium et 214 en Economie. Les départs sont programmés mardi, jeudi, samedi et dimanche à 1h00 pour arriver à 7h40, les vols retour quittant Israël à 13h50 pour atterrir le lendemain à 5h10. Cathay Pacific sera en concurrence sur cette route avec El Al, qui dessert également Pékin face à Hainan Airlines (Israël est également desservi depuis l’Extrême Orient par Korean Air).

La compagnie de l’alliance Oneworld explique dans un communiqué que cette route va augmenter la connectivité entre « deux marchés clés de l’initiative One Belt, One Road » (une ceinture, une route), stratégie commerciale mise en avant par la Chine. Le directeur général de Cathay Pacific Ivan Chu se dit « excité à l’idée de lancer une route directe vers Tel Aviv, qui s’est affirmée comme capitale d’affaires riche de sa culture et technologiquement avancée ». Israël offre en outre « un potentiel immense pour le voyage d’affaire comme et touristique », ajoute le dirigeant qui rappelle le lancement récent de nouvelles routes vers Madrid et Londres-Gatwick – de quoi « renforcer le rôle de Hong Kong comme hub majeur de l’aviation internationale ».

Selon le même communiqué, Cathay Pacific a mis en service à ce jour cinq des 22 A350-900 commandés (le sixième est arrivé dimanche à Hong Kong), tous devant être livrés d’ici la fin de l’année prochaine. Ils sont aujourd’hui déployés vers Düsseldorf et Gatwick justement, et vont s’envoler d’ici novembre vers Auckland et Rome ; Paris-CDG rejoindra la liste de leurs destinations « en novembre », et Vancouver en mars 2017. Rappelons que la compagnie attend également 26 A350-1000 à partir de 2018, ainsi que 21 Boeing 777-9X.

http://www.air-journal.fr/2016-10-26-cathay-pacific-confirme-tel-aviv-en-airbus-a350-5171627.html

Commentaire(s)

  1. Cathay va frapper fort. Avion neuf, cabine récente, WIFI, appareil silencieux et haute prestation, ELAL a du souci a se faire.

  2. Nicois06

    Et je pense qu’ils doivent pouvoir voler sans détour contrairement à El Al qui doit contourner toute la péninsule arabique…

    • Pas certain...

      Pas certain car un avion est suivi par le controle aerien…et est donc transmis d’un contrôleur au suivant et ainsi de suite depuis son départ à son arrivée, le long de voies aeriennes ( Airways) bien définies…
      Or il n’y a pas de liaison/contact entre contrôleurs israélien et leurs collègues libanais, syrien, saoudien: impossible donc de se passer un avion entre eux…et donc aucune route aérienne n’existe…Israël etant officiellement en paix avec l’Egypte et la Jordanie, il doit y avoir des possibilités en passant par la….mais ça ne doit pas exister à tout heure non plus…..
      L’autre possibilité ouverte de manière permanente, c’est un passage par les zones sous contrôle turc,chypriote,grec….qui ne posent pas de probleme, mais peuvent signifier détours …pour ElAl comme pour tous les autres…

      • Il Moonmartre

        Un état peut très bien interdire le survol de son territoire par une compagnie, cela ne relève en rien de l’aspect contrôle aérien.

        • Pas certain...

          Oui, vous avez raison: je me suis sans doute insuffisamment explique…Ce que je voulais dire, c’est que si ElAl est tout simplement interdite de survol de certains pays arabes, un avion d’une compagnie  » non interdite » pourrait cependant ne pas pouvoir  » techniquement » survoler ce meme pays s’il est à destination de Tel Aviv, tout simplement faute de contact et de procédure de transfert entre contrôleurs du pays arabe en question et d’ Israël…L’avion se trouverait dans une sorte de couloir aerien « en impasse » et devrait donc pour arriver à destination programmer sa route par d’autres voies aeriennes ….

    • Tout les avions sans exception à destination de TLV ne peuvent pas survoler les états qui s’y opposent. Même si Korean Airlines peut survoler sans aucun problème la quasi-totalité des états de la régions, elle ne le fait pour ses vols à destinations de TLV. D’ailleurs, l’aviation civile israélienne leur suggère des routes optimales…

      Mais le détour pour Cathay n’aura pas une grande incidence sur le trajet total. Au lieu de survoler le Liban et la Syrie, ils feront un détour via la mer Méditerranéenne, puis la Turquie, puis rejoindront la route habituelle à partir de l’Azerbaïdjan.

  3. josue kazadi ilunga - 26 octobre 2016 à 17 h 32 min
    josue kazadi ilunga

    catay pacific ne sera pas dans la zone du confort avec EL AL comme rivale directe !
    Mais bon, l’avenir nous le dira…

  4. A330-200

    Quel magnifique appareil, une ligne sublime et la livre de CX lui va très bien.

    CX pourra utiliser la route la plus direct.il pourront de plus profiter d un bon rôti de porc a bord

  5. Magnifique
    CX devra aussi faire un détour

  6. Si les prix sont compétitifs, El Al a du souci à se faire. Il semble d’ailleurs que l’État israélien privilégie l’ouverture de nouvelles routes, même au détriment d’El Al (quitte à leur accorder des subventions pour survivre). De plus le produit offert par Cathay est bien supérieur à celui d’El Al.

    Sans une refonte complète de leur modèle économique, je ne vois pas comment El Al peut continuer avec une compétition toujours plus forte parmi ces principaux marchés dont l’Europe et l’Asie.

    • El Al a 2 atouts majeurs pour elle..

      Un trafic pratiquement 100% point à point, donc aucune dilution de yield, ainsi que zéro concurrence par les MEB3, ce qui à ce jour est plutôt unique en son genre, en particulier pour cette taille de marché.

      Quand à Turkish, qui est très présente à TLV, les vecteurs de trafic sont principalement vers l’Europe et l’Amérique du Nord.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum