Emirates : des A380, des 777 et c’est tout

air-journal-a380-emirates

Emirates, la compagnie aérienne basée à Dubaï, a retiré ses derniers Airbus A330-200 et A340-300, devenant ainsi l’opérateur des seuls Airbus A380 et Boeing 777 pour ses vols passagers.

Emirates a récemment accordé la retraite au dernier des 29 A330-200 qu’elle possédait. L’avion avait rejoint Emirates en 2002 et avait volé plus de 60 000 heures en 14,5 ans. Emirates a également sorti son dernier A340-300, fabriqué en 1999 et qui avait rejoint la compagnie aérienne en 2004, un mouvement initié par les A340-500, qui ont eux aussi été retirés du service. Au total, depuis janvier 2015, Emirates a donc retiré 18 A330 et cinq A340, d’un âge moyen de 16,5 ans – un chiffre bien inférieur à l’âge normal de la retraite de 25 ans. Et elle projette d’éliminer encore quelque 25 avions en 2017 et 2018 pour s’assurer que sa flotte opérationnelle reste moderne et efficace.

Son plus petit avion est  le 777-200 LR de 266 places en tri-classe (10 dans sa flotte), suivi du 777-300 ER avec 360 places, alors qu’à l’opposé, on retrouve les A380 et ses trois configurations possibles (jusqu’à 615 passagers). Sa flotte a une moyenne d’âge de 5,2 ans, avec ses deux derniers éléments, le 85ème A380 (sur 142) et le 125ème Boeing 777-300ER, qui ont moins de deux semaines. En intégrant différentes variantes du 777, elle possède au total 160 777.

Elle a aussi en commande 115 Boeing 777-9X et 35 Boeing 777-8X, dont les livraisons sont attendues à partir de l’horizon 2020.

http://www.air-journal.fr/2016-11-13-emirates-des-a380-des-777-et-cest-tout-5172520.html

Commentaire(s)

  1. Je vous dis qu’il y a encore de la marge, faut juste qu’il obtiennent les droits de trafic.

  2. TIM

    Emirates Airlines prouve par là qu’elle est la reine du gaspillage!
    En 2014 la compagnie avait transporté 45 millions de passagers sur 182 000 vols, soit environ 250 passagers par vols, ce qui implique de ce concentrer sur des a350/787, mais à la place elle achète des avions de 350 à 600 sièges…

    Sur 124 a380 en commande il y a un mois, une cinquantaine sont issus d’engagements fragiles et 55 autres viennent d’Emirates, à côté il reste un vingtaine d’avions pour d’autres clients. Sans parler du 777X qui a été inventé par elle aussi et non par Boeing.

  3. Et voilà comme on a surcapacité. Parfois, des A332 suffisent sur des liaisons où la clientèle n’est pas forcément tout le temps présente…

  4. Cette flotte est vraiment impressionnante, 160 777 et 85 A380 c’est la démesure complète. Mais à titre personnel, je m’interroge vraiment sur la stratégie de cette compagnie qui me semble complétement démesurée avec une telle flotte… Sera est vraiment-t-il tenable à très long terme ? Même pas un A320 ou 737 pour assurer les petites liaisons. J’ai l’impression qu’un tel fonctionnement est voué à l’échec à plus ou moins long terme (oui je peux me tromper, c’est un simple avis)

  5. A330-200

    Ek vit sur une bulle , le jours ou celle ci va exploser ( fort conflit international ou régional, prix élevé du pétrole, baisse de la demande en europe et asie) ,avec cette surcapacité elle va se ramasser.

    Espérons que airbus aura eu le temps avant de lui livrer tout les A380 restant.

  6. A350

    @ A330-2000
    ( fort conflit international ou régional, prix élevé du pétrole, baisse de la demande en europe et asie).
    dans se ka tout les compagnies vont exploser

  7. Emirates a capté le marché de l’Océanie c plus confortable et rentable en 777 ou A380 sans compter le marché asiatique et indien avec 2, 5miliard de passagers potentiel je doute que 185 appareils même gros porteurs suffisent Ryanair vise les 600 boeings bientôt. …….

  8. Mnbee

    Gaspi partie ou comment en mettre plein la vue !

    C’est du n’importe quoi ….

  9. Tim Clark attend vos précieux conseils pour la gestion d’Emirates.
    Surtout ne soyez pas avares en propositions, il se sentirait perdu sans vous..

  10. Il n’y a pas très longtemps cette compagnie était marginale et en misant sur l’avenir elle est devenue un acteur incontournable du secteur.
    En cas de retournement de situation elle sera sans doute une des rares à survivre contrairement à certaines compagnies européennes timorées. Qui n’avance pas recule!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum